Joseph Bonnel

Joseph Bonnel est un footballeur international puis entraîneur français né le à Florensac (Hérault) et mort le à Pézenas (Hérault). Il joue au poste de milieu offensif voire d'avant-centre de la fin des années 1950 au milieu des années 1970.

Pour les articles homonymes, voir Bonnel.

Joseph Bonnel
Biographie
Nationalité Français
Naissance
Lieu Florensac (Hérault)
Décès
Lieu Pézenas (Hérault)
Taille 1,71 m (5 7)
Période pro. 1957-1976
Poste milieu offensif
Parcours junior
Années Club
1952-1957 Florensac
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1957-1959 SO Montpellier085 0(29)
1959-1967 US Valenciennes262 0(47)
1967-1973 Ol. Marseille242 0(59)
1973-1976 AS Béziers076 0(13)
1957-1976 Total 665 (148 )
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1962-1969 France025 00(1)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1973-1973 Ol. Marseille- (-)
1973-1978 AS Béziers- (-)
1978-1983 Aubagne FC- (-)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Il débute au club du SO Montpellier en 1957 puis joue pendant huit ans à l'US Valenciennes Anzin. Transféré à l'Olympique de Marseille, il remporte avec ce club deux championnats de France et deux coupes de France. Éphémère entraineur du club marseillais, il termine sa carrière professionnelle à l'AS Béziers comme entraîneur-joueur.

En équipe de France, il est sélectionné à 25 reprises de 1962 à 1969. Il participe avec les « Bleus » à la Coupe du monde 1966.

Biographie

Joseph Bonnel commence le football à 13 ans, dans son village natal Florensac, avec comme entraineur un ancien professionnel Otto Glória[1]. Il joue ensuite en Division d'Honneur pour son club sous les ordres d'un ancien champion de France sétois René Franquès tout en continuant ces études au centre d'apprentissage de Pézenas.

Repéré par Hervé Mirouze, l'entraineur du SO Montpellier, il signe à 17 ans dans le club montpelliérain après l'obtention de son CAP[1]. Aux côtés de Van Sam, Edimo et Bourrier, il permet au SOM de rejouer les premiers rôles en seconde division. Il débute chez les professionnels le à Perpignan sur une défaite 0-2 et ne quitte plus l'équipe première.

En début de saison 1959, l'US Valenciennes Anzin propose 550 000 francs (55 millions d'anciens francs d'avant 1960) pour le recrutement de Bonnel et Van Sam. Le club montpelliérain ayant besoin de trésorerie, il cède Bonnel au club nordiste pour le montant record de 320 000 francs (32 millions d'anciens francs d'avant 1960)[2].

À l'US Valenciennes Anzin entrainé par Robert Domergue, il devient le maitre à jouer de l'équipe nordiste occupant avec bonheur les postes de milieu offensif ou d'attaquant de soutien[3]. En 1961, Valenciennes est relégué de première division mais retrouve l'élite dès la saison suivante.

Après sept années dans le club nordiste, il rejoint l'Olympique de Marseille. Il devient alors une pièce maîtresse du club phocéen qu'il conduit vers les sommets remportant la Coupe de France en 1969, le Championnat en 1971 et finalement un doublé Coupe-Championnat en 1972. En 1973, Il est entraîneur de l'OM, mais sans le même succès. Il termine sa carrière comme entraîneur-joueur à l'AS Béziers.

Il rejoint ensuite Aubagne FC en promotion d'honneur B comme entraineur, poste qu'il occupe jusqu'en 1983. En parallèle, il occupe le poste de responsable du service des sports de la mairie jusqu'à sa retraite. Il fête son jubilé le à Aubagne dans un match opposant Ses amis au Variétés club de France. Après sa retraite, il revient dans son village natal.

Il meurt dans la nuit du 12 au à l'âge de 79 ans[4] à l'hôpital de Pézenas[5].

Carrière

En club

Le tableau ci-dessous résume les statistiques en match officiel de Joseph Bonnel durant sa carrière de joueur professionnel[6],[7].

Saison Club Pays Championnat Coupes nationales Coupe d'Europe Sélection
Division Matchs Buts Matchs Buts Type Matchs Buts Matchs Buts
1957 - 1958 SO Montpellier France Division 2 32 14 6 3 - - - - -
1958 - 1959 SO Montpellier France Division 2 37 11 1 0 - - - - -
1959 - 1960 US Valenciennes-Anzin France Division 1 20 1 3 1 - - - - -
1960 - 1961 US Valenciennes-Anzin France Division 1 14 1 3 0 - - - - -
1961 - 1962 US Valenciennes-Anzin France Division 1 25 2 3 0 - - - - -
1962 - 1963 US Valenciennes-Anzin France Division 1 35 2 3 1 - - - 7 0
1963 - 1964 US Valenciennes-Anzin France Division 1 33 6 5 0 - - - 3 0
1964 - 1965 US Valenciennes-Anzin France Division 1 32 8 6 2 - - - 4 0
1965 - 1966 US Valenciennes-Anzin France Division 1 37 11 2 1 - - - 7 1
1966 - 1967 US Valenciennes-Anzin France Division 1 38 11 3 2 - - - 3 0
1967 - 1968 Olympique de Marseille France Division 1 34 6 1 0 - - - - -
1968 - 1969 Olympique de Marseille France Division 1 31 10 9 7 C3 1 0 1 0
1969 - 1970 Olympique de Marseille France Division 1 31 3 2 0 C2 4 0 - -
1970 - 1971 Olympique de Marseille France Division 1 37 12 8 2 C3 2 0 - -
1971 - 1972 Olympique de Marseille France Division 1 30 5 7 3 C1 4 0 - -
1972 - 1973 Olympique de Marseille France Division 1 32 9 7 1 C1 2 1 - -
1973 - 1974 AS Béziers France Division 2 15 2 3 0 - - - - -
1974 - 1975 AS Béziers France Division 2 26 9 0 0 - - - - -
1975 - 1976 AS Béziers France Division 2 28 2 4 0 - - - - -
Total 576 126 76 23 - 13 1 25 1

Palmarès

Sources

  • Paul Hurseau/Jacques Verhaeghe - Les immortels du football nordiste Alan Sutton, Saint-Cyr-sur-Loire, 2003;

Références

  1. « Portrait de Joseph Bonnel », sur ndeltort.wordpress.com pour ActuFoot34 (consulté le 1er juin 2010)
  2. Roger Rabier, Allez SOM : 50 ans de football montpelliérain, Saint-Georges d'Orques (34), À compte d'auteur, , p. 172
  3. « Joseph Bonnel, le Poumon de l'OM et de l'Equipe de France », sur om4ever.com (consulté le 1er juin 2010)
  4. « Joseph Bonnel s'est éteint... », sur Olympique de Marseille, (consulté le 13 février 2018)
  5. « Disparition de Joseph Bonnel : une légende de l'OM s'en est allée », sur www.laprovence.com, (consulté le 16 février 2018)
  6. « Fiche de Joseph Bonnel », sur footballdatabase.eu
  7. (es) « Joseph Bonnel », sur pari-et-gagne.com (consulté le 4 juin 2010)
  8. Jean-Philippe Rethacker, « Les tricolores à Stuttgart ... », Football Magazine, no 34, , p. 4

Liens externes

  • Portail du football
  • Portail de la France
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.