Jules-Auguste Béclard

Jules-Auguste Béclard est un médecin et homme politique français né le à Paris et mort le . Il est le fils de l'anatomiste Pierre-Augustin Béclard.

Jules-Auguste Béclard
Jules Auguste Béclard dans Centenaire de la Faculté de médecine de Paris, 1794-1894, par Auguste Corlieu, Paris, F. Alcan, 1894.
Biographie
Naissance
à Paris
Décès (à 69 ans)
à Paris
Enterrement Cimetière du Père-Lachaise
Père Pierre-Augustin Béclard
Enfants Marguerite Béclard d'Harcourt
Thématique
Profession Physiologiste (d), instituteur et écrivain scientifique (d)
Employeur Université de Paris
Distinctions Commandeur de la Légion d'honneur‎ (d)
Membre de Académie nationale de médecine et Académie royale de médecine de Belgique
Bustes de Jules et Pierre Béclard par le sculpteur Gustave Crauk, au cimetière du Père Lachaise

Médecin et professeur

Professeur de physiologie à la faculté de médecine, il est de 1862 à 1872 secrétaire annuel, puis de 1873 à 1887 secrétaire perpétuel de l'Académie de médecine.

Béclard est notamment l'auteur d'un Traité élémentaire de physiologie humaine comprenant les principales notions de la physiologie comparée (1856).

Homme politique

Le professeur Béclard, dessin de Floc, "Les Hommes d'aujourd'hui".

Jules-Auguste Béclard est élu conseiller général de la Seine pour le canton de Charenton-le-Pont le en tant que républicain[1]. Il est réélu en 1875 puis en 1878.

Il est candidat lors de l’élection législative du dans la deuxième circonscription de l’arrondissement de Sceaux. Il recueille 4 967 voix au second tour, soit 46,1% des suffrages, face à Alfred Talandier, radical, classé à l’extrême gauche, qui est élu[2].

Béclard était commandeur de la Légion d'honneur. Il est mort le en son domicile de l'école médecine dans le 6e arrondissement de Paris[3] et est inhumé au Cimetière du Père-Lachaise (8e division)[4].

Références

  1. Adolphe Bitard Dictionnaire général de biographie contemporaine française et étrangère, M. Dreyfous, 1878
  2. La Presse, quotidien, Paris, 7 mars 1876
  3. Archives de Paris 6e, acte de décès no 292, année 1887 (page 8/31)
  4. Registre journalier d'inhumation de Paris Père-Lachaise de 1887, en date du 12 février (page 6/31)

Liens externes

  • Portail de la médecine
  • Portail de la physiologie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.