Juan Ramón Verón

Juan Ramón Verón (né le à La Plata en Argentine), est un footballeur argentin, qui évoluait au poste de milieu de terrain ou d'attaquant à Estudiantes, au Panathinaïkos, à Junior et au Cúcuta Deportivo ainsi qu'en équipe d'Argentine.

Juan Ramón Verón
Biographie
Nationalité Argentin
Naissance
Lieu La Plata (Argentine)
Taille 1,75 m (5 9)
Période pro. 1962-1981
Poste Milieu de terrain ou attaquant
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1962-1972 Estudiantes
1972-1975 Panathinaïkos
1975 Estudiantes
1976-1977 Junior
1978-1979 Cúcuta Deportivo
1980-1981 Estudiantes
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1968-1971 Argentine 4 (0)[1]
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Verón ne marque aucun but lors de ses quatre sélections avec l'équipe d'Argentine entre 1968 et 1971. Son fils Juan Sebastián est également footballeur professionnel.

Biographie

Juan Ramón Verón est né à La Plata, en Argentine, le . Il joue pour le club local, Estudiantes de La Plata, et fait ses débuts avec l'équipe première le , à 18 ans. Estudiantes s'incline 4-0 contre Boca Juniors. Il ne rejouera plus avant 1965, et une saison où il dispute 25 matchs avec l'équipe première. Dès lors, Veron devient un élément important de l'équipe, qui remporte le championnat d'Argentine en 1967, trois fois consécutivement la Copa Libertadores, 1968, 1969, 1970. Il marque notamment trois buts lors des trois finales de l'édition 1968. Avec lui le club remporte également la Coupe intercontinentale de 1968.

En 1972, il est transféré en Europe, en Grèce au Panathinaïkos. Il y joue 3 saisons, au cours desquels il marquera 22 buts en 57 matchs. Il retourne à Estudiantes en 1975, passe une saison en Argentine où il inscrit 9 buts en 43 matchs, avant de repartir, cette fois en Colombie, au Deportiva Junior. Il joue 85 matchs et marque 34 buts. Grâce à lui, le club remporte son premier championnat de Colombie de son histoire, et Veron devient rapidement l'idole des supporters.

Il s'en va cependant en 1976 pour un autre club colombien, le Cúcuta Deportivo. Il marquera 21 buts en 39 matchs, mais ne gagnera pas de titre. Il finira sa carrière dans son club d'Estudiantes, et pour sa dernière saison inscrit 9 buts en 35 matchs.

Juan Ramon Veron aura également disputé 4 matchs avec l'équipe d'Argentine, mais ne marquera jamais. Connu pour son talent balle au pied, et sa faculté à marquer, la sorcière comme il était surnommé est considéré comme l'un des plus grands joueurs de l'histoire d'Estudiantes, avec qui il aura disputé 324 et marqué 90 buts. Son fils, Juan Sebastián Verón, qui est passé entre autres par Manchester United et l'Inter, est également considéré comme un des meilleurs joueurs du club argentin.

Club

Club Pays Années MJ B
Estudiantes de La Plata Argentine 1962 - 1972 212 63
Panathinaikos FC Grèce 1972 - 1975 57 22
Estudiantes de La Plata Argentine 1975 - 1976 43 9
Junior de Barranquilla Colombie 1976 - 1977 85 34
Cúcuta Deportivo Colombie 1978 - 1979 39 21
Estudiantes de La Plata Argentine 1980 - 1981 35 9

Carrière

Palmarès

En équipe nationale

Avec l'Estudiantes

Avec l'Atlético Junior

Références

Liens externes

  • Portail du football
  • Portail de l’Argentine
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.