Judith Roitman

Judith (« Judy ») Roitman, née le à New York, est mathématicienne, poète, professeure de zen et professeure émérite de mathématiques américaine à l'université du Kansas. Elle s'intéresse particulièrement aux questions en lien avec la théorie des ensembles, la topologie, l'algèbre booléenne et l'enseignement des mathématiques. Elle est présidente de l'Association for Women in Mathematics en 1979-1981.

Pour les articles homonymes, voir Roitman.

Biographie

Judith Roitman fait ses études à l'Oberlin College et au Sarah Lawrence College, où elle obtient en 1966 son diplôme de littérature anglaise. Elle s'intéresse à la linguistique informatique, tout en suivant des cours de mathématiques à l'université de Californie à Berkeley et à l'université d'État de San Francisco. En 1969, elle commence des études en mathématiques à Berkeley. Pendant ses études, elle enseigne les mathématiques dans les écoles élémentaires en tant que boursière de l'enseignement communautaire avec le projet SEED (en).

Judith Roitman obtient son doctorat de mathématiques en 1974, avec une thèse en topologie soutenue à l'université Berkeley, sous la direction de Robert Solovay[1]. Elle enseigne à Wellesley College pendant trois ans, puis passe un semestre à l'Institute for Advanced Study. Elle effectue le reste de sa carrière l'université du Kansas dont elle est professeure émérite[2].

Son intérêt pour l'enseignement des mathématiques[2] l'amène à animer des ateliers pour les enseignants du primaire et du secondaire, et à réaliser des observations en classe. Elle fait partie du comité du National Council of Teachers of Mathematics qui a produit les recommandations pour l'enseignement des mathématiques publiées sous l'intitulé Principles and Standards for School Mathematics.

Judith Roitman est active au sein de l'Association for Women in Mathematics dont elle est présidente en 1979-1981[3].

Elle est également poète et a publié ses œuvres dans des revues de poésie ainsi que deux recueils[4]. Elle pratique le zen à un niveau professionnel[5].

Honneurs et distinctions

En 1996, elle a reçu le prix Louise Hay en reconnaissance de son rôle d'éducatrice en mathématiques[6]. En 2012, elle est devenue membre de l'American Mathematical Society[7]. En 2017, elle est nommée fellow, c'est-à-dire membre d'honneur, de l'Association for Women in Mathematics dans la classe inaugurale[8].

Publications

Publications scientifiques

Œuvre poétique

  • Slippage, Potes & Poets Press, (ISBN 0-937013-97-8)
  • No Face, First Intensity Press, (ISBN 1-889960-17-9)
  • Slackline, Hank's Original Loose Gravel Press, (lire en ligne)
  • Furnace Mountain Poems, Omerta, (lire en ligne)
  • Two: (Ghazals), Horse Less Press, (lire en ligne)
  • Ku: a thumb book, Airfoil Press, (lire en ligne)
  • Provisional, Dancing Girl Press, (lire en ligne)
  • Roswell, Theenk Books, (ISBN 978-0988389-15-1, lire en ligne)

Références

  1. (en) « Judith Roitman », sur le site du Mathematics Genealogy Project
  2. « Faculty Directory », sur University of Kansas (consulté le 17 janvier 2019)
  3. « AWM History » (consulté le 17 janvier 2019)
  4. Larry Riddle, « Judith Roitman », Biographies of Women Mathematicians, sur Agnes Scott College, Decatur, Georgia, (consulté le 17 janvier 2019)
  5. « Our Teachers », sur Kansas Zen Center (consulté le 17 janvier 2019)
  6. « AWM Hay Award for Contributions to Mathematics Education », Notices of the AMS, vol. 43, no 4, (lire en ligne, consulté le 17 janvier 2019)
  7. « List of Fellows of the American Mathematical Society », sur American Mathematical Society (consulté le 17 janvier 2019)
  8. « Launch of the AWM Fellows Program », sur Association for Women in Mathematics (consulté le 17 janvier 2019)

Liens externes

  • Portail des États-Unis
  • Portail des mathématiques
  • Portail du bouddhisme
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.