John Landen

John Landen (né le à Peakirk, près de Peterborough dans le Cambridgeshire, mort le [1] à Milton dans le même comté) est un mathématicien amateur anglais. Il est principalement connu pour la transformation de Landen, une relation de récurrence entre intégrales elliptiques qui permet de les évaluer par approximations successives.

John Landen
Biographie
Naissance
Décès
(à 70 ans)
Milton
Nationalité
Activité
Autres informations
Membre de

Repères biographiques

The residual analysis, 1764

John Landen fut formé comme arpenteur et travailla comme expert foncier[1] au service du quatrième comte Fitzwilliam de 1762 à 1788.

Cultivant l'étude des mathématiques à temps perdu, il adressa plusieurs communications au Ladies' Diary en 1744, publia ses Mathematical Lucubrations en 1755, et enfin à partir de 1754 adressa à la Royal Society des mémoires originaux sur le « calcul des fluxions » (c'est ainsi que, depuis Newton, on appelait en Angleterre le calcul différentiel). Il fut élu membre de la Royal Society en 1766. Ses tentatives pour asseoir le calcul différentiel sur des bases purement algébriques, exposées au livre I de son traité Residual Analysis, seront reprises par Lagrange dans son Traité des fonctions analytiques[1], qui est une des bases de l'étude des fonctions de la variable complexe. Le livre II ne parut jamais.

Œuvres

  • Articles dans le Ladies Diary (1744 à 1760)
  • Articles dans les Philosophical Transactions (1754, 1760, 1768, 1771, 1775, 1777, 1785)
  • Mathematical Lucubrations (1755)
  • Mathematical lucubrations (1755)
  • A discourse concerning the residual analysis (1758)
  • The residual analysis : a new branch of the algebraic art (1764)
  • Animadversions on Stewart's computation of the sun's distance from the earth (1771)
  • Mathematical Memoirs (1780, 1789)
  • Observations on converging series (1781)

Notes et références

  1. D'après M.-A. Clerke, notice du Dictionary of National Biography.

Source

  • Agnes Mary Clerke et Sidney Lee (dir.), Dictionary of National Biography, vol. 32, Londres, Smith, Elder & Co., (lire en ligne), « Landen, John »

Liens externes

(en) John J. O'Connor et Edmund F. Robertson, « John Landen », dans MacTutor History of Mathematics archive, université de St Andrews (lire en ligne).

  • Portail de l’analyse
  • Portail des Lumières
  • Portail des mathématiques
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.