Județ de Dolj

Dolj est un județ du sud-ouest de la Roumanie, en Olténie, frontalier de la Bulgarie. Son chef-lieu est Craiova.

Pour les articles homonymes, voir Dolj.

Județ de Dolj

Héraldique
Administration
Pays Roumanie
Région Olténie
Chef-lieu Craiova
Président du
conseil de județ
Ion Prioteasa (PSD)
Code ISO RO-DJ
Indicatif (+40) x51
Démographie
Population 618 335 hab. (2011[1])
Densité 83 hab./km2
Géographie
Superficie 741 400 ha = 7 414 km2
Localisation

Localisation du județ au sein de la Roumanie
Liens
Conseil du județ http://www.cjdolj.ro/
Préfecture http://www.prefecturadolj.ro/

    Limites

    le județ de Dolj est limité par le județ de Mehedinți à l'ouest, le județ de Gorj et le județ de Vâlcea au nord, le județ d'Olt à l'est et la Bulgarie au sud, le long du Danube.

    Population

    La population du județ est très majoritairement roumaine (95 %), avec une petite communauté de Roms (5 %)[2].

    Évolution démographique
    1930 1948 1956 1966 1977 1992 2002 2007 2011
    533 872615 301642 028691 116750 328762 142734 231712 187660 544[2]

    Liste des municipalités, villes et communes

    Municipalités

    (population en 2011)[2]

    Villes

    (population en 2011)[2]

    Communes

    • Afumați
    • Almăj
    • Amărăștii de Jos
    • Amărăștii de Sus
    • Apele Vii
    • Argetoaia
    • Bârca
    • Bistreț
    • Botoșești-Paia
    • Brabova
    • Braloștița
    • Bratovoești
    • Brădești
    • Breasta
    • Bucovăț
    • Bulzești
    • Calopăr
    • Caraula
    • Carpen
    • Castranova
    • Catane
    • Călărași
    • Cârcea
    • Cârna
    • Celaru
    • Cerăt
    • Cernătești
    • Cetate
    • Cioroiași
    • Ciupercenii Noi
    • Coșoveni
    • Coțofenii din Dos
    • Coțofenii din Față
    • Daneți
    • Desa
    • Dioști
    • Dobrești
    • Dobrotești
    • Drăgotești
    • Drănic
    • Fărcaș
    • Galicea Mare
    • Galiciuica
    • Gângiova
    • Ghercești
    • Ghidici
    • Ghindeni
    • Gighera
    • Giubega
    • Giurgița
    • Gogoșu
    • Goicea
    • Goiești
    • Grecești
    • Ișalnița
    • Izvoare
    • Întorsura
    • Leu
    • Lipovu
    • Maglavit
    • Malu Mare
    • Măceșu de Jos
    • Măceșu de Sus
    • Mârșani
    • Melinești
    • Mischii
    • Moțăței
    • Murgași
    • Negoi
    • Orodel
    • Ostroveni
    • Perișor
    • Pielești
    • Piscu Vechi
    • Plenița
    • Pleșoi
    • Podari
    • Poiana Mare
    • Predești
    • Radovan
    • Rast
    • Robănești
    • Rojiște
    • Sadova
    • Sălcuța
    • Scăești
    • Seaca de Câmp
    • Seaca de Pădure
    • Secu
    • Siliștea Crucii
    • Sopot
    • Șimnicu de Sus
    • Tălpaș
    • Teasc
    • Terpezița
    • Teslui
    • Țuglui
    • Unirea
    • Urzicuța
    • Valea Stanciului
    • Vârtop
    • Vârvoru de Jos
    • Vela
    • Verbița

    Historique

    Le județ du Dolj (ou « bas-Jiu ») figure dès le XVe siècle sur les anciennes cartes de la Valachie (une des deux Principautés danubiennes). Il fut une subdivision administrative de la Valachie de 1330 à 1859, de la Principauté de Roumanie de 1859 à 1881, du Royaume de Roumanie de 1881 à 1948, puis de la République « populaire » roumaine de 1949 à 1952. Entre 1952 et 1975 le județ cessa d'exister, le régime communiste ayant remplacé les județe par des régions plus grandes. En 1975, le județ est rétabli dans ses limites actuelles (très proches des précédentes) par la République socialiste de Roumanie (1968 à 1989), et c'est, depuis 1990, une subdivision territoriale de la Roumanie. Comme toute la Roumanie, le territoire du județ du Dolj a subi les régimes dictatoriaux carliste, fasciste et communiste de février 1938 à décembre 1989, mais connaît à nouveau la démocratie depuis 1990. Initialement il était gouverné par un jude (à la fois préfet et juge suprême)[3] nommé par les hospodars de Valachie, puis par un prefect choisi par le premier ministre et nommé par le roi jusqu'en 1947, puis par le secrétaire général județean (départemental) de la section locale du Parti communiste roumain, choisi par le Comité central, et enfin, depuis 1990, à nouveau par un prefect assisté d'un président du conseil județean (départemental) élu par les conseillers, eux-mêmes élus par les électeurs.

    Géographie

    Le județ de Dolj se situe dans la partie occidentale de la plaine valaque qui longe la rive nord du bas-Danube, limite méridionale du județ. Le județ est bordé à l'ouest par celui de Mehedinți, au nord par ceux du Gorj et de Vâlcea, à l'est par celui d'Olt.

    Politique

    Composition du conseil de județ[4]
    Parti Sièges
    Parti social-démocrate (PSD)25
    Parti national libéral (PNL)12

    Tourisme

    Notes et références

    1. (ro) « Populaţia la recensămintele din anii 1948, 1956, 1966, 1977, 1992, 2002 şi 2011 – categorii de localităţi şi judeţe », sur recensamantromania.ro (consulté le 29 mai 2015)
    2. (ro) « Populaţia stabilă după etnie – judeţe, municipii, oraşe, comune », sur recensamantromania.ro (consulté le 27 juillet 2015)
    3. Jude : « juge », « bourgmestre » vient du latin médiéval « judex », lui-même issu du latin judicium.
    4. (ro) « Rezultate finale 5 iunie 2016 », sur www.2016bec.ro (consulté le 13 juin 2016).
    • Portail de la Roumanie
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.