Janez Potočnik

Janez Potočnik, né le à Kropa (Slovénie), est un homme politique slovène, commissaire européen chargé de la science et de la recherche du au , puis du au au portefeuille de l’environnement.

Janez Potočnik

Janez Potočnik, le .
Fonctions
Commissaire européen à l'environnement
Prédécesseur Stavros Dimas
Successeur Karmenu Vella
Commissaire européen chargé de la science et de la recherche
Prédécesseur Louis Michel
Successeur Máire Geoghegan-Quinn
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Kropa (en)
Nationalité Slovène
Diplômé de Université de Ljubljana

En , il devient co-président de l'International Resource Panel (IRP), un forum de scientifiques et d'experts qui travaillent sur la gestion des ressources naturelles[1].

Biographie

Études et carrière professionnelle

Janez Potočnik étudie à l'université de Ljubljana à partir de l'âge de 25 ans tout en continuant ses activités professionnelles à l'Institut d'analyses et de développement macroéconomiques. Il devient professeur à l'université de droit puis obtint un doctorat de sciences économiques en 1993.

En 1998, il fut désigné chef de l'équipe principale chargée de négocier l'adhésion de la Slovénie à l'Union européenne et le demeure jusqu'à l'adhésion le .

Vie personnelle

Il est marié et a deux enfants.

Carrière politique

Après avoir été entre 2001 et 2002 ministre conseiller, membre du cabinet du Premier ministre, il occupe le poste de ministre des Affaires européennes de 2002 à 2004.

Carrière après la Commission européenne

Conflits d'intérêt entre activités parlementaires et intérêts industriels

Après avoir quitté la Commission européenne, Janez Potočnik fut nommé, après l'accord de la Commission européenne et conformément au code de conduite des commissaires[2], Co-président du UN International Resource Panel[3], membre du comité consultative du European Policy Centre[4] ainsi que président de la conférence annuelle Forum for the Future Agriculture, initié par la European Landowners' Organization [5](une organisation professionnelle agricole européenne) et l'agrochimiste Syngenta (premier producteur mondial de pesticides) ce qui a alerté les observatoires des conflits d'intérêts comme le Corporate Europe Observatory3. La Commission Européenne et le comité d'éthique ad hoc ont autorisé ses nouvelles positions[6].

Distinctions et récompenses

Distinctions

Récompenses

  • Le , le Green Budget Germany vert lui a décerné le prix Adam Smith de la politique économique de l'environnement pour son travail courageux en tant que l'ancien commissaire européen où il a fait progresser la promotion de l'idée d'une réforme financière écologique au niveau européen[10].
  • Le la société Carlowitz lui a attribué le prix Hans-Carl-Von-Carlowitz, pour son travail dans la Economie Circular en Europa [11].
  • Le , l'Institut de l'économie circulaire à Paris lui a décerné le Trophée de la Personnalité au concours de l'économie circulaire pour son action remarquable en faveur de la transition vers une économie circulaire[12].
  • Le , le Bureau européen de l'environnement (BEE) lui a décerné les Douze étoiles pour le prix de l'environnement pour son approche scientifique à la promotion de la durabilité environnementale[13].
  • En , l’Association catalane des entités de recherche lui a décerné le Prix ACER pour ses contributions visionnaires et le leadership qui ont rendu possible l'ERC[14].
  • En , il a reçu le Prix des Champions de la Terre 2013 de l'Organisation des Nations unies pour ses efforts visant à promouvoir l'efficacité des ressources et de réduire les déchets alimentaires dans l'Union européenne[15].

Notes et références

Annexes

Articles connexes

Liens externes


  • Portail de la politique
  • Portail de la Slovénie
  • Portail de l’Union européenne
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.