Joseph Ortolan

Joseph Louis Elzéar Ortolan, né le à Toulon et mort le à Paris, est un criminaliste et juriste français.

Joseph Ortolan
Joseph Ortolan, par Disdéri.
Biographie
Naissance
Décès
(à 70 ans)
Paris
Nationalité
Formation
Activités
Fratrie
Enfant
Autres informations
A travaillé pour

Biographie

Il est né à Toulon, de Elzéar Louis Ortolan (1761-1838), juge de paix du canton et de Toulon[1], et de Victoire Théotiste Montanard. Il a pour frère Jean-Félicité-Théodore Ortolan qui a rédigé des ouvrages de droit maritime.

Joseph Ortolan étudie le droit à Aix-en-Provence et à Paris et acquiert rapidement une notoriété publique grâce à la publication de deux ouvrages : Explication historique des institutes de Justinien (1827) et Histoire de la législation romaine (1828). D'abord assistant libraire à la Cour de cassation, il est promu après la Révolution de 1830 au rang de secrétaire général.

Il est également appelé à donner des cours de droit constitutionnel à l'université de la Sorbonne, et en 1836, il commence à donner des cours de droit pénal comparé à l'université de Paris. Il publie de nombreux ouvrages sur le droit constitutionnel et le droit comparé ; il écrit également un recueil de poésie Les enfantines en 1845.

Il épouse en 1829 Camille Defrêne de Montonnerre[2], avec qui il a eu deux enfants : Eugène Ortolan et Elzéarine Bonnier-Ortolan, dite Zari, auteur[3] et mère de Gaston Bonnier et de Elzéar Bonnier-Ortolan.

Il meurt à Paris en 1873.

Bibliographie

Première page de Explication historique des instituts de l'empereur Justinien, para Joseph Louis Elzéar Ortolan (1802-1873). Neuvième édition, revue et augmentée par M. E. Bonnier. Livres III et IV des instituts. Paris : E. Plon et Cie., 1875.
  • Explication historique des institutes de Justinien, 1827
  • Histoire de la législation romaine, 1828
  • Cours public d’histoire du droit politique et constitutionnel des peuples de l’Europe, avec le tableau de leur organisation actuelle, 1831
  • Le Ministère public en France, traité et code de son organisation, de sa compétence et de ses fonctions dans l’ordre politique, judiciaire et administratif, 2 volumes, 1831
  • Histoire de la législation romaine depuis son origine jusqu’à la législation moderne, suivie de l’explication historique des Instituts de Justinien, Paris 1835
  • Cours de législation pénale comparée, 1839
  • Éléments du droit pénal, 1856
  • Enfantines moralités, poèmes, 1845
  • Les pénalités de l’Enfer de Dante, suivies d’une étude sur Brunetto Latini, apprécié comme le maître de Dante, 1873

Notes

  1. Archives Nationales, dossier de Légion d'honneur d'Elzeard Louis Ortolan.
  2. Naturalistes oubliés, savants méconnus p.198, Yves Delange
  3. http://viaf.org/viaf/120169454/.

Bibliographie

  • Portail du droit
  • Portail de la métropole de Toulon
  • Portail de l’historiographie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.