Jonas Lenn

Jonas Lenn est le pseudonyme d'Emmanuel Levilain-Clément, un écrivain de science-fiction de langue française, né le au Mans.

Jonas Lenn
Jonas Lenn (Imaginales, 2010)
Nom de naissance Emmanuel Levilain-Clément
Naissance
Le Mans
Distinctions
Prix Spécial du Festival Cyberfiction de Cannes (1997)
Prix Infini (1998)
Prix Imaginales de la nouvelle (2002)
Auteur
Langue d’écriture français
Genres

Il débute en publiant des nouvelles dans l'anthologie périodique Étoiles vives, puis dans de très nombreuses revues littéraires (Faëries, Galaxies, Salmigondis, Le Codex Atlanticus). Sa première publication professionnelle est une nouvelle : Le gaucho de Mars en 1997, chez Étoiles vives, no 1.

Il collabore également à quelques anthologies. Ayant publié un premier roman de fantastique à La Clef d'Argent, il propose en 2006 avec Manhattan Stories un polar-SF consacré aux enquêtes du lieutenant Cairn, de la police d'un New York du futur proche.

À partir de 2009, il s'aventure dans la littérature jeunesse, aux éditions Mango.

Jonas Lenn a aussi été critique littéraire chez La Geste, Slash, Papivore, Faëries, Login, Ecrivains.org, Ténèbres, Bifrost, Yellow Submarine, etc.

Processus de création

Jonas Lenn tente de s'approprier les mots et incorpore du vécu à de l'imaginaire. L'écriture l'aide dans la construction de son moi[1].

Œuvres

Traductions

Espagnol

  • «Puerta al invierno» (revue Sable 1, Espagne, 2005). Traduction par Fermín Moreno González de «Une porte sur l'hiver» (revue Galaxies 16, ).
  • «La sangre de los titanes» (revue Sable 2, Espagne, 2004). Traduction par Fermín Moreno González de «Le sang des titanides» (revue Faeries 6, ).
  • «De una vida a otra» (revue Sable 5, Espagne, 2006). Traduction par Fermín Moreno González de «D'une vie l'autre» (anthologie Forces Obscures 3, éd. Naturellement, 2000, publiée sous le nom d'Emmanuel Levilain-Clément).
  • El mausoleo de carne (La Clef d'Argent, 2011). Traduction par José Antonio Moreno González de Le mausolée de chair (La Clef d'Argent, 2007).
  • «Adiós a Las Retamas» (revue Sable 8, Espagne, 2016). Traduction de «Adieux à Genêts» (anthologie Hyperfuturs, , publiée sous le nom d'Emmanuel Levilain-Clément. Réédition dans le recueil Crop Circles, La Clef d'Argent, 2013).

Espéranto

  • La karna maŭzoleo (La Clef d'Argent, 2010). Traduction par E. Desbrières, F. Desbrières, G. Martin et Saliko de Le mausolée de chair (La Clef d'Argent, 2007).

Anthologies

  • Détective de l'impossible (J'ai Lu).
  • Emblèmes (L'Oxymore).
  • Noires sœurs (L'Œil du Sphinx).
  • Passés recomposés (Nestiveqnen).
  • Moissons futures (La Découverte).
  • Elric et la porte des mondes (Fleuve Noir).
  • Bienvenue à l'I.E.A. (La Clef d'Argent).
  • Sur les traces de Lovecraft (Volume 2) (Nestiveqnen).

Prix et récompenses

  • Prix Spécial du Festival Cyberfiction de Cannes en 1997.
  • Prix Infini en 1998.
  • Prix Imaginales de la nouvelle en 2002.
  • 2 fois finaliste du Prix Alain Dorémieux.

Adaptations au cinéma

  • Une Porte sur l'hiver, court-métrage réalisé par Anatole Levilain-Clément en 2017, d'après la nouvelle Une Porte sur l'Hiver (2000)[2].

Notes et références

  1. Jérôme Vincent ; Interview de Jonas Lenn ; ActuSF (juin 2005)
  2. Anatole Levilain-Clément, Michel Gongassian et Laurette Courregelongue, Une porte sur l'hiver (lire en ligne)

Liens externes

  • Portail de la littérature française
  • Portail de la science-fiction
  • Portail de la littérature d'enfance et de jeunesse
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.