Jean-Baptiste Le Prince

Jean-Baptiste Le Prince, né à Metz (Trois-Évêchés) le et mort en , est un peintre et graveur français.

Pour les articles homonymes, voir Leprince.
Jean-Baptiste Le Prince
Naissance
Décès
Activités
Maître

Biographie

Il est le dernier né des enfants de Jean-Baptiste Nicolas Leprince, maître sculpteur (1734), et de sa troisième épouse, Anne Gautier. Il est le demi-frère de Jeanne-Marie Leprince de Beaumont (1711-1776), auteur du conte La Belle et la Bête[1].

Après avoir étudié la peinture à Metz, Le Prince se rend à Paris grâce à l'appui du duc de Belle-Isle[1]. Il y suit les meilleurs cours académiques, devenant notamment l’élève de François Boucher. Ses premiers tableaux sont peints dans un style rococo proche de celui de son maître. Jean-Baptiste Le Prince se forme également à la gravure[1]. Sa célébrité émane surtout de son invention d’un nouveau type de scène de genre et de son perfectionnement de la technique de l’aquatinte, qui « reproduit à tromper les lavis de sépia et de bistre »[2] et dont Denis Diderot, témoin critique d'une d’une série d’aquatintes de Le Prince exposées au Salon de 1769 disait qu’elles « sont à faire illusion, on ne les prendrait jamais pour un effet de la gravure et d’un procédé particulier »[3].

En 1758, Jean-Baptiste Le Prince entreprend un voyage aventureux en Russie, où il retrouve deux de ses frères. Il poursuit son voyage jusqu'en Sibérie et au Kamtchatka, un territoire encore vierge, ne revenant à Paris qu'en 1764. En 1765, il est agréé à l'Académie royale de peinture et de sculpture.

Jean-Baptiste Le Prince meurt le à Saint-Denis-du-Port (aujourd'hui Lagny-sur-Marne en Seine-et-Marne)[4].

Œuvre

  • Paysage avec cours d'eau , huile sur toile, non localisé[5]

Notes et références

  1. Jean-Baptiste Le Prince sur bm.mairie-metz.fr.
  2. Roger Portalis, « La gravure en couleurs », dans Gazette des beaux-arts, 2e période, tome 38, 1888, p. 442.
  3. Diderot, Salons, édition de 1876, p. 428.
  4. cassini.ehess.fr.
  5. Exposition au Petit Palais de Paris en mai-juin 1925, Paysage français de Poussin à Corot, no 181 au catalogue.

Annexes

Bibliographie

  • Jules Hédou, Jean Le Prince et son œuvre, suivi de nombreux documents inédits, Paris, Baur et Rapilly, 1879.
  • (en) Kimerly Rorschach, Drawings by Jean-Baptiste Le Prince, for the Voyage en Sibérie, with an essay by Carol Jones Neuman, Philadelphie, 1986, (catalogue d’une exposition tenue à Philadelphie, The Rosenbach Museum & Libray, 1986-1987 - Pittsburgh, The Frick Art Museum, 1987 - New York, The Frick Collection 1987).
  • Jean-Baptiste Le Prince, catalogue de l’exposition, Metz, musée d’art et d’histoire, 1988.
  • Michel Mervaud, Laurent Salomé, Didier Bakhuÿs, Madeleine Pinault-Sorensen, Jean-Baptiste Le Prince, Le Voyage en Russie, catalogue de l'exposition du cabinet des dessins du musée des beaux-arts de Rouen, du au , (ISBN 9782901431343).
  • Stéphane Lojkine, « La Russie de Leprince vue par Diderot », Slavica Occitania, no 19, , p. 13-38 (lire en ligne).

Liens externes

  • Portail du XVIIIe siècle
  • Portail de l’histoire de l’art
  • Portail de la peinture
  • Portail de la gravure et de l'estampe
  • Portail de la France
  • Portail de la Moselle
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.