Joseph Coat

Joseph Coat, né à Saint-Mathieu (Morlaix) en 1798 et mort à Morlaix en 1858 est un ouvrier tabatier et un auteur de très nombreuses tragédies bretonnes inédites parmi lesquelles on distingue Le Pardon de Rumengol. Il adapta aussi des pièces du théâtre classique comme Les trois Horace, des mélodrames dont La Tour de Nesle et trois arlequinades dont Plac’h ar pemp amourouz, des tragédies appartenant au théâtre de Bretagne. Tout ce répertoire fut donné à Morlaix par la troupe de théâtre qu'il fonda. Il est le père de Vincent Coat (1845-1908), ouvrier à la Manufacture des tabacs de Morlaix et poète. Selon le Lt-Col. Staaff, ils descendraient des anciens seigneurs de Plounévez-Moëdec.

Joseph Coat
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités

Sources

  • La littérature française, de la formation de la langue à nos jours, par le Lt-Col. Staaffchez Didier et Cie et Ch. Delagrave et Cie, tome 3 - pages 1286-1287) ; 1877
  • Anatole Le Braz (1859-1926); Le théâtre du peuple en Basse Bretagne ; Paris : Le correspondant, 1904 ; 1 pièce (paginé 1167-89) ; in-8 ; Note(s) : Extrait du "Correspondant", ; Sujet(s) : Théâtre populaire breton ; Appartient au recueil : [Recueil. Dossiers biographiques Boutillier du Retail. Documentation sur Joseph Coat]; [Recueil. Dossiers biographiques Boutillier du Retail. Documentation sur Jean Conan]

Liens externes

  • Portail de la littérature française
  • Portail de la Bretagne
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.