Jeux sud-américains

Les Jeux sud-américains sont une compétition multisports, organisée tous les quatre ans, où les athlètes des fédérations affiliées à l'ODESUR participent. Ils réunissent des Sud-américains mais aussi des sportifs d'Amérique centrale et des Caraïbes. Une des caractéristiques de ces Jeux, c'est qu'ils associent des disciplines olympiques, comme l'athlétisme et la natation et des disciplines ne faisant pas partie du programme olympique, comme le bowling et le karaté. La première édition eut lieu en à La Paz[1].

Jeux sud-américains
Généralités
Création 1978
Organisateur(s) Organización Deportiva Suramericana (ODESUR)
Périodicité 4 ans
Nations 15
Participants environ 3 700
Statut des participants professionnels
semi-professionnels
amateurs
Site web officiel Site officiel des Jeux sud-américains

Palmarès
Tenant du titre Colombie
Meilleure nation Argentine
Pour la dernière compétition voir :
Jeux sud-américains de 2018

Historique

Au milieu des années 1970, l'idée de créer une compétition, réunissant les pays d'Amérique du Sud, fait son chemin. Cette compétition serait l'échelon inférieur d'une olympiade. Celle-ci commencerait par les Jeux sud-américains. L'année suivante seraient organisés les Jeux panaméricains puis l'olympiade se terminerait (en apothéose) par les Jeux olympiques. Sous l'instigation du président du Comité national olympique argentin de l'époque, M. Pablo Cagnasso, les négociations sont engagées avec les différents comités olympiques de la région. Celles-ci aboutissent à la création de l'organisation sportive sud-américaine (espagnol Organización Deportiva Suramericana ou ODESUR), le [2].

Sans l'appui de la junte militaire qui se met en place dans leur pays, les efforts du comité argentin doivent être relayés par le président du Comité bolivien, M. José Gamarra Zorrilla, pour pouvoir aboutir. Le premier congrès de l'ODESUR est organisé à La Paz, sous les auspices de l'Organisation sportive panaméricaine (espagnol Organización Deportiva Panamericana ou ODEPA), le , en la présence des comités olympiques argentin, bolivien, chilien, paraguayen et péruvien. En octobre de l'année suivante, durant les VIIIe Jeux bolivariens, a lieu un deuxième congrès, où sont adoptés les statuts et les règlements de l'ODESUR. Il y est décidé, également, que la Bolivie sera l'hôte le plus rapidement possible des premiers Jeux de la Croix du Sud (espagnol Juegos Cruz del Sur)[3], [4].

Mais c'est, seulement, lors d'un troisième congrès, qui a lieu le 10 et , à Santiago du Chili, que les premiers Jeux de la nouvelle Organisation sont actés. Les règlements du comité d'organisation et le calendrier de l'évènement sont définis. Les Jeux se dérouleront au mois de novembre de la même année, avec la participation de huit pays. Dans le même temps, M. José Gamarra Zorrilla est désigné président de l'Organización Deportiva Suramericana[3], [4].

Aujourd'hui, quinze Comités olympiques font partie de l'ODESUR[3].

Dénomination

Le , lors du XXe congrès ordinaire de l'ODESUR, dans une volonté de normalisation, il a été décidé que, dorénavant, la dénomination officielle serait la suivante : le numéral, correspondant à l'édition des Jeux, en chiffres romains, suivi du titre Juegos Suramericanos, puis du nom de la ville hôte et de l'année[5]. Ainsi pour les Jeux 2010, la dénomination officielle est IX Juegos Suramericanos Medellín 2010.

Car avant cette date, les Jeux se sont nommés de différentes manières. D'abord, ce sont des Juegos Cruz del Sur (Jeux de la Croix du Sud) qui se sont déroulés, lors des deux premières éditions. Puis de 1986 à 2006, le nom de Juegos Sudamericanos a été employé (à l'exception de 1994 et des V Juegos Suramericanos Valencia '94).

De plus, il existe une différence linguistique entre les pays de la région, la presse peut dénommer l'évènement soit Juegos Sudamericanos (en Argentine[6], au Pérou[7], par exemple) soit Juegos Suramericanos (en Colombie[8] ou au Chili[9]).

Flamme sud-américaine

À l'instar de la flamme olympique, il a été décidé, lors du troisième congrès de , qu'une flamme sud-américaine partirait de Tiahuanaco, aux abords du lac Titicaca, pour rejoindre chaque ville hôte des Jeux. La flamme est allumée dans les ruines historiques du site archéologique de la Cité du Soleil, lors d'une cérémonie ancestrale et rejoint le théâtre des Jeux, relayée par une multitude d'athlètes. Elle brûle durant toute la période des compétitions[10].

Éditions

Année Édition Nom officiel Ville hôte Pays Dates Athlètes Nations Sports Nation la plus
médaillée
1978 Ier I Juegos deportivos
Cruz del Sur
La Paz Bolivie 3 – 480 8 16 Argentine
1982 IIe II Juegos deportivos
Cruz del Sur
Rosario Argentine 961 10 19 Argentine
1986 IIIe III Juegos deportivos
Sudamericanos
Santiago Chili 969 10 17 Argentine
1990 IVe IV Juegos deportivos
Sudamericanos
Lima Pérou 1er 1 070 10 16 Argentine
1994 Ve V Juegos Suramericanos Valencia Venezuela 19 – 1 599 14 19 Argentine
1998 VIe VI Juegos deportivos
Sudamericanos
Cuenca Équateur 21 – 1 525 14 24 Argentine
2002 VIIe VII Jogos Sul-Americanos Rio de Janeiro, São Paulo,
Curitiba, Belém
Brésil 1er 2 069 13 24 Brésil
2006 VIIIe VIII Juegos deportivos
Sudamericanos
Buenos Aires Argentine 9 – 2 938 15 28 Argentine
2010 IXe IX Juegos Suramericanos Medellín Colombie 19 – 3 751 15 31 Colombie
2014 Xe X Juegos Suramericanos Santiago Chili 7 – 3 499 14 33 Brésil
2018 XIe XI Juegos Suramericanos Cochabamba Bolivie 4 010 14 Colombie
2022 XIIe XII Juegos Suramericanos Asunción Paraguay

Depuis 2014, des Jeux paralympiques sud-américains sont organisés quelques jours après la clôture des Jeux sud-américains dans la même ville.

Jeux sud-américains de la jeunesse

Éditions des Jeux sud-américains de la jeunesse
Année Édition Ville hôte Pays Dates
2013 Ier Lima Pérou 20 –
2017 IIe Santiago Chili mars

Jeux sud-américains de plage

Éditions des Jeux sud-américains de plage
Année Édition Ville hôte Pays Dates
2009 Ier Punta del Este, Montevideo Uruguay 3 –
2011 IIe Manta Équateur 2 –
2014 IIIe Vargas Venezuela 14 –
2019 IVe Rosario Argentine 14 –

Délégations participantes

Huit nations participent aux premiers Jeux de 1978[11]. Le Venezuela et la Colombie les rejoignent pour la deuxième édition[12]. En 1990, le Suriname se joint à la manifestation mais la Colombie est absente[13] (en raison de sa participation, à la même date, aux XVIe Jeux d'Amérique centrale et des Caraïbes à Mexico[14]). Les délégations sont, ainsi, toujours au nombre de dix.

Pour la cinquième édition, trois nouveaux pays font leur apparition, les Antilles néerlandaises, Aruba et le Panama. Associée au retour de la Colombie, quatorze nations sont présentes à Valencia[15]. En 1998 et en 2002, les défections des Antilles néerlandaises[16] puis de la Colombie (qui boycotte l'édition 2002, pour ne pas l'avoir accueillie[17]) stabilisent à quatorze le nombre de nations participantes, malgré l'arrivée du Guyana comme quinzième membre[18].

Il faut attendre la huitième édition pour que quinze sélections participent aux Jeux[19].

Délégations 1978 1982 1986 1990 1994 1998 2002 2006 2010 2014 2018 2022 Participations
Antilles néerlandaises - - - - X X X X - - - 4
Argentine X X X X X X X X X X X - 11
Aruba - - - - X X X X X X X - 7
Bolivie X X X X X X X X X X X - 11
Brésil X X X X X X X X X X X - 11
Chili X X X X X X X X X X X - 11
Colombie - X X X X X X X X - 8
Équateur X X X X X X X X X X X - 11
Guyana - - - - - X X X X X X - 6
Panama - - - - X X X X X X X - 7
Paraguay X X X X X X X X X X X - 11
Pérou X X X X X X X X X X X - 11
Suriname - - - X X X X X X X X - 8
Uruguay X X X X X X X X X X X - 11
Venezuela - X X X X X X X X X X - 10
Total810101014141415151414-

Tableau des médailles

La délégation argentine est le leader de ce classement, ayant terminé en tête des six premières éditions des Jeux[20] et de ceux de 2006[21].

Avec 372 médailles, la Colombie détient, depuis les derniers Jeux disputés à domicile, le record du nombre de médailles, obtenues lors d'une seule édition[22]. Elle bat le précédent qui datait de 2002[22], où le Brésil avait profité d'être l'hôte des Jeux, pour devenir la première nation à dépasser les 300 médailles, avec 333 récompenses[20].

Avec les 148 titres, remportés en 2002, les Brésiliens possèdent le record du nombre de médailles d'or, obtenues lors d'une seule édition[20].

Rang Nation Or Argent Bronze Total
1 Argentine7966446042044
2 Brésil5404754161431
3 Venezuela4433703811194
4 Colombie356300270926
5 Chili2893694261084
6 Pérou159229304692
7 Équateur149205284638
8 Uruguay60101124285
9 Bolivie3169137237
10 Paraguay10294584
11 Panama7111634
12 Antilles néerlandaises771731
13 Suriname63716
14 Guyana23914
15 Aruba03912
TOTAL2855281830498722

Notes et références

  1. (es) « Presentación », sur odesur.org (consulté le 2 novembre 2012)
  2. (es) « Libros del ciclo olímpico argentino (Libro 1 de los Juegos Odesur), cf p.15 », sur fr.scribd.com (consulté le 19 décembre 2012)
  3. (es) « Historial », sur odesur.org (consulté le 19 décembre 2012)
  4. (es) « Libros del ciclo olímpico argentino (Libro 1 de los Juegos Odesur), cf p.16 », sur fr.scribd.com (consulté le 19 décembre 2012)
  5. (es) « Estatuto - ODESUR (Organización Deportiva suramericana) cf article 48, p.23 », sur odesur.org (consulté le 19 décembre 2012)
  6. (es) « El remo sumó seis medallas de oro », sur edant.clarin.com (consulté le 2 novembre 2012)
  7. (es) « ¿Por qué el Perú es potencia sudamericana en bádminton? », sur elcomercio.pe (consulté le 2 novembre 2012).
  8. (es) « Estas fueron las claves del título de Colombia en los Juegos Suramericanos », sur www.eltiempo.com (consulté le 2 novembre 2012)
  9. (es) « Juegos Suramericanos: Chile viaja a Medellín con cifra histórica de deportistas », sur www.emol.com (consulté le 2 novembre 2012)
  10. (es) « Llama suramericana », sur odesur.org (consulté le 2 novembre 2012)
  11. (es) « La Paz 78, Bolívia », sur odesur.org (consulté le 2 novembre 2012)
  12. (es) « Rosario 82, Argentina », sur odesur.org (consulté le 2 novembre 2012)
  13. (en) « Lima 90, Peru », sur odesur.org (consulté le 2 novembre 2012)
  14. (es) « Libros del ciclo olímpico argentino (Libro 1 de los Juegos Odesur), cf p.30 », sur fr.scribd.com (consulté le 2 novembre 2012)
  15. (es) « Valencia 94, Venezuela », sur odesur.org (consulté le 2 novembre 2012)
  16. (es) « Libros del ciclo olímpico argentino (Libro 1 de los Juegos Odesur), cf p.37 », sur fr.scribd.com (consulté le 2 novembre 2012)
  17. (es) « Libros del ciclo olímpico argentino (Libro 1 de los Juegos Odesur), cf p.42 », sur fr.scribd.com (consulté le 2 novembre 2012)
  18. (es) « Cuenca 98, Ecuador », sur odesur.org (consulté le 2 novembre 2012)
  19. (es) « Buenos Aires 2006, Argentina », sur odesur.org (consulté le 2 novembre 2012)
  20. (en) « Brazil 2002, Brazil », sur odesur.org (consulté le 2 novembre 2012)
  21. (es) « Libros del ciclo olímpico argentino (Libro 1 de los Juegos Odesur), cf p.47 », sur fr.scribd.com (consulté le 2 novembre 2012)
  22. (es) « Cuadro de Medallería de Oro Colombia IX Juegos Suramericanos », sur www.colombiaaprende.edu.co (consulté le 2 novembre 2012)

Liens externes


  • Portail du sport
  • Portail de l’Amérique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.