Jean Djorkaeff

Jean Djorkaeff, né le à Charvieu (Isère), est un footballeur français qui évolue principalement au poste de défenseur de la fin des années 1950 jusqu'au début des années 1970. Il est surnommé « Tchouki ». Son fils Youri a également été footballeur professionnel.

Pour les articles homonymes, voir Djorkaeff.

Jean Djorkaeff

Jean Djorkaeff en octobre 2014.
Biographie
Nationalité Français
Naissance
Lieu Charvieu (Isère)
Taille 1,73 m (5 8)
Période pro. 1958-1972
Poste Défenseur
Parcours professionnel1
AnnéesClub M.0(B.)
1958-1966 Olympique lyonnais193 (23)
1966-1970 Olympique de Marseille160 (12)
1970-1972 Paris SG068 0(7)
1972-1974 Paris FC068 0(5)
1958-1974Total489 (47)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe M.0(B.)
1964-1972 France 048 0(3)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1972 Paris FCIntérim
1981-1983 FC Grenoble
1983-1984 AS Saint-Étienne
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Biographie

Jean Djorkaeff est le fils d'un Kalmouk (un peuple mongol du sud de la Russie), réfugié en France à la suite de la Révolution russe après avoir combattu dans les rangs de l'Armée blanche, et d'une mère Polonaise[1].

« Tchouki » fut le premier joueur professionnel licencié au Paris Saint-Germain dès juin 1970. Le sage capitaine de l'équipe de France fut particulièrement cinglant à l'occasion du « divorce » de mai 1972 : « On était bien à Saint-Germain, nous étions chez nous... Quand nous sommes devenus Paris FC, nous sommes devenus du même coup des enfants perdus[2]. »

Il a également présidé la commission de la Coupe de France entre 2000 et 2013.

Statistiques détaillées

En club

Statistiques de Jean Djorkaeff [3]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s)Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division MB MBCMBMB
1957-1958 Olympique lyonnais D1 - - 1 0--- 10
1958-1959 Olympique lyonnais D1 5 3 2 0--- 73
1959-1960 Olympique lyonnais D1 16 4 1 0--- 174
1960-1961 Olympique lyonnais D1 5 1 2 1--- 72
1961-1962 Olympique lyonnais D1 14 2 2 2C321 185
1962-1963 Olympique lyonnais D1 23 3 4 1--- 274
1963-1964 Olympique lyonnais D1 30 0 6 0C280 440
1964-1965 Olympique lyonnais D1 31 3 3 0C220 363
1965-1966 Olympique lyonnais D1 31 2 5 0--- 362
Sous-total 15518264-121 19323
1966-1967 Olympique de Marseille D1 38 3 3 0--- 413
1967-1968 Olympique de Marseille D1 36 3 1 0--- 373
1968-1969 Olympique de Marseille D1 32 2 9 0C320 432
1969-1970 Olympique de Marseille D1 33 4 2 0C240 394
Sous-total 13912150-60 16012
1970-1971 Paris Saint-Germain D2 26 5 3 0--- 295
1971-1972 Paris Saint-Germain D1 38 2 1 0--- 392
Sous-total 64740--- 687
1972-1973 Paris FC D1 38 3 4 2--- 425
1973-1974 Paris FC D1 26 0 - ---- 260
Sous-total 64342--- 685
Total sur la carrière 42240496-181 48947

En sélection nationale

Jean Djorkaeff en 1973 au Paris FC.
Statistiques de Jean Djorkaeff[4]
Année Sélection Phases Finales Éliminatoires Matchs Amicaux Total
Compétition MB MBMBMB
1964 France - - - 2 0-- 20
1965 France - - - 1 020 30
1966 France CdM 1966 3 0 3 030 90
1967 France - - - 3 010 40
1968 France - - - 3 020 50
1969 France - - - 3 120 51
1970 France - - - 1 061 71
1971 France - - - 5 031 81
1972 France - - - - -50 50
Total sur la carrière 30211242 483

Palmarès de joueur

  • Vice-champion de France en 1970 avec l'Olympique de Marseille
  • Champion de France de D2 en 1971 avec le PSG
  • Vainqueur de la Coupe de France en 1964 avec l'Olympique lyonnais
  • Vainqueur de la Coupe de France en 1969 avec l'Olympique de Marseille

Distinctions

Notes et références

  1. « DJORKAEFF,HEROS MALGRE LUI EN...KALMOUKIE - Le Soir », Le Soir, (lire en ligne, consulté le 14 mai 2018)
  2. France Football, no 1469, p. 7.
  3. « Fiche de Jean Djorkaeff », sur footballdatabase.eu
  4. « Fiche de Jean Djorkaeff », sur FFF.fr
  5. Décret du 13 mai 2005 portant promotion et nomination

Liens externes

  • Portail du football
  • Portail de la France
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.