Jean Ayer

Jean Ayer, né le à Lausanne en Suisse et mort le à Lausanne, est un joueur suisse de hockey sur glace, gardien de l'équipe nationale entre 1949 et 1964[1]. Gardien de but de grande taille, il a développé un système de jeu original, ne mettant pas le genou à terre et saisissant le palet avec la main gauche grâce à un gant pince[2].

Jean Ayer
Nationalité Suisse
Naissance ,
Lausanne (Suisse)
Décès ,
Lausanne (Suisse)
Joueur décédé
Position Gardien de but
Attrapait de la gauche
A joué pour LNA
HC Genève-Servette
HC Davos
HC Villars
Neuchâtel YS
France
ACBB
Carrière pro. 1951-1969

Carrière

Découvert à Lausanne par Othmar Delnon et Hans Cattini[1], il commence sa carrière dans le club de Montchoisi III à Lausanne en et passe en janvier 1946 dans la première équipe. De 1951 à 1952, il est dans l'équipe du HC Davos[2] et gagne sa première coupe Spengler en 1951[3]. Il rejoint les Young Sprinters HC en 1952 et y reste jusqu'en 1958. En 1958, il signe à l'ACBB et y gagne trois fois la coupe Spengler. En 1960, il entre au HC Villars tout en continuant à prêter main-forte occasionnellement à l'ACBB. Il quitte ensuite le HC Villars pour évoluer avec Genève-Servette de 1961 à 1966 puis retourne jouer à Villars jusqu'en 1969 qui marque la fin de sa carrière.

Durant un séjour linguistique à Londres en 1953, il dispute sept matchs de la ligue professionnelle anglaise en automne avec l'équipe des Wembley Lions puis retourne à Neuchâtel pour commencer la saison 1953-54, d'où le port de son maillot des Wembley Lions en souvenir.

Selon ses propres statistiques, Jean Ayer disputa au total 600 matchs.

Il décède à Lausanne le [4].

Palmarès

  • 31 sélection avec les Canadiens d'Europe
  • 10 participations à la Coupe Spengler gagnée 4 fois (1951 Davos), 1959-60-61 (ACBB Paris)
  • 2 victoires en Coupe de Suisse en 1957 et 1958
  • 83 matchs en sélections suisses (1947-1963) dont 38 avec l'équipe suisse A (1951-63)
  • 32 matches en 5 championnat du monde (1951-1961)

Il a participé également à 30 matches de la sélection des Swiss Canadians et des Canadiens d'Europe avec de très bons résultats.

À mentionner, les championnats du monde de hockey à roulettes avec ses 10 matches sur 14 avec l’équipe suisse des frères Monney et Milliasson.

Il a également pratiqué le basket-ball en ligue nationale A, le tennis et le badminton[2].

En son hommage, son portrait a servi de modèle à la médaille de champion de 1re ligue[2].

Statistiques

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques internationales[5]
AnnéeÉquipe Compétition PJ Min  BC Moy % Arr  Bl Pun Résultat
1951 SuisseChampionnat du monde312362,91 Médaille de bronze
1954 SuisseChampionnat du monde4240194,757e place
1955 SuisseChampionnat du monde4220308,188e place
1959 SuisseChampionnat du monde918093,0012e place
1961 SuisseChampionnat du monde B318062,003e place

Notes et références

  1. Christian Schlatter, « 50 ans sur la glace », Le Matin, , p. 29.
  2. Hubert-Jean Gross, « Que sont-ils devenus? Jean Ayer, un gentleman gardien », sur planetehockey.com, (consulté le 19 juin 2012).
  3. « Matches amicaux internationaux entre clubs 1961/62 », sur Hockey Archives (consulté le 19 juin 2012).
  4. « L'ancien gardien Jean Ayer est décédé », sur planetehockey.com, (consulté le 21 juin 2012).
  5. « Jean Ayer », sur passionhockey.com (consulté le 10 août 2017).
  • Portail du hockey sur glace
  • Portail du canton de Vaud
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.