K Rupel Boom FC

Le Koninklijke Rupel Boom Football Club est un club belge de football basé à Boom. Il est porteur du matricule 2138. Fondé en 1934, sous le nom de Rupel Sportkring, d'après le Rupel, une rivière locale, ce club change son nom en K. Rupel Boom FC, après la disparition en 1998 du K. Boom FC, porteur du matricule 58, dont il a repris les anciennes installations. Le club évolue en 2018-2019 en Division 1 Amateur. C'est sa 31e saison dans les séries nationales, dont 2 ont été jouées en Division 2.

Pour les articles homonymes, voir Rupel (homonymie).
Ne pas confondre avec le K Boom FC, un ancien club de football belge disparu en 1998 et qui occupait le stade actuel du K Rupel Boom FC.
K Rupel Boom FC
Généralités
Nom complet Koninklijke Rupel Boom Football Club
Surnoms de Pitbulls
de Steenbakkers
Noms précédents K. Rupel SK
Fondation
Statut professionnel semi-professionnel
Couleurs Noir, bleu et blanc
Stade Stade du Parc communal de Boom
(9 470 places)
Siège Acacialaan
2850 Boom
Championnat actuel D1 Amateur
Président Walter Leijs
Entraîneur Gregoire Vanderidt
Site web (nl) www.krupelboomfc.be
Palmarès principal
National[1] Champion de Division 3 (1)

Maillots

Domicile
Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat de Belgique de football D3 2019-2020
0

Dernière mise à jour : 3 août 2018.

Histoire

Débuts et ascension vers le deuxième niveau national

Le Rupel Sportkring est fondé le . Il s'affilie à l'URBSFA le de la même année et reçoit à cette occasion le matricule 2138[2]. Le club fait ses débuts dans les compétitions régionales lors de la saison 1935-1936 et remporte directement le titre dans sa série. Trois ans plus tard il est à nouveau champion et accède à la deuxième provinciale, à l'époque le plus haut niveau après les séries nationales. Il joue à ce niveau durant toute la Seconde Guerre mondiale puis, en 1946, il accède pour la première fois de son histoire à la Promotion, troisième et dernier niveau national à cette période.

Pour sa première saison en division nationale, le club termine vice-champion, à sept points du vainqueur de la série, Winterslag. Mais la saison suivante est bien moins bonne et l'équipe termine à la quatorzième place, juste derrière les trois promus, et doit redescendre vers les séries provinciales. Il remporte le titre de sa province directement et revient au niveau national après une seule saison. Deux ans plus tard, le club termine en tête de sa série et rejoint pour la première fois la Division 1, nom porté à l'époque par le deuxième niveau national.

Relégations successives et quatre décennies en provinciales

Il ne s'y maintient cependant qu'une saison, la faute à la réforme des compétitions décidée par la fédération belge en 1952, qui mène à la réduction du nombre de clubs aux deuxième et troisième niveaux nationaux et la création d'un quatrième niveau national, qui hérite du nom de Promotion. Quatorzième au classement final, le club doit redescendre en Division 3. Deux ans plus tard, il est relégué en Promotion. Il y reste quatre saisons mais une quatorzième place finale en 1958 le condamne à retourner en première provinciale.

Le Rupel SK remporte une nouvelle fois le titre dès sa première saison et remonte en Promotion. Après deux bonnes saisons conclues dans le subtop et deux suivantes plus délicates que le club boucle en deuxième moitié de tableau, il finit avant-dernier en 1964 et doit à nouveau quitter les séries nationales. Il subit une seconde relégation de rang douze mois plus tard et se retrouve en deuxième provinciale. Durant six ans, le club vise la montée mais échoue trois fois à la deuxième place et deux fois à la troisième place. En 1972 toutefois, les résultats sont à l'opposé et le club termine en position de relégable. Il met quatre ans pour sortir de la « P3 » et remonte parmi l'élite provinciale en 1980. Malheureusement, il ne parvient pas à s'y maintenir et doit redescendre directement en « P2 ». Un an plus tard, il est renvoyé en troisième provinciale. Il parvient à revenir en deuxième provinciale après deux saisons. Au même moment, il est reconnu « Société Royale » le et adapte son appellation officielle en Koninklijke Rupel Sportkring le . Après cinq saisons en dents de scie, il est relégué en « P3 » en 1990. Cinq ans plus tard, il descend en quatrième provinciale, le plus bas niveau du football belge.

Déménagement et retour vers les séries nationales

Le club remporte le tour final en 1997 et remonte en troisième provinciale. Un an plus tard, le K Boom FC, ancien club de Division 1 retombé dans les séries provinciales, dépose le bilan. D'anciens dirigeants et joueurs du club rejoignent alors le Rupel SK, qui déménage dans les anciennes installation de Boom et change son nom en Koninklijke Rupel Boom Football Club. Un an plus tard, le club remporte à nouveau le tour final et monte en « P2 ». Après deux saisons, il remporte le titre dans sa série et revient en première provinciale. En 2004, il remporte le tour final provincial et effectue ainsi son retour en Promotion, quarante ans après l'avoir quittée.

Pour la saison de son retour, le club termine vice-champion derrière le KVC Willebroek-Meerhof et se qualifie pour le tour final pour la montée en Division 3. Il remporte cette mini-compétition et accède au niveau supérieur, auquel il n'avait plus joué depuis plus de cinquante ans. Le séjour au troisième niveau ne dure qu'un an, le club terminant à l'avant-dernière place dans sa série, synonyme de retour en Promotion. Après sa relégation, le club vise la remontée directe et se qualifie pour le tour final grâce à sa troisième place finale. Il y élimine l'Entente Bertrigeoise puis le KSV Tamise mais est battu en finale par la RAA Louviéroise, barragiste de D3, et n'est donc pas promu. La saison suivante, le club lutte pour le titre jusqu'au bout mais échoue à nouveau troisième, à seulement deux points du champion Gand-Zeehaven et de son dauphin, le KV Woluwe-Zaventem, classé deuxième pour avoir remporté une victoire de moins que les gantois. À nouveau qualifié pour le tour final, il bat le Patro Eisden Maasmechelen au premier tour, FC Bleid au deuxième tour et La Calamine, barragiste de D3, en finale. Cette victoire lui ouvre les portes de la troisième division.

Cette fois, Rupel Boom réalise un bon championnat et termine en sixième position, à seulement deux points d'une qualification pour le tour final pour la montée à la Division 2. Celle-ci vient la saison suivante, le club terminant vice-champion à quatre points du KSK Heist. Il y élimine successivement l'Eendracht Alost, l'Olympic Charleroi et La Louvière Centre, ce qui lui permet ainsi d'accéder à la Division 2 en 2010, 58 ans après son unique saison disputée à ce niveau. Le club ne parvient cependant pas à s'y maintenir et, comme lors de son premier passage au deuxième niveau national, il est relégué directement.

De retour en Division 3, le club ambitionne de viser la remontée en deuxième division. Lors de sa première saison, il termine cinquième, à un point d'une qualification pour le tour final. La saison suivante, il finit une place plus haut mais n'est pas qualifié pour le tour final car Deinze, treizième en fin de saison, a remporté le classement de la deuxième tranche. Après une saison plus difficile, il finit à nouveau cinquième en 2015 mais n'ayant pas de licence pour le football rémunéré, il n'est pas autorisé à disputer le tour final pour l'accession à la Division 2.

Résultats dans les divisions nationales

Statistiques mises à jour le (terme de la saison 2018-2019)

Palmarès

Bilan

Saisons jouées en nationales
Niv Divisions Jouées Titres TM Up TM Down
I1re nationale00
II2e nationale20
III3e nationale1511
IV4e nationale1414
V5e nationale00
 
 TOTAUX31250
  • TM Up= test-match pour départager des égalités, ou toutes formes de Barrages ou de Tour final pour une montée éventuelle.
  • TM Down= test-match pour départager des égalités, ou toutes formes de Barrages ou de Tour final pour le maintien.

Classement saison par saison

Classements du K Rupel-Boom FC dans les divisions nationales belges
Ordre Saison Nom du club Niveau Classement final Remarques
11946-47Rupel SKPromotion (D3) série A2e/18
21947-48Rupel SKPromotion (D3) série A14e/16Relégué
séries provinciales
31949-50Rupel SKPromotion (D3) série A8e/16
41950-51Rupel SKPromotion (D3) série A1er/16Champion et promu
51951-52Rupel SKDivision 1 (D2) série A14e/16Relégué[saisons 1]
61952-53Rupel SKDivision 3 série A7e/16
71953-54Rupel SKDivision 3 série A15e/16Relégué
81954-55Rupel SKPromotion série B9e/16
91955-56Rupel SKPromotion série C5e/16
101956-57Rupel SKPromotion série C4e/16
111957-58Rupel SKPromotion série B14e/16Relégué
séries provinciales
121959-60Rupel SKPromotion série C6e/16
131960-61Rupel SKPromotion série A4e/16
141961-62Rupel SKPromotion série C12e/16
151962-63Rupel SKPromotion série B12e/16
161963-64Rupel SKPromotion série A15e/16Relégué
séries provinciales
172004-05K. Rupel Boom FCPromotion série B2e/16Promu via tour final
182005-06K. Rupel Boom FCDivision 3 série A15e/16Relégué
192006-07K. Rupel Boom FCPromotion série B3e/16Tour final[saisons 2]
202007-08K. Rupel Boom FCPromotion série B3e/16Promu via tour final[saisons 3]
212008-09K. Rupel Boom FCDivision 3 série B6e/16
222009-10K. Rupel Boom FCDivision 3 série A2e/16Promu via tour final[saisons 4]
232010-11K. Rupel Boom FCDivision 217e/18Relégué
242011-12K. Rupel Boom FCDivision 3 série B5e/18
252012-13K. Rupel Boom FCDivision 3 série A4e/18
262013-14K. Rupel Boom FCDivision 3 série A13e/18
272014-15K. Rupel Boom FCDivision 3 série A5e/18
282015-16K. Rupel Boom FCDivision 3 série B9e/19Relégué[saisons 5]
292016-17K. Rupel Boom FCDivision 2 Amateur VFV série B3e/16Tour final[saisons 6]
302017-18K. Rupel Boom FCDivision 2 Amateur VFV série A1er/16Champion et promu
312018-19K. Rupel Boom FCDivision 1 Amateur5e/16
322019-20K. Rupel Boom FCDivision 1 Amateur.../16

Personnalités

Anciens joueurs connus

  • Marc Schaessens, milieu de terrain belge ayant disputé plus de 500 matches en première division, termine sa carrière à Rupel Boom entre 2005 et 2007.
  • Jerry Poorters, défenseur central belge champion de Belgique en 1997 avec le Lierse, joue à Rupel Boom à partir de 2005 jusqu'à sa retraite sportive en 2013.

Anciens entraîneurs

Les entraîneurs ayant dirigé le K. Rupel Boom FC depuis son retour dans les séries nationales.

  • Raoul Peeters (2003-2006[3])
  • Urbain Spaenhoven (2006[4]-2010)
  • Peter Van Wambeke (de juillet[5] à [6])
  • Yves Cloots (de [7] à [8])
  • Johan Houben (de à [9])
  • Frank Staes (d'[10] à [11]
  • Serge Van Den Stock (de à [12])

Annexes

Notes

    Notes sur les classements saison par saison

    1. Le club est relégué à cause de la réforme des divisions nationales menant à la création d'un quatrième niveau national et de la réduction de moitié des clubs présents aux deuxième et troisième niveaux nationaux.
    2. Le club se qualifie pour le tour final pour la montée en Division 3. Il élimine l'Entente Bertrigeoise au premier tour (3-1) puis le KSV Tamise au deuxième tour (2-4) mais est ensuite battu en finale par la RAA Louviéroise (1-2) et n'est donc pas promu.
    3. Le club se qualifie pour le tour final pour la montée en Division 3. Il élimine le Patro Eisden Maasmechelen au premier tour (0-2), le FC Bleid au deuxième tour (1-2) puis bat La Calamine en finale (2-3) et accède ainsi à la Division 3.
    4. Le club se qualifie pour le tour final pour la montée en Division 2. Il élimine l'Eendracht Alost au premier tour (victoires 4-0 et 3-4), l'Olympic Charleroi au deuxième tour (match nul 2-2 et victoire 0-2) et s'impose sur l'Union La Louvière Centre en finale (victoire 1-0 et match nul 4-4) pour décrocher la montée en Division 2.
    5. Le club est relégué à la suite de la réforme du football national qui réduit le nombre de clubs aux quatre premiers niveaux hiérarchiques et mène à la création d'un cinquième niveau.
    6. Le club dispute le tour final pour la montée en D1 Amateur, dont il est éliminé au premier tour par THES Sport.

    Références

    1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
    2. Foot 100 ASBL. Dictionnaire des clubs affiliés à l'URBSFA depuis 1895: archives de l'URBSFA
    3. (nl) « Raoul Peeters neemt ontslag bij Rupel Boom », sur https://www.voetbalkrant.com/, (consulté le 8 octobre 2015)
    4. (nl) « Urbain Spaenhoven nieuwe trainer Rupel Boom », sur https://www.voetbalkrant.com/, (consulté le 8 octobre 2015)
    5. (nl) « Van Wambeke nieuwe coach Rupel Boom », sur https://www.belgiumsoccer.be, (consulté le 8 octobre 2015)
    6. (nl) « Rupel-Boom ontslaat Peter Van Wambeke », sur http://sporza.be/, (consulté le 8 octobre 2015)
    7. « Yves Cloots nouvel entraîneur de Rupel Boom », sur http://www.7sur7.be/, (consulté le 8 octobre 2015)
    8. (nl) « Rupel Boom ontslaat coach Yves Cloots », sur http://www.gva.be/, (consulté le 8 octobre 2015)
    9. (nl) « Johan Houben weg bij Rupel Boom », sur http://www.nieuwsblad.be/, (consulté le 8 octobre 2015)
    10. (nl) « Rupel Boom vindt nieuwe coach in vierde klasse », sur http://www.voetbalnieuws.be, (consulté le 8 octobre 2015)
    11. (nl) « T1 Frank Staes neemt ontslag », sur http://www.krupelboomfc.be, (consulté le 8 octobre 2015)
    12. (nl) « Serge Van den Stock stopt als trainer bij Rupel Boom », sur http://www.nieuwsblad.be/, (consulté le 8 octobre 2015)

    Sources et liens externes

    • Portail du football
    • Portail d’Anvers et sa province
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.