Joseph Arthur Ankrah

Joseph Arthur Ankrah, né le et mort le , est le premier commandant militaire (lieutenant général) de l'armée du Ghana et homme d'État, chef d'État du au .

Joseph Arthur Ankrah
Fonctions
Président du Conseil national de libération de la République du Ghana
(chef de l'État)

(3 ans, 1 mois et 9 jours)
Prédécesseur Kwame Nkrumah
(président de la République)
Successeur Akwasi Afrifa
Biographie
Nom de naissance Joseph Arthur Ankrak
Date de naissance
Lieu de naissance Accra
Date de décès
Lieu de décès Accra
Nationalité ghanéenne
Parti politique Militaire
Conjoint Fathia Nkrumah
Enfants Mildred Christina Akosiwor Fugar (décédée en 2005)
Profession Soldat
Religion Catholicisme

Chefs d'État ghanéens

Biographie

Le nouveau régime est aussitôt reconnu par l'Allemagne de l'Ouest et les États-Unis, qui pour ces derniers envoient de l'équipement militaire.

Après après pris le pouvoir, il change radicalement la position du Ghana vis-à-vis des groupes révolutionnaires anti-impérialistes du continent africain. Entre autres exemples, il fait condamner à de lourdes peines de prison les représentants de l'Union des populations du Cameroun (UPC) — engagée alors dans une guérilla contre le gouvernement profrançais du Cameroun —, qui étaient présents dans le pays avec le soutien du régime de Kwamé Nkrumah[1].

La journée internationale des travailleurs, célébrée le 1er mai, est interdite (et le sera jusqu'en 1972)[2].

Liens externes

Notes et références

  1. Thomas Deltombe, Manuel Domergue, Jacob Tatsita, KAMERUN !, La Découverte,
  2. « En Afrique de l’Ouest, le 1er-Mai, chacun fait ce qui lui plaît », Le Monde, (lire en ligne, consulté le 1er mai 2019)
  • Portail de la politique
  • Portail du Ghana
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.