Jean-Paul Fitoussi

Jean-Paul Fitoussi, né le à La Goulette (port de Tunis) en Tunisie, est un économiste français.

Pour les articles homonymes, voir Fitoussi.
Jean-Paul Fitoussi
Jean-Paul Fitoussi en 2009
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

Biographie

Jean-Paul Fitoussi est docteur d'État en sciences économiques et agrégé des disciplines juridiques, politiques et de gestion, section analyse économique[1].

Depuis 1982, Jean-Paul Fitoussi est professeur des universités à l'Institut d'études politiques de Paris, et président de son conseil scientifique depuis 1997.

Jean-Paul Fitoussi a été membre du Conseil d'analyse économique auprès du Premier ministre jusqu'en 2012 et a présidé l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) de 1989 à 2010.

Il préside depuis 2009 le Forum Nouveau Monde [2] : forum économique annuel ayant lieu à l'OCDE.

Jean-Paul Fitoussi est membre du conseil scientifique de l'Institut François-Mitterrand[3].

Considéré comme se situant dans la mouvance du keynésianisme, Jean-Paul Fitoussi travaille sur les théories de l'inflation, du chômage, des économies ouvertes, et sur le rôle des politiques macroéconomiques. Il critique la rigidité budgétaire et monétaire, au motif qu'elle aurait un effet négatif sur la croissance et l'emploi. Selon lui, la crise des subprimes proviendrait «d'une volonté excessive de rentabilité de la part des détenteurs de capital financier.»[4]

Ses travaux récents portent sur les rapports entre la démocratie et le développement économique.

Il est membre depuis 2011 du conseil d'orientation de la Fondation Écologie d'avenir, conseil présidé par Claude Allègre.

Lors de l'élection présidentielle de 2017, il apporte son soutien à Emmanuel Macron[5].

Autres fonctions

Depuis le , Jean-Paul Fitoussi est membre du conseil d'administration de Telecom Italia[6]. Il est membre du conseil de surveillance de Intesa Sanpaolo[7] depuis , fonction dans laquelle il a été reconduit en . Il a également siégé au conseil d'administration de la Banca Sella jusqu'en .

Ouvrages

  • Inflation, équilibre et chômage, Paris, Éditions Cujas, 1973
  • Le fondement microéconomique de la théorie keynésienne, Paris, Éditions Cujas, 1974
  • La désinflation compétitive, le Mark et les politiques budgétaires en Europe, avec Anthony B. Atkinson, Olivier Blanchard, John S. Flemming, Edmond Malinvaud, Edmund S. Phelps, Robert M. Solow, Paris, Éditions du Seuil, Paris, 1992
  • Le débat interdit : monnaie, Europe, pauvreté, Paris, Arléa, 1995 (ISBN 2020385791) (rééd. 2000)
  • avec Pierre Rosanvallon, Le nouvel âge des inégalités, Paris, Éditions du Seuil, coll. « Points Essais », 1996 (ISBN 2020355086) (1998 : Poche)
  • La règle et le choix, Paris, Seuil, coll. « La République des idées », 2002
  • EDF, le marché et l'Europe : l'avenir d'un service public, Paris, Fayard, 2003
  • La démocratie et le marché, Paris, Grasset, Paris, 2004 (ISBN 2253082996) (poche 2007 : LGF, coll. « Le livre de poche. Biblio essais »)
  • L'idéologie du monde : chroniques d'économie politique, La Tour-d'Aigues, L'Aube ; Paris, Le Monde, 2004
  • La politique de l'impuissance, Paris, Arléa, 2005 (ISBN 286959643X)
  • L'état de l'Union européenne, Paris, Fayard, 2007
  • avec Éloi Laurent, La nouvelle écologie politique : économie et développement humain, Éditions du Seuil, coll. « La république des idées », 2008 (ISBN 2020977192)
  • Le théorème du lampadaire, Les liens qui libèrent, 2013, 224 p. (ISBN 978-2-918597-45-2)

Prix et récompenses

Notes et références

  1. Biographie de Jean-Paul Fitoussi, Sciences-po.fr
  2. Le conseil scientifique, Site de l'Institut François Mitterrand
  3. Jean-Paul Fitoussi : mieux vaut endetter l’État que les Français!, Marianne2, 29 mars 2008
  4. « Pourquoi nous soutenons Emmanuel Macron », sur lemonde.fr, .
  5. CV Jean Paul Fitoussi, Site de Telecom Italia
  6. Curriculum de Jean Paul Fitoussi, Site de Intesa San Paolo

Voir aussi

Liens externes

  • Portail de l’économie
  • Portail de la France
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.