Jean Basin

Jean Basin, ou Jean Basin de Sandaucourt, né au XVe siècle à Sandaucourt, est un clerc, latiniste, linguiste et poète humaniste, associé aux travaux du Gymnase vosgien.

Pour les articles homonymes, voir Basin.
Jean Basin
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Autres informations
Religion

Parcours

Il étudie à Bologne, est ordonné prêtre, devient notaire et chanoine du chapitre de Saint-Dié. Il est nommé curé à Wisembach le puis à Gironcourt en 1523.

Il est surtout réputé comme linguiste et il est associé aux travaux du Gymnase Vosgien réuni par Vautrin Lud (1448-1527), qui le charge de traduire en latin les quatre voyages de Vespucci. Il est mort après avoir rédigé son testament en 1523[1].

Publications

De Jean Basin (Joannis Basini, Sendacuriensis) fut publié à Saint-Dié en 1507 un traité d’art épistolaire en latin, intitulé Novus elegansque conficiendarum epistolarum ac alias de arte dicendi modus, duos principales de hoc in se complectens libros…[2]

Au sein du Gymnase Vosgien, il fut l'un des auteurs de la Planisphère de Waldseemüller qui, en hommage à Amerigo Vespucci, donne le nom America au continent récemment découvert. Il traduisit du français en latin le Quatuor navigationes d'Amerigo Vespucci, publié en annexe de la Cosmographæ Introductio de Martin Waldseemüller[3], achevé d'imprimer le [4]. La traduction française de la relation du quadruple voyage d'Amerigo Vespucci avait été envoyé au Gymnase Vosgien par le duc René II de Lorraine dit le bon Roi René[4]. Le texte original de Vespucci, daté de Lisbonne le , était destiné au gonfalonier florentin Pier Soderini[4]

Pierre de Blarru lui lègue son œuvre par testament, à charge pour Jean Basin de faire publier la Nancéide, le poème consacré à la victoire remportée devant Nancy par le duc de Lorraine René II sur le duc de Bourgogne, Charles le Téméraire, le . Cet ouvrage sera finalement imprimé à Saint-Nicolas-de-Port, sur les presses de Pierre Jacobi, en 1518, sous le titre Petri de blarrorivo parnisiani insigne Nanceidos opus, de bello Nanceiano[5], avec une préface de Jean Basin[6].

En 1539, Christophe Prudhomme de Bar-le-Duc un recueil de poésies de Porcelet, de Basin, et de Troben[6].

Références

Annexes

Bibliographie

  • Christian Pfister, « Les Testaments de deux Laurent Pillard et Jean Basin de Sandaucourt, chanoines de Saint-Dié », in Bulletin de la Société philomatique vosgienne, tome XXVI, 1911-1912, p. 28-38 et 57-62
  • Albert Ronsin, « Jean Basin », in Les Vosgiens célèbres. Dictionnaire biographique illustré, Éditions Gérard Louis, Vagney, 1990, p. 34-35 (ISBN 2-907016-09-1)

Articles connexes

Liens externes

  • Portail des Vosges
  • Portail du christianisme
  • Portail de la Renaissance
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.