Jarnac-Champagne

Jarnac-Champagne est une commune du sud-ouest de la France située dans le département de la Charente-Maritime (région Nouvelle-Aquitaine).

Pour les articles homonymes, voir Jarnac (homonymie) et Champagne.

Jarnac-Champagne

Le village de Jarnac-Champagne.
Administration
Pays France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Charente-Maritime
Arrondissement Jonzac
Canton Jonzac
Intercommunalité Communauté de communes de la Haute-Saintonge
Maire
Mandat
Jean-Louis Girard
2014-2020
Code postal 17520
Code commune 17192
Démographie
Gentilé Jarnacais
Population
municipale
786 hab. (2017 )
Densité 36 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 33′ 35″ nord, 0° 23′ 55″ ouest
Altitude Min. 37 m
Max. 81 m
Superficie 21,95 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine
Jarnac-Champagne
Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime
Jarnac-Champagne
Géolocalisation sur la carte : France
Jarnac-Champagne
Géolocalisation sur la carte : France
Jarnac-Champagne

    Ses habitants sont appelés les Jarnacais et les Jarnacaises[1].

    Géographie

    La commune de Jarnac-Champagne se situe dans le sud du département de la Charente-Maritime, dans l'ancienne province de Saintonge. Appartenant au midi de la France — on parle plus précisément de « midi atlantique »[2], au cœur de l'arc atlantique, elle est partie intégrante du Grand Sud-Ouest français, et est parfois également incluse dans un Grand Ouest aux contours plus flous.

    Communes limitrophes

    Histoire

    Administration

    Liste des maires

    Liste des maires successifs
    Période Identité Étiquette Qualité
    1965 2008 Pierre Babin PS  
    2008 En cours Jean Louis Girard UMP-LR Agriculteur retraité
    Les données manquantes sont à compléter.

    Région

    À la suite de la mise en application de la réforme administrative de 2014 ramenant le nombre de régions de France métropolitaine de 22 à 13, la commune appartient depuis le à la région Nouvelle-Aquitaine, dont la capitale est Bordeaux. De 1972 au , elle a appartenu à la région Poitou-Charentes, dont le chef-lieu était Poitiers.

    Démographie

    Évolution démographique

    L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[4].

    En 2017, la commune comptait 786 habitants[Note 1], en augmentation de 3,69 % par rapport à 2012 (Charente-Maritime : +2,48 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

    Évolution de la population  [modifier]
    1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
    1 0321 0019801 0601 1081 1391 1601 1261 227
    1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
    1 2031 3161 2801 2141 2201 063976906861
    1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
    810809823816794771793811806
    1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
    825846762730713727733726776
    2017 - - - - - - - -
    786--------
    De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
    (Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
    Histogramme de l'évolution démographique

    Économie

    Agriculture

    La viticulture est une ressource économique importante. La commune est située en Petite Champagne, dans la zone d'appellation d'origine contrôlée du cognac[7].

    Équipements, services et vie locale

    Lieux et monuments

    Église Saint-Sauveur

    L'église Saint-Sauveur.

    L'église paroissiale Saint-Sauveur est romane et a été construite au XIIe siècle mais a été remaniée par la suite. Son abside et transept sont remarquables. Elle est classée monument historique depuis 1912[8].

    En 1865, l'église est dédiée à La Transfiguration.

    En 2010, le plafond de l'église est refait par la mairie et décoré par une peinture gigantesque dessinée par l'artiste saintongeais Jean-François Favre. Celui-ci a continué son œuvre en créant un Chemin du salut en ardoises, en dessinant les cartons de quatre grandes tapisseries, les quatre éléments, tapisseries faites au point des Gobelins dans un atelier communautaire (chacun pouvait venir travailler à sa convenance les tapisseries).

    La décoration de l'église s'est enrichie de ces quatre tapisseries aux couleurs liturgiques, et d'un bel autel sculpté en ardoise.

    Un autre projet est en cours en 2016 : un triptyque et une mosaïque sur le thème de la Pentecôte.

    Carré Sator

    Une copie du carré Sator est visible à la mairie, l'original étant sur un mur d'une propriété privée rue du Château[9].

    Personnalités liées à la commune

    Jean Augustin Bouynot, né le à Jarnac Champagne (Le Fy), décédé le à Trois Rivières (Canada) : Prêtre franciscain, compagnon du père Frédéric Janssoone (béatifié par Jean-Paul II en 1988)[10].

    Voir aussi

    Articles connexes

    Liens externes

    Notes et références

    Notes

    1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

    Références

    1. Les gentilés de Charente-Maritime
    2. Louis Papy, Le midi atlantique, atlas et géographie de la France moderne, Flammarion, Paris, 1984
    3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
    4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
    5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
    6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
    7. [PDF] Union générale des viticulteurs pour l'AOC Cognac, « Liste des communes par circonscriptions », (consulté le 5 décembre 2015)
    8. « Église Saint-Sauveur », notice no PA00104771, base Mérimée, ministère français de la Culture
    9. http://jarnac-champagne.fr/?page_id=511
    10. « Le bienheureux Père Frédéric », sur crc-canada.net (consulté le 19 novembre 2017)
    • Portail de la Charente-Maritime
    • Portail des communes de France
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.