Johann Jacob Fugger

Johann Jacob Fugger, né le et mort le à Munich, partageait le goût de son frère Ulrich Fugger pour les livres ; il avait formé une riche bibliothèque, dont Jérôme Wolfius a été le conservateur. Il était en correspondance avec le cardinal de Grandvelle ; et l'on a inséré une de ses lettres à ce prélat dans le Traité de la Tolérance des religions par Pelisson. Il avait composé en allemand une Vraie description historique de la maison d'Habsbourg et d'Autriche, 1555, 2 gros vol. in-fol. ; manuscrit enrichi de plus de trente mille figures d'armoiries, sceaux, portraits, etc. On en conserve des copies dans les bibliothèques de Vienne et de Dresde. Lambécius et Rollar en ont publié des fragments ; et Sigismond de Birken en a donné, en allemand, un extrait peu estimé, sous le titre de Miroir d'honneur de la maison d'Autriche, 1668, in-fol.

Pour les articles homonymes, voir Fugger.
Johann Jakob Fugger
Johann Jakob Fugger (Christoph Amberger, 1541)
Fonction
Maire
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Naissance
Décès
(à 58 ans)
Munich
Sépulture
Georgskapelle (d)
Activités
Famille
Fugger von der Lilie (d)
Père
Mère
Katharina Thurzo von Bethlenfalva (d)
Fratrie
Georg Graf Fugger (d)
Conjoints
Ursula Fugger (d) (de à )
Sidonia Fugger (d) (de à )
Enfants
Sigmund Fugger von Kirchberg und Weißenhorn (en)
Aemilia Fugger (d)
Albert Fugger (d)
Konstantin I. Fugger (d)
Joachim Fugger (d)
Matthias Fugger (d)
Alexius Fugger (d)
Constantia Fugger (d)
Trajan Fugger (d)
Ferdinand Graf Fugger (d)
Karl Fugger (d)
Severin Fugger (d)
Alexander Secundus Graf Fugger (d)
Maximilian Graf Fugger (d)
Victor Graf Fugger (d)
Johanna Jacobea Fugger (d)
Autres informations
Mouvement

Source

« Johann Jacob Fugger », dans Louis-Gabriel Michaud, Biographie universelle ancienne et moderne : histoire par ordre alphabétique de la vie publique et privée de tous les hommes avec la collaboration de plus de 300 savants et littérateurs français ou étrangers, 2e édition, 1843-1865 [détail de l’édition]

Liens externes

  • Portail de la littérature
  • Portail de la Renaissance
  • Portail de l’Allemagne
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.