Kardjali (obchtina)

L'obchtina de Kardjali (en bulgare Община Кърджали, translittération scientifique internationale obština Kărdžali) se trouve en Bulgarie méridionale, et est l’une des sept obštini de l’oblast de Kărdžali. Outre la ville de Kărdžali, 117 localités se trouvent sur son territoire, qui forment 45 entités administratives (kmetstva). Selon les statistiques des personnes enregistrées dans l'obština avec une adresse en 2009[1], elle comptait 121 531 habitants, dont près de la moitié habitent la ville de Kărdžali elle-même.

Pour la ville, voir Kardjali.

L’obština de Kărdžali est située dans la partie sud-est de la Bulgarie et est la plus grande des Rhodopes orientales, avec un territoire de 642 m2, soit 20 % du territoire de l’oblast de Kărdžali.

La ville de Kărdžali s’est imposée comme un véritable centre administratif, commercial, industriel et culturel non seulement de l’obština, mais aussi de toutes les Rhodopes orientales. L’obština de Kărdžali est ainsi devenue le véritable centre névralgique de l’oblast.

Le lac de barrage de Studen Kladenec près de Kărdžali
Minaret de la mosquée de Bojno (à l'ouest de Kărdžali)

Géographie

L’obština de Kărdžali est située dans la partie sud-est de la Bulgarie et est la plus grande des Rhodopes orientales, avec un territoire de 642 m2, soit 20 % du territoire de l’oblast de Kărdžali.

Les obštini suivantes l’entourent :

La région recèle d’importants gisements de minerai de plomb et de zinc, de bentonite, de perlite, de zéolite, d’amiante, de minéraux précieux et semi-précieux ainsi que d’or. La flore de la région est également très riche en essences à feuilles persistantes : chêne de Thrace (Quercus thracica, Stefanov & Ned.), pin sylvestre, genévrier commun, chêne kermès etc. De nombreuses espèces animales et végétales inscrite sur la Liste rouge bulgare des espèces en danger (Červena kniga na Bălgarija) se rencontrent dans la région.

Lacs de barrage

Deux grands lacs de barrage sur l'Arda sont situés dans les environs immédiats de la ville de Kărdžali : le lac de Kărdžali à l'ouest (construit dans les années 1957-1963), le lac de Studen Kladenec à l'est, limitant la ville dans ces deux directions. La partie ouest du lac de Studen Kladenec arrive jusqu'au vieux pont situé au centre de la ville, cependant que le mur de barrage du lac de Kărdžali (103,5 m de hauteur), surplombant la ville, est situé à environ km de celui-ci. Le lac de Kărdžali a récemment été peuplé artificiellement de perches communes provenant du lac artificiel d'Ovčarica. À des époques antérieures, il avait également été peuplé de silures et de carpes.

Vie politique

Sur le plan politique, l'obština de Kărdžali est un bastion du Mouvement des droits et libertés (Dviženie za prava i svobodi, DPS), parti qui représente sur l’échiquier politique bulgare la minorité turque et plus généralement musulmane. Lors des élections locales de 2007, son candidat Hasan Azis a été élu dès le premier tour avec 61,85 % des voix[2].

Climat

Le climat de la région représente une transition entre le climat continental et le climat méditerranéen. Il est doux et humide, avec de nombreux jours d’ensoleillement dans l’année. L’hiver y est relativement doux, avec des températures moyennes oscillant autour de 0 °С. L’été est ensoleillé et chaud : les températures maximales atteignent 40 à 45 °С. C’est en juin, juillet et août que le soleil brille le plus longtemps.

Tourisme

La grande variété biologique et l’intérêt écologique de l’obština font de l’écotourisme l’une des priorités de son développement économique[3]. De nombreuses curiosités naturelles se trouvent sur son territoire, qui sont aussi des sites protégés, notamment les formations rocheuses suivantes : site de Kamenna svatba (Каменна сватба, « noces de pierre », à 5 km environ de la ville de Kărdžali [4]), site de Kamenni găbi (Каменни гъби, « champignons de pierre », proches du village de Beli plast[5]), site de Skalen prozorec (Скален прозорец, « fenêtre de roche », près du village de Kostino[6]), ainsi que les réserves naturelles suivantes : réserve de la capillaire de Montpellier (zaštitena mestnost – nahodište na venerin kosăm), réserve de Jumruk skala près du village de Kalojanci[7], réserve de Sredna Arda (cours moyen de l’Arda[8]).

Sur les bords de l’Arda et des lacs de barrage de Studen Kladenec et de Kărdžali, près de la ville du même nom, on assiste à une construction plus ou moins incontrôlée d’équipements de loisirs et d’installations de sports nautiques. L’obština est également connue pour ses possibilités de pratiquer la chasse et la pêche.

Lac de barrage de Kărdžali

Histoire et archéologie

Le Musée archéologique de Kărdžali

De nombreux sites néolithiques, des forteresses byzantines et d’autres sites archéologiques témoignent du riche passé historique et culturel de la région. Le musée historique de la ville de Kărdžali possède ainsi une riche collection de plus de 30 000 objets anciens, dont certains sont uniques. Le musée présente le développement historique des Rhodopes orientales du VIe millénaire avant notre ère jusqu’à nos jours, et ceci en trois sections : archéologie, nature et ethnographie[9]. Les couches archéologiques les plus anciennes de la région datent de l’époque néolithique. On trouve également des vestiges de l’âge du bronze et de l’âge du fer. Des forteresses, des niches troglodytiques et d'autres sites portent la marque des civilisations thrace, grecque, romaine : les forteresses thraces d’Ivanci et de Lisicite, la forteresse de Hisara près du village de Višegrad, ainsi que la forteresse de Monjak près du lac de Studen Kladenec. Des monastères, des châteaux forts et des nécropoles témoignent de la puissance byzantine et du premier et deuxième royaume bulgare. Dans ce carrefour des civilisations, la recherche archéologique ne cesse de faire de nouvelles découvertes.

Liens externes

Notes et références

  1. (bg) Актуална таблица по постоянен и настоящ адрес (по области и общини) (site consulté le 22 janvier 2009).
  2. (bg) le site de la Commission électorale centrale (consulté le 22 janvier 2009).
  3. Sur les curiosités touristiques dans l'obština, cf. (bg) (en) (tr) ЗАБЕЛЕЖИТЕЛНОСТИ НА ТЕРИТОРИЯТА НА ОБЩИНА КЪРДЖАЛИ (site de l'obština, consulté le 25 janvier 2009).
  4. (bg) (en) Site Каталог за туризъм (consulté le 20 janvier 2009).
  5. (bg) (en) Ibid. (page consultée le 20 janvier 2009).
  6. (bg) (en) Ibid. (page consultée le 20 janvier 2009).
  7. (bg) Photo sur le site photo-cult. (page consultée le 20 janvier 2009) et (bg) Fiche de présentation de la réserve (page consultée le 20 janvier 2009).
  8. (bg) Fiche de présentation de la réserve (page consultée le 20 janvier 2009).
  9. (bg) Présentation du musée avec de nombreuses photos (page consultée le 21 janvier 2009).
  • Cet article utilise le système de l'Organisation des Nations unies de translittération de l'alphabet cyrillique (également appelé « système scientifique de translittération »), le seul qui constitue une norme scientifique internationalement reconnue.
  • Portail de la Bulgarie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.