Jules-Robert de Cotte

Jules-Robert de Cotte est un architecte français du XVIIIe siècle, né en 1683 à Paris et mort le à Paris[1].

Jules-Robert de Cotte
Présentation
Naissance
Paris
Décès
Paris
Nationalité Royaume de France
Activités Architecte du Roi
Œuvre
Distinctions Académie royale d'architecture (1714)
Entourage familial
Père Robert de Cotte
Mère Catherine Bodin
Famille Frémin de Cotte (arrière-grand-père)
Robert de Cotte (père)
Louis de Cotte (oncle)
Jules Hardouin-Mansart (oncle)

Il est le fils de Robert de Cotte (1656-1735), Premier architecte du roi.

Biographie

Façade du château de Dobříš
République tchèque

Il est seigneur de Château-Gontier.

Il a été architecte du roi, conseiller amateur à l’Académie royale en 1710. Il est nommé architecte de 2e classe de l'académie en 1714[2] et architecte de 1re classe en 1718, enregistré en 1725.

Il est intendant des bâtiments, jardins, arts et manufactures, directeur de la Monnaie de Paris en 1727.

Il succède à son père en tant qu'intendant et ordonnateur général des bâtiments du roi en 1735. Il a terminé la réalisation de la façade de l'église Saint-Roch de Paris.

Il est directeur de la manufacture des Gobelins.

En 1730, il a fait l'acquisition de la terre, baronnie et château de Réveillon (Marne) auprès de René Louis de Voyer de Paulmy d'Argenson, marquis d'Argenson, pour 302 400 livres.

Voyageant comme son père en Europe centrale, il a donné, avec Giovanni Niccolo Servandoni, des plans du château de Dobříš, construit entre 1745 et 1765.

Famille

Il a été marié à Suzanne de Launay, dont il a eu :

  • Jules-François de Cotte (1721-1811), conseiller au parlement, conseiller du roi en ses conseils, président au parlement de la seconde chambre des requêtes du Palais, marié le avec Anne Claude Mouslier. Il vend en 1742, pour 62 000 livres, les offices de conseiller du roi en sa cour de parlement et de conseiller du roi commissaire aux requêtes du Palais.
    • Pierre Paul de Cotte (Paris, 1759-Riom, 1812), procureur général du roi au supérieur de Saint-Domingue, mariée le à Caroline de Conway (1775-1862)
      • Jules Charles Conway de Cotte (1807-1859), général de division[3].
  • Marie-Suzanne de Cotte, mariée le à Charles-Étienne Le Peletier seigneur de Beaupré, intendant de la généralité de Châlons en 1739, conseiller d'État en 1749, président du Grand conseil entre 1753 et 1761[4],
  • Marie-Marthe de Cotte, mariée le avec Pierre Paul Gilbert de Voisins ( - ), conseiller ordinaire du roi en ses conseils, président du parlement, reçu avocat du roi au Châtelet en 1736, avocat général au parlement en , président à mortier sur démission de Germain-Louis Chauvelin, ancien Garde des Sceaux de France, en , reçu le [5].

Généalogie simplifiée

 
 
 
 
 
 
 
 
 
Jehan Mansart (maître maçon)
 
 
 
Jacques Le Roy
(maître maçon)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Absalon Mansart (charpentier)
 
 
 
Michelle Le Roy
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Germain Gaultier[6]
(sculpteur et architecte)
 
 
 
Marie Mansart
 
François Mansart
(architecte)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Frémin de Cotte
(ingénieur, architecte du roi)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Edme Delisle
(peintre)
 
Michelle Gaultier
 
 
 
Marie Gaultier
 
 
 
Raphaël Hardouin
(peintre)
 
Nicolas Bodin
(Conseiller du roi, Trésorier de la Prévôté de l'Hôtel)
 
Madeleine Adam
 
Charles de Cotte
 
Anne Du Fay
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Pierre Delisle-Mansart
(architecte)
 
Marie Delisle
 
Jacques IV Gabriel
(architecte)
 
Michel Hardouin
(architecte)
 
Jules Hardouin-Mansart
(architecte)
 
Anne
Bodin
 
Catherine Bodin
 
Robert de Cotte
(architecte)
 
Louis de Cotte
(architecte)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Jacques V Gabriel
(architecte)
 
 
 
Jules Michel Alexandre Hardouin
(architecte)
 
 
 
Jacques Hardouin-Mansart
(Président au Parlement)
 
 
 
 
 
Jules-Robert de Cotte
(architecte)
 
Marie-Anne Catherine de Cotte
 
Charles Louis Thourou
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ange-Jacques Gabriel
(architecte)
 
 
 
 
 
 
 
Jean Hardouin-Mansart de Jouy
(architecte)
 
Jacques Hardouin-Mansart de Sagonne
(architecte)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Louis-François Thourou de Moranzel
(architecte)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ange-Antoine Gabriel
(architecte)

Références

  1. Fiche BNF
  2. Henry Lemonnier, Procès-verbaux de l'Académie royale d'architecture, tome IV, p. 55 (lire en ligne)
  3. Amis et passionnés du Père-Lachaise : Conway de Cotte, Jules-Charles
  4. Jacques Destrées, Mémorial de Chronologie, généalogique et historique pour l'année 1754, tome 3, p. 277-278, imprimerie de Ballard, Paris, 1754 (lire en ligne)
  5. Jacques Destrées, Mémorial de Chronologie, généalogique et historique pour l'année 1754, tome 3, p. 252-253, imprimerie de Ballard, Paris, 1754 (lire en ligne)
  6. Note : Germain Gaultier est un neveu de Germain Pilon.

Annexes

Bibliographie

  • Henry Lemonnier, W. Viennot, Procès-verbaux de l'Académie royale d'architecture, tome X, Table générale, p. 79, Librairie Armand Colin, Paris, (lire en ligne)
  • Artistes français des XVIIe et XVIIIe siècles. Pièces divers recueillies dans les archives notariales par M. le vicomte de Grouchy, p. 95, Nouvelles archives de l'art français : recueil de documents inédits, Société de l'histoire de l'art français, Paris, 1873 (lire en ligne)
  • Bernard Oudin, Dictionnaire des architectes, p. 123, Seghers, Paris, 1994 (ISBN 2-232-10398-6)
  • Pierre Marcel, Inventaire des papiers manuscrits du cabinet de Robert de Cotte, premier architecte du roi, 1656-1735, et de Jules-Robert de Cotte, 1683-1767, conservés à la Bibliothèque nationale, Honoré Champion éditeur, Paris, 1906 (lire en ligne)
  • Contrat de mariage de Jules-François de Cotte, fils de Jules-Robert de Cotte, avec Claude Moustier (), p. 95, Revue de l'art français ancien et moderne, 1891 (lire en ligne)

Article connexe

Liens externes

  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme
  • Portail du royaume de France
  • Portail du XVIIIe siècle
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.