Jean III de Brienne

Jean III de Brienne ( † près de Courtrai), comte d'Eu, fils de Jean II de Brienne, conte d'Eu, et de Béatrice de Saint-Pol

Jean III de Brienne
Fonctions
Comte d'Eu
Prédécesseur Jean II de Brienne
Successeur Raoul Ier de Brienne
Comte de Guîsnes
Prédécesseur Domaine royal
Successeur Raoul Ier de Brienne
Biographie
Dynastie Maison de Brienne
Date de décès
Lieu de décès Courtrai
Père Jean II de Brienne
Mère Béatrice de Saint-Pol
Conjoint Jeanne de Guînes
Enfants Raoul Ier de Brienne

Arnould III, grand-père de son épouse Jeanne de Guînes, ayant été contraint de vendre le comté de Guînes au roi de France Philippe III le Hardi. En 1282, Jean de Brienne se rend devant le Parlement de Paris pour réclamer l'héritage de son épouse. Le comte d'Artois Robert II d'Artois, suzerain du comté de Guînes, s'inquiète des conséquences pour lui de ce conflit. En 1295, le Parlement rend un arrêt attestant que le comte, de qui le comté de Guînes est tenu, a réclamé des lettres de non préjudice de ce que le Parlement a été constitué juge des prétentions élévées sur le comté précité par le comte d'Eu et son épouse, à charge du roi de France[1]. Le conflit prend fin en sa faveur en . Philippe le Bel doit restituer le comté.

Le , comme de nombreux chevaliers de l'ost de France, Jean trouve la mort à la bataille des Éperons d'or, près de Courtrai. Il est inhumé dans l'abbaye de Foucarmont.

Mariage et descendance

Jean III de Brienne épouse Jeanne de Guînes, fille de Baudouin IV comte de Guînes. Ils eurent 2 enfants :

Mécénat

Mahieu le Vilain, maître ès arts de l'université de Paris, lui dédie sa traduction française des Météorologiques d'Aristote[2].

Source

Notes et références

  1. Alphonse Wauters,Table chronologique des chartes et diplômes imprimés concernant l'histoire de la Belgique, 10 volumes en 11 tomes, Bruxelles, 1866 à 1904. Tome VI, Année 1295.
  2. Jacques Monfrin, « Jean de Brienne, comte d'Eu, et la traduction des Météorologiques d'Aristote par Mahieu le Vilain (vers 1290) », Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 140e année, no 1, 1996. p. 27-36; Caroline Boucher et al., Mahieu le Vilain, sur ARLIMA (page consultée le 8 novembre 2014).
  • Portail du Moyen Âge
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.