Jean Boulaine

Jean Boulaine, né le à Marennes, en Charente-Maritime, et mort le à Dijon, est un spécialiste des sols (pédologue) et historien de l'agronomie français.

Jean Boulaine
Biographie
Naissance
Décès
(à 89 ans)
Dijon
Nom de naissance
Jean Louis Georges Boulaine
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Biographie

Après une scolarité à Sète, Montpellier et Toulouse, il est admis en qualité d'élève-ingénieur agronome à l'Institut national agronomique en 1942, mais n'y commencera ses études qu'en 1947[1]. En 1949, il est nommé pédologue au Service des études scientifiques dans le Service de la colonisation et de l'hydraulique de l'Algérie. En 1957, il soutient sa thèse de doctorat sur les Sols des plaines du Chelif[2]. Il devient ensuite maître de conférences en botanique agricole à l'Université d'Alger, puis, en 1961 à l'École nationale supérieure d'agronomie de Grignon. De 1965, à la fin de sa carrière en 1990, il est professeur de géologie-pédologie[2].

Apport scientifique

La première partie de sa carrière est consacrée à la cartographie des sols et des formations géologiques. Il participe notamment à l'élaboration du référentiel pédologique français. À partir de 1985, il se consacre à l'étude historique des sciences du sol et de l'agronomie[2].

L’historien Gilles Denis reproche à Jean Boulaine de faire remonter l’histoire de l’agronomie aux origines de l’agriculture, en définissant l’agronomie comme un « corpus de connaissances relatives à la mise en valeur, à l’exploitation et à la conservation du monde rural, et systèmes de techniques qui permettent de les mettre en valeur ». Ce chercheur considère à l’inverse l’agronomie comme une discipline scientifique émergeant dans le contexte culturel et historique particulier de l'Europe du XIXe siècle, liée au développement des sciences expérimentales[3].

Récompenses et hommages

Il est fait chevalier du mérite agricole et officier des palmes académiques en 1977. En 1980, il est élu à l'Académie d'agriculture de France[2]. Une journée de conférences en son hommage a été organisée par l'Association française pour l'étude du sol en 2010[2],[4] et un webinaire en 2016[5].

Publications

  • En collaboration :
    • 1967 : avec Georges Aubert, La Pédologie, Paris, Presses universitaires de France, collection Que sais-je ?, 128 p. ; seconde édition en 1980 Lire en ligne.
    • 1998 : avec Jean-Paul Legros, D'Olivier de Serres à René Dumont. Portraits d'agronomes, TEC & DOC Lavoisier, 317 p. (ISBN 2-7430-0289-1).
    • 2003 : avec R. Moreau, Olivier de Serres et l’évolution de l’agriculture, Paris, L’Harmattan, 124 p.
    • 2010 : avec R. Moreau et P. Zert, Éléments d’histoire agricole et forestière, Paris, L’Harmattan, 224 p.

Notes et références

  1. « Jean Boulaine », sur Association française pour l'étude du sol (consulté le 27 janvier 2017)
  2. Jean-Paul Legros, « Jean Boulaine, pédagogue, professeur et historien » Lire en ligne
  3. Gilles Denis, « L'agronomie au sens large. Une histoire de son champ, de ses définitions et des mots pour l'identifier », dans Histoire et agronomie : entre ruptures et durée, Éditions IRD, 2007
  4. Journée AFES du 4 novembre 2010. AgroSup, Dijon. Sol et Histoire. Reconnaissance à Jean Boulaine Lire en ligne.
  5. « Webinaire Afes de JP Legros : A l’aube de la science du sol – Webinaire donné en hommage à Jean Boulaine (1922-2012) - Solenvie - Des pédologues docteurs du sol », Solenvie - Des pédologues docteurs du sol, (lire en ligne, consulté le 27 janvier 2017)
  6. Jacques Hubschman, « Les sols : Jean Boulaine, Les sols de France » (compte-rendu), dans Revue géographique des Pyrénées et du Sud-Ouest, tome 43, fascicule 2, 1972, p. 283-284 Lire en ligne.
  7. Bernard Wolfer, « Jean Boulaine. - Histoire de l'Agronomie en France » (compte-rendu), dans Économie rurale, n° 218, 1993, p. 40-41 Lire en ligne.
  8. Françoise Michaud-Fréjaville, « Jean Boulaine : Histoire de l'agronomie en France, 1996 » (compte-rendu), dans Dix-huitième Siècle, n° 29, 1997, p. 607 Lire en ligne.
  • Portail de l’éducation
  • Portail de l’agriculture et l’agronomie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.