Jean-Paul Clébert

Jean-Paul Clébert, né le à Neuilly-sur-Seine et mort le [1] à Oppède[2], est un écrivain français.

Jean-Paul Clébert
Naissance
Neuilly-sur-Seine
Décès
Oppède
Activité principale
Distinctions
Prix littéraire de Provence, pour l'ensemble de son œuvre en 1988
Auteur
Langue d’écriture langue française
Mouvement surréalisme

Œuvres principales

  • 1952 : Paris insolite, Denoël, réédition Attila 2009
  • 1962 : Les Tziganes, Arthaud
  • 1966 : Provence antique, 1 : des origines a la conquête romaine, Laffont
  • 1970 : Provence antique, 2 : l'époque gallo-romaine, Laffont
  • 1984 : Mémoire du Luberon, Herscher
  • 1992 : Guide de la Provence mystérieuse, Sand et Tchou
  • 1992 : Provence antique, 3 : Aux temps des premiers chrétiens, Laffont
  • 1993 : Provence, Éditions de La Martinière
  • 1995 : La Durance, Privat
  • 1996 : Dictionnaire du Surréalisme, Seuil
  • 1998 : Vivre en Provence, Éditions de l'Aube
  • 2004 : Histoires et légendes de la Provence mystérieuse, Sand & Tchou
  • 2007 : Marie Madeleine en Provence, Éditions Oxus

Il a vécu à Bonnieux et à Oppède au pied du massif du Luberon, à partir de 1956.

Biographie

Oppède, résidence de l'écrivain, au cœur du Luberon.

Après avoir suivi ses études dans une institution religieuse, Jean-Paul Clébert rejoint la Résistance française en 1943, il a 16 ans[3]. Après la Libération, il passe six mois en Asie puis revient en France. Il mène alors une vie clandestine dans l´univers des clochards[3], ce qui lui inspire son premier essai, Paris insolite (1952), qu'il dédie à ses compagnons de dérive Robert Giraud et Robert Doisneau. Une édition illustrée de photos de Patrice Molinard et mise en page par Massin paraît en 1954.

Il passe encore quelque temps dans la capitale où il fréquente les derniers surréalistes et le premier groupe des situationnistes[4], qui aimaient se retrouver dans certains cafés de Saint-Germain-des-Prés. Durant deux ans, il est reporter en Asie pour Paris Match et pour France-Soir[5], avant de se retirer en 1956 dans le Luberon.

Il s'intéresse alors à l'histoire du Sud de la France et de la Provence[3].

Prix et distinctions

  • 1988 : Prix littéraire de Provence pour l'ensemble de son œuvre sur cette région

Publications

  • 1966 : Provence antique, 1 : des origines a la conquête romaine, Laffont (ASIN B0010V5VD4)
  • 1967 : Rêver de Provence - Côte d'Azur, Vilo (ASIN B0000DLUBH)
  • 1968 : Histoire et guide de la France secrète, coauteur Aimé Michel, Encyclopédie planète (ASIN B0000DSMJN)
  • 1970 : Provence antique, 2 : l'époque gallo-romaine, Laffont (ASIN B0000DOWVG)
  • 1973 : « L'homme et la nature », tract numéro 138-139, éditions des Jeunes Naturalistes, Cercles des jeunes naturalistes
  • 1974 : Priking, éditions R.S.T.
  • 1978 : L'Incendie du bazar de la Charité :  : roman vrai, Denoël
  • 1979 : Les carrières de Lacoste, eaux-fortes de Michel Moskovtchenko, 1979
  • 1981 : Fort Chabrol (1899), Denoël (ISBN 978-2207226957)
  • 1984 : Mémoire du Luberon, Herscher (ISBN 978-2733500767)
  • 1986 : La Provence de Pagnol, Edisud (ISBN 978-2857443766)
  • 1986 : L'Ermite, Albin Michel, roman (ISBN 978-2226021380)
  • 1988 : Les Daudet, une famille bien française, 1840 1940, Presses de la Renaissance (ISBN 978-2856164549)
  • 1989 : Femmes d'artistes, Presses de la Renaissance (ISBN 978-2856164990)
  • 1992 : Guide de la Provence mystérieuse, Sand et Tchou (ISBN 978-2710703594)
  • 1992 : Guide de la France thermale, Horay, guide (ISBN 978-2705800246)
  • 1992 : Provence antique, 3 : Aux temps des premiers chrétiens (ISBN 978-2-221-06761-1)
  • 1993 : Provence, Éditions de La Martinière (ISBN 978-2732420332)
  • 1994 : L'Alchimiste du Roi-Soleil, Albin Michel, roman (ISBN 978-2226069160)
  • 1995 : La Durance, Privat (ISBN 978-2708995031)
  • 1996 : Dictionnaire du surréalisme, Seuil (ISBN 2020245884)
  • 1996 : De Provence, Nathan (ISBN 978-2092846766)
  • 1996 : Histoire de la fin du monde, de l'an mil à l'an 2000, Belfond (ISBN 978-2714431370)
  • 1997 : (de) Der Untergang der Welt, Lübbe (ISBN 978-3404641482)
  • 1998 : Vivre en Provence, Éditions de l'Aube (ISBN 978-2876781313)
  • 1999 : La Littérature à Paris : l'histoire, les lieux, la vie littéraire, Larousse (ISBN 978-2035080042)
  • 2000 : L'Esprit des hauts lieux, Albin Michel, roman (ISBN 978-2226027009)
  • 2001 : Les Fêtes provençales, coauteur : Josiane Aoun et Béatrice Tollu, Aubanel, coll. « Nature Cote Sud » (ISBN 978-2700602463)
  • 2003 : Prophéties de Nostradamus : Les Centuries, texte intégral (1555-1568), Dervy (ISBN 978-2844542601)
  • 2004 : Histoires et légendes de la Provence mystérieuse, Sand & Tchou (ISBN 978-2710703624)
  • 2006 : Herbier provençal, Rivages (ISBN 978-2903059644)
  • 2007 : Marie Madeleine en Provence, Éditions Oxus (ISBN 978-2848980966)

Notes et références

  1. « La mort de Jean-Paul Clébert » dans Bibliobs.
  2. Article nécrologique de Raphaëlle Leyris : « […] Jean-Paul Clébert s’est éteint dans le village d’Oppède (Vaucluse) mardi 20 septembre. Il avait 85 ans. […] ». Le Monde du mercredi 28 septembre 2011.
  3. « Jean-Paul Clébert », sur Fluctuatnet (consulté le 10 janvier 2010).
  4. Lire à ce propos Les bouteilles se couchent de Patrick Straram, éditions Allia, 2006.
  5. « La Provence dit adieu à Jean-Paul Clébert », Jean-Pierre Thiollet, France Soir, 23 septembre 2011.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de la littérature française
  • Portail de Vaucluse
  • Portail de Provence-Alpes-Côte d’Azur
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.