John Harding

Biographie

Première Guerre mondiale et Entre-deux-guerres

Buste de John Harding

Diplômé de Ilminster Grammar School (1912). Il contracte un engagement comme réserviste dans l’Armée territoriale. Sous-lieutenant d'infanterie en 1915, lieutenant en 1916. Nommé lieutenant d’active (Mle 12247) au Somerset Light Infantry (Prince Albert's) le , il reçoit la Military Cross le .

À la fin de la Grande Guerre il a rang de lieutenant-colonel (acting), commandant d’un bataillon de mitrailleuses (Machine Gun Corps), au Proche-Orient.

Capitaine en 1923. École de guerre de Camberley (1928-1930). Commandant en 1936. Lieutenant-colonel en 1939.

Deuxième Guerre mondiale

Colonel le puis successivement au cours de la guerre, général de brigade à titre temporaire, colonel avec rang de général de division puis de corps d’armée. Nommé Commandeur de l'Ordre de l’Empire britannique (CBE) le , décoré trois fois du Distinguished Service Order (, , ) accompagné de deux citations (, ) pendant la campagne d’Afrique du Nord ; il participe aux deux batailles d’El Alamein, du 1er au puis du au .

Il est nommé à la tête de la 7e Division blindée britannique des "Rats du Désert" le mais grièvement blessé en , il ne reprend du service qu’en (général de division le ) comme chef d'état-major du maréchal Alexander en Italie, jusqu’en .

Carrière après 1945

Général de corps d'armée le .

Général d’armée le . Commandant en chef des forces terrestres en Extrême-Orient en 1949-1951 (troubles en Malaisie, guerre de Corée).

Commandant en chef de l’armée britannique sur le Rhin en 1951-1952 ; nommé Chevalier grand-croix de l'Ordre du Bain (GCB) le .

Chef de l'État-major impérial (1952-1955), il participe donc au cortège du couronnement de la reine Élisabeth II.

Il est élevé à la dignité de Maréchal le .

Nommé colonel en Chef du Somerset Light Infantry (Prince Albert's), de 1953 à 1960, et des Life Guards, de 1957 à 1965.

Gouverneur et Commandant en chef de Chypre, où stationnent alors 40 000 soldats britanniques, de à , lors des troubles causés par les activités terroristes des hommes de l'EOKA. En 1956, il déporte le chef nationaliste chypriote grec, le patriarche orthodoxe Makarios III, et fait pendre plusieurs membres de l'EOKA.

Il est anobli le et fait Baron Harding de Petherton le .

Distinctions

Sources

  • Portail de l’histoire militaire
  • Portail de la Seconde Guerre mondiale
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.