Julián Muñoz

Julián Muñoz, né Julián Felipe Muñoz Palomo le à El Arenal, est un homme politique espagnol.

Pour les articles homonymes, voir Muñoz.
Muñoz Palomo est un nom espagnol. Le premier nom de famille, paternel, est Muñoz ; le second, maternel, souvent omis, est Palomo.

Julián Muñoz
Fonctions
Maire de Marbella

(1 an, 3 mois et 11 jours)
Élection
Réélection
Prédécesseur Jesús Gil
Successeur Marisol Yagüe
Conseiller municipal de Marbella

(12 ans, 1 mois et 29 jours)
Élection 26 mai 1991
Réélection 28 mai 1995
13 juin 1999
25 mai 2003
Maire Jesús Gil
Lui-même
Biographie
Nom de naissance Julián Felipe Muñoz Palomo
Date de naissance
Lieu de naissance El Arenal (Espagne)
Nationalité Espagnol
Parti politique PSOE (avant 1991)
GIL (1991-2007)
Conjoint Isabel Pantoja (2003-2009)

Maires de Marbella

Membre du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) puis du Groupe indépendant libéral (GIL), il est maire de Marbella de 2002 à 2003. À partir de 2006, il est condamné à plusieurs reprises pour corruption et détournement de fonds.

Biographie

Situation personnelle

Divorcé et père de deux filles, Julián Muñoz entretient entre 2003 et 2009 une relation avec la chanteuse et actrice Isabel Pantoja, veuve du matador Paquirri[1],[2].

Parcours politique

Engagé au PSOE avant 1991, il entre en politique au côté de Jesús Gil, dont il figure en sixième position sur la liste à Marbella lors des élections municipales de 1991. Élu conseiller municipal, il est réélu en 1995 et 1999[3].

Après la démission de Jesús Gil, il est élu maire de Marbella le [3]. Lors des élections municipales de 2003, il conduit la liste du Groupe indépendant libéral (GIL) qui obtient 47,09 % des suffrages et la majorité absolue des sièges  15 élus sur 27  au conseil municipal[4]. Julián Muñoz est réélu maire de Marbella le . Deux mois plus tard, le , il perd la mairie, après l'adoption d'une motion de censure présentée par sept élus municipaux dissidents du GIL. Remplacé par Marisol Yagüe[5], il quitte le conseil municipal de Marbella.

Affaire Malaya

En , Julián Muñoz est arrêté dans le cadre de la seconde partie de l'enquête sur l'affaire Malaya, un important réseau de blanchiment d'argent et corruption urbanistique à Marbella, dans lequel sont impliquées plusieurs personnalités ayant participé à la gestion municipale du GIL[6]. Il sort de prison le [7].

En 2013, il est condamné à sept ans puis à nouveau à deux ans de prison par l'Audience provinciale de Malaga (es) pour fraude et détournement de fonds, dans l'affaire Malaya[8],[9]. Son ex-compagne Isabel Pantoja est également condamnée. Pour des raisons de santé liées à son diabète de type 1, il est incarcéré au centre d'insertion sociale d'Algésiras à partir de [10].

Détail des mandats et fonctions

Notes et références

Liens externes

  • Portail de la politique en Espagne
  • Portail de l’Andalousie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.