Joe Johnson (basket-ball)

Joe Marcus Johnson (né le à Little Rock, Arkansas) est un joueur américain de basket-ball évoluant aux postes d'arrière et d'ailier.

Pour les articles homonymes, voir Joe Johnson et Johnson.

Joe Johnson

Joe Johnson en mars 2014
Fiche d’identité
Nom complet Joe Marcus Johnson
Nationalité États-Unis
Naissance
Little Rock, Arkansas
Taille 2,01 m (6 7)
Poids 109 kg (240 lb)
Surnom Joe Cool, Easy Joe, Iso Joe, Money Joe, Joe Joe
Situation en club
Club actuel Agent libre
Poste Arrière / Ailier
Carrière universitaire ou amateur
1999-2001 Razorbacks de l'Arkansas
Draft de la NBA
Année 2001
Position 10e
Franchise Celtics de Boston
Carrière professionnelle *
SaisonClubMoy. pts
2001-2002
2002
2002-2003
2003-2004
2004-2005
2005-2006
2006-2007
2007-2008
2008-2009
2009-2010
2010-2011
2011-2012
2012-2013
2013-2014
2014-2015
2015-2016
2015-2016
2016-2017
2017-2018
2017-2018
Celtics de Boston
Suns de Phoenix
Suns de Phoenix
Suns de Phoenix
Suns de Phoenix
Hawks d'Atlanta
Hawks d'Atlanta
Hawks d'Atlanta
Hawks d'Atlanta
Hawks d'Atlanta
Hawks d'Atlanta
Hawks d'Atlanta
Nets de Brooklyn
Nets de Brooklyn
Nets de Brooklyn
Nets de Brooklyn
Heat de Miami
Jazz de l'Utah
Jazz de l'Utah
Rockets de Houston
06,3
09,6
09,8
16,7
17,1
20,2
25,0
21,7
21,4
21,3
18,2
18,8
16,3
15,8
14,4
11,8
13,4
12,7
07,3
06,0
Sélection en équipe nationale **
2006 États-Unis

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Carrière en NBA

Débuts difficiles aux Celtics de Boston (2001-2002)

Issu de l'Université de l'Arkansas, il est sélectionné en dixième position lors de la draft 2001 par les Celtics de Boston où il ne jouera qu'une demi-saison. Au milieu de sa saison rookie, il est transféré aux Suns de Phoenix avec Randy Brown, Milt Palacio et un premier tour de draft contre Rodney Rogers et Tony Delk le .

Suns de Phoenix (2002-2005)

Johnson devient un joueur clé avec Phoenix inscrivant 15,2 points par match lors de ses trois saisons et demi avec les Suns. Il est considéré comme l'un des meilleurs shooteurs de NBA et il est renommé pour sa bonne tenue de balle pour sa taille (2,01 m).

Lors des playoffs 2005, Joe Johnson se blesse gravement au visage lors d'un dunk et est forfait pour le reste des playoffs; les Suns s'inclinent face aux futurs champions, les Spurs de San Antonio, 4 manches à 1.

Lors de l'été 2005, Johnson devient free agent et exprime le désir de quitter les Suns afin d'avoir un rôle plus important. Le , un accord est finalisé et Johnson rejoint les Hawks d'Atlanta contre Boris Diaw et un futur premier tour de draft.

Hawks d'Atlanta (2005-2012)

Joe Johnson en mars 2012.

Lors de sa première saison avec les Hawks, Johnson termine meilleur marqueur (20,2 points), passeur (6,5 passes décisives) et intercepteur (1,26 interception). Il est l'un des cinq joueurs de la ligue à inscrire au moins 20 points et six passes décisives en 2005-2006.

La meilleure performance offensive de Johnson est de 42 points le contre les Warriors de Golden State[1] et son record de passes décisives est de 17, réalisé le lors d'une défaite face aux Bucks de Milwaukee[2].

Il fut sélectionné dans l'équipe américaine au championnat du monde 2006, qui remporta la médaille de bronze[3].

Johnson continua de progresser lors de la saison 2006-2007, avec des moyennes de 25,0 points, 4,4 passes décisives, 4,2 rebonds et 1,05 interceptions par match. Johnson fut nommé par David Stern dans l'équipe de l'Est du All-Star Game 2007, en remplacement de Jason Kidd blessé.

En 2008, Johnson participa de nouveau au All-Star Game en tant que remplaçant. Il fut aussi nommé joueur du mois de la Conférence Est à deux reprises durant la saison[4]. Johnson inscrivit 21,7 points par match lors de cette saison, qualifiant les Hawks pour les playoffs pour la première fois depuis 9 ans.

Lors de la saison 2009-2010, les Hawks terminent 4e de la Conférence Est et sont éliminés au deuxième tour des playoffs par le Magic d'Orlando (4-0). Auteur d'une bonne saison individuellement, Joe Johnson (21,3 points à 45,8 % au tir, 5,8 passes décisives et 4,2 rebonds en moyenne) déçoit en playoffs plus particulièrement contre Orlando (11,8 points à 29,6 % au tir). Il est auteur d'une déclaration assez maladroite lors de cette série envers les fans[5]. Il semblerait que Joe Johnson, free agent cet été-là, quitte Atlanta[6] après cinq ans passés dans la franchise.

Contre toute attente, les Hawks lui proposent le contrat maximum qu'il accepte[7]. Le , en marquant 16 points face à Warriors de Golden State, il devient le 10e meilleur marqueur de l'histoire des Hawks en dépassant Lenny Wilkens (8 591).

Nets de Brooklyn (2012-Fév.2016)

Le , il est envoyé aux Nets de Brooklyn, une équipe ambitieuse en totale reconstruction, dans un échange envoyant cinq joueurs à Atlanta (Anthony Morrow, Jordan Farmar, Jordan Williams, DeShawn Stevenson, Johan Petro et un second tour de la Draft 2017 de la NBA), les Nets récupèrent les 4 ans de contrat à 89 millions de dollars lui restant à percevoir[8],[9],[10].

Fin , les Nets de Brooklyn et lui négocient un rachat de son contrat. Le , il est officiellement libéré par les Nets[11],[12].

Heat de Miami (Fév.-Juil.2016)

Fin février, Johnson rejoint le Heat de Miami pour renforcer leur attaque à trois points[13].

Jazz de l'Utah (2016-Fév.2018)

Le , Johnson signe au Jazz de l'Utah un contrat de 22 millions de dollars sur deux ans[14]. Il se signale en inscrivant un buzzer-beater lors du match 1 du premier tour des Playoffs 2017 sur le parquet des Clippers de Los Angeles. Très performant tout au long de la série, il permet au Jazz de se qualifier (4-3), avant de voir son équipe sèchement éliminée en demi-finales de Conférence Ouest par le futur Champion, Golden State.

La saison 2017-2018 est plus compliquée pour Johnson, gêné par une blessure au poignet. Le Jazz, ayant perdu son Franchise Player Gordon Hayward l'été précédent, est en difficulté, et Johnson souhaite rejoindre une équipe jouant le titre NBA. Il demande officieusement son transfert et finit par être envoyé aux Kings de Sacramento dans un échange en triangle impliquant également les Cavaliers de Cleveland, lors de la trade-deadline . Comme attendu, il est coupé par les Kings dans la foulée.

Rockets de Houston (fév. 2018-juin 2018)

Le , il rejoint officiellement les Rockets de Houston où il retrouve son ancien coach à Phoenix, Mike D'Antoni

Big3 League (mars 2019-septembre 2019)

Il remporte la Big3 League 2019 ainsi que le titre de MVP avec l'équipe des Triplets. Lors de la finale contre les Killer 3’s, remporté 50-39 il marque 28 points[15].

Retour en NBA aux Pistons de Détroit (septembre-octobre 2019)

Le , il signe un contrat d'un an partiellement garanti avec les Pistons de Détroit[16]. Néanmoins, le , il n'est pas conservé par la franchise du Michigan[17].

Statistiques

Saison régulière

Légende : gras = ses meilleures performances

Saison Équipe Matchs Titul. Min./m % Tir % 3pts % LF Rbds/m. Pass/m. Int/m. Ctr/m. Pts/m.
2001–2002 Boston 483320,943,927,376,92,901,540,690,216,33
Phoenix 292631,542,033,377,84,073,620,900,349,55
2002–2003 Phoenix 823427,539,736,677,43,222,560,760,239,79
2003–2004 Phoenix 827740,643,030,575,04,704,411,130,3216,67
2004–2005 Phoenix 828239,546,147,875,05,153,550,960,2917,07
2005–2006 Atlanta 828240,745,335,679,14,096,541,260,3820,16
2006–2007 Atlanta 575741,447,138,174,84,194,371,050,1925,02
2007–2008 Atlanta 828240,843,238,183,44,485,781,020,2221,70
2008–2009 Atlanta 797939,543,736,082,64,385,761,060,2421,37
2009–2010 Atlanta 767638,045,836,981,84,644,861,080,0721,30
2010–2011 Atlanta 727235,544,329,780,24,044,690,650,1018,22
2011–2012* Atlanta 606035,445,438,884,93,683,850,780,2218,82
2012–2013 Brooklyn 727236,742,337,582,03,033,510,680,1916,25
2013–2014 Brooklyn 797932,645,440,181,53,422,730,590,1315,76
2014–2015 Brooklyn 808034,943,535,980,14,803,650,740,1714,43
2015–2016 Brooklyn 575733,940,637,185,23,934,070,700,0411,77
Miami 242432,151,841,776,52,833,580,880,0813,38
2016–2017 Utah 781423,643,641,181,83,101,800,500,209,20
2017–2018 Utah 32321,942,027,483,33,301,400,400,207,30
Houston 23122,038,127,995,22,801,700,300,006,00
Total 1 2761 09134,744,137,180,24,003,900,800,2116,00
All-Star Game 6116,939,031,00,00,831,331,170,006,83

Note: *La saison 2011-2012 a été réduite à 66 matchs en raison d'un Lock out.
Dernière modification le

Playoffs

Saison Équipe Matchs Titul. Min./m % Tir % 3pts % LF Rbds/m. Pass/m. Int/m. Ctr/m. Pts/m.
2003 Phoenix 6027,327,515,440,04,331,330,670,335,33
2005 Phoenix 9939,450,455,669,74,333,331,110,4418,78
2008 Atlanta 7739,340,944,490,93,864,000,290,0020,00
2009 Atlanta 111139,041,734,362,24,453,551,270,0016,36
2010 Atlanta 111140,038,722,081,05,095,000,910,2717,91
2011 Atlanta 121241,443,942,981,04,583,331,080,0818,83
2012 Atlanta 6640,537,325,075,03,503,501,330,1717,17
2013 Brooklyn 7738,841,725,688,93,142,711,140,0014,86
2014 Brooklyn 121239,153,341,583,73,832,920,500,2521,17
2015 Brooklyn 6641,636,229,379,27,674,831,170,0016,50
2016 Miami 141435,243,028,987,54,642,500,570,2112,14
2017 Utah 11229,743,633,373,33,902,500,500,1012,90
Total 1129737,642,834,177,94,483,360,900,1716,20

Dernière modification le

Records en match

Les records personnels de Joe Johnson, officiellement recensés par la NBA sont les suivants[18] :

Joe Johnson en février 2010.
Type de statistique Saison régulière Playoffs
Record Adversaire Date Record Adversaire Date
Points42Warriors de Golden State35Celtics de Boston
Paniers marqués17Magic d'Orlando15@ Heat de Miami
Paniers tentés34SuperSonics de Seattle28@ Celtics de Boston
Paniers à 3 points réussis1076ers de Philadelphie6Heat de Miami
Paniers à 3 points tentés143 fois9Celtics de Boston
Bulls de Chicago

Lancers francs réussis14@ Clippers de Los Angeles12Heat de Miami
Lancers francs tentés17@ Clippers de Los Angeles15Heat de Miami
Rebonds offensifs6Clippers de Los Angeles7Magic d'Orlando
Rebonds défensifs11@ Bulls de Chicago9@ Hawks d'Atlanta
Rebonds totaux12@ Rockets de Houston
10Magic d'Orlando
Hawks d'Atlanta

Passes décisives17@ Bucks de Milwaukee9@ Bucks de Milwaukee
Interceptions6Suns de Phoenix5Heat de Miami
@ Bulls de Chicago

Contres4SuperSonics de Seattle23 fois
Balles perdues9@ Spurs de San Antonio6Magic d'Orlando
Minutes jouées57@ Knicks de New York48@ Bulls de Chicago

Palmarès

En sélection nationale
Distinctions personnelles

NBA :

Big3 League :

  • MVP de la finale 2019
  • Vainqueur de la saison 2019

Salaires

Joe Johnson en mars 2013.
Année Équipe Salaire
2001-2002 Celtics 1 608 840 $
2002-2003 Suns 1 729 560 $
2003-2004 Suns 1 850 160 $
2004-2005 Suns 2 358 954 $
2005-2006 Hawks 12 000 000 $
2006-2007 Hawks 12 744 189 $
2007-2008 Hawks 13 488 377 $
2008-2009 Hawks 14 232 567 $
2009-2010 Hawks 14 976 754 $
2010-2011 Hawks 16 324 500 $
2011-2012* Hawks 18 038 573 $
2012-2013 Nets 19 752 645 $
2013-2014 Nets 21 466 718 $
2014-2015 Nets 23 180 790 $
2015-2016 Nets 24 894 863 $
2015-2016 Heat 414 481 $
Total Gains 199 061 971 $
2016-2017 Utah 11 000 000 $
2017-2018 Utah 11 000 000 $

Note : * En 2011, le salaire moyen d'un joueur évoluant en NBA est de 5 150 000 $[19].

Références

  1. Johnson gets career-high 42 points, including Hawks' first 12
  2. Bucks blow 17-point lead before rallying for victory
  3. 2006 USA Basketball
  4. HAWKS: Joe Johnson Wins March Player Of The Month Honors
  5. Fabrice Auclert, « Joe Johnson : "on s'en fout de la réaction des fans" », sur Basket USA,
  6. Benjamin Adler, « Joe Johnson va quitter Atlanta », sur Basket USA,
  7. Dimitri Kucharczyk, « Joe Johnson a accepté l'offre des Hawks », sur Basket USA,
  8. Fabrice Auclert, « Joe Johnson aux Nets c'est fait », sur Basket USA,
  9. (en) « Transactions: 2012-13 season », NBA (consulté le 12 juillet 2012)
  10. Gaétan Scherrer, « Le nouveau challenge de Joe Johnson », Basket News, , p. 7
  11. Fabrice Auclert, « Coupé par les Nets, Joe Johnson intéresse sept équipes », sur basketusa.com,
  12. (en) « Brooklyn Nets Waive Joe Johnson », sur nba.com,
  13. Dimitri Kucharczyk, « Joe Johnson officiellement à Miami », Basket USA,
  14. Fabrice Auclert, « Joe Johnson file au Jazz pour deux saisons », Basket USA, (consulté le 24 juillet 2016)
  15. Maxime Thoinnet, « Joe Johnson et les Triplets remportent la Big3 League : quand Iso Joe se met en marche, il n'y a pas grand chose à faire », sur Trash Talk, (consulté le 2 septembre 2019)
  16. « Joe Johnson tout proche d’aller faire vrombir son moteur à Detroit : les Pistons veulent prendre des cours d’iso » (consulté le 14 septembre 2019)
  17. https://basket-infos.com/2019/10/21/les-pistons-coupent-joe-johnson-leffectif-est-connu-pour-la-saison/
  18. (en) « Joe Johnson : Career Stats and Totals », sur nba.com (consulté le 15 mai 2016)
  19. Fabrice Auclert, « Le salaire moyen d’un joueur NBA est de 5.15 millions de dollars », sur basketusa.com (consulté le 23 juillet 2011)

Liens externes

  • Portail du basket-ball
  • Portail des États-Unis
  • Portail de l’Arkansas
  • Portail des Afro-Américains


Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.