Joseph-Louis d'Haussonville

Joseph-Louis de Cléron, comte d'Haussonville, est un militaire français, né en 1737 à Nancy et décédé le .

Pour les articles homonymes, voir Haussonville (homonymie).
Joseph-Louis d'Haussonville
Fonction
Grand louvetier de France
depuis
Biographie
Naissance
Décès
(à 69 ans)
Nationalité
Activité
Militaire
Père
Charles Louis Bernard de Cléron (d)
Enfant
Autres informations
Grade militaire
Distinctions
blason

Biographie

Joseph-Louis d'Haussonville est le fils de Charles Louis Bernard de Cléron, comte d'Haussonville, grand louvetier du roi de Pologne, et de Marie Françoise de Massembach. Marié à la fille de Claude Louis François Régnier de Guerchy, il est le père de Charles Louis Bernard de Cléron d'Haussonville, ainsi que le beau-père du marquis Anne-Charles de Clermont Montoison, du général Gabriel Joseph Elzéar de Rosières de Sorans et du marquis Louis-Henri de La Guiche.

Guerre de Sept Ans

En 1762, sous les ordres de Ternay, il est responsable des troupes d'infanterie devant ravager les côtes de l'Île de Terre-Neuve. Le , il connaît un succès militaire en obtenant la capitulation du fort de Saint-Jean.

Mais, le la chance tourne. À la pointe du jour, les Français s'inclinent à la bataille de Signal Hill. Le soir, l'escadre conduite par Ternay quitte discrètement Saint-Jean. Seul avec ses troupes, encerclé par les Britanniques, Haussonville n'a pas d'autre choix que de capituler après trois jours de siège.

Articles connexes

Bibliographie

  • Georges Cerbelaud-Salagnac, La reprise de Terre-Neuve par les Français en 1762, revue française d'histoire d'outre-mer, tome LXIII, 1976, numéro 231
  • André de Visme, Terre-Neuve 1762 : Dernier combat aux portes de la Nouvelle-France, Montréal, 2005 (ISBN 2-9808847-0-7)
  • Portail de la Nouvelle-France
  • Portail de Terre-Neuve-et-Labrador
  • Portail de l’histoire militaire
  • Portail du XVIIIe siècle
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.