Jean Sarrailh

Jean Sarrailh, né le à Monein (Basses-Pyrénées) et mort le à Paris, est un historien français, spécialiste de l'histoire et de la culture hispaniques aux XVIIIe et XIXe siècles.

Jean Sarrailh
Fonctions
Recteur de l'académie de Montpellier (d)
-
Gabriel Boussagol (d)
Pierre Guillon (d)
Recteur de l'académie de Montpellier (d)
-
Gabriel Boussagol (d)
Biographie
Naissance
Décès
(à 72 ans)
Paris
Nom de naissance
Jean Louis Sarrailh
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Membre de
Distinctions

Biographie

Il entre à l'École normale supérieure de Saint-Cloud, puis devient agrégé d'espagnol en 1919 et docteur ès lettres en 1930[1]. Il est recteur de l'Académie de Paris et président du conseil de l'université de Paris de 1947 à 1961. Il est le fondateur, avec Paul Rivet, de l'Institut des hautes études d'Amérique latine en 1954 et de la Société des hispanistes français en 1962[1].

Il préside de 1950 à 1955 l'Association internationale des universités. Il avait participé à la vie de l'Unesco depuis les débuts de cette organisation, ayant fait partie de la délégation française à la Conférence internationale de Mexico (1947) ; il préside la Commission française de l'Unesco après la mort de Gaston Berger (1960)[1].

Il est élu membre de l'Académie des sciences morales et politiques en 1955[1].

Principales publications

  • Prosateurs espagnols contemporains (1927)
  • Un homme d'État espagnol : Martinez de La Rosa (1787-1862) (1930)
  • La Contre-Révolution sous la régence de Madrid (1930)
  • Enquêtes romantiques : France-Espagne (1933)
  • L'Espagne éclairée de la deuxième moitié du XVIIIe siècle (1954)

Hommages

Des équipements portent son nom, notamment :

Notes et références

Annexes

Bibliographie

Liens externes

  • Portail de l’historiographie
  • Portail de l’éducation
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.