José Ballivián

José Ballivián y Segurola (né à La Paz le mort à Rio de Janeiro le ) est un général et un homme politique bolivien. Il repousse une invasion péruvienne à la bataille d'Ingavi en 1841[1] et devient président de Bolivie le 27 septembre de cette même année jusqu'à sa chute le .

Pour les articles homonymes, voir Ballivián.
José Ballivián
Ballivián passant en revue ses troupes, 1841
Fonction
Président de la Bolivie
-
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Crypte du musée San Francisco (d)
Nationalité
Activité
Enfant
Parentèle
José Sebastián de Segurola (d) (grand-père maternel)
Autres informations
Grade militaire
signature

Politique

En tant que 9e président de la Bolivie, il prolonge la politique de l'ancien président Andrés de Santa Cruz, notamment l'ouverture et le développement de l'Est (Oriente) du pays[1]. Il crée ainsi le département de Beni en 1842 et encourage les explorations menées par José Agustin Palacios de 1844 à 1846[1].

Références

  1. Daniel Dory, « Alcide d’Orbigny et la Bolivie (1825–1857) », Comptes Rendus Palevol, vol. 1, no 7, , p. 491–498 (DOI 10.1016/S1631-0683(02)00052-0), section "5. La Bolivie après Santa Cruz". (accès payant)
  • Portail de l’histoire militaire
  • Portail du XIXe siècle
  • Portail de la Bolivie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.