Kelly Lamrock

Kelly Lamrock (né le en Saskatchewan) est un avocat et un homme politique canadien, anciennement député libéral de Fredericton-Fort Nashwaak à l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick et ministre.

Kelly Lamrock
Fonction
Député de l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
University of New Brunswick Faculty of Law (en)
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Partis politiques

Biographie

Kelly Lamrock a un baccalauréat en arts de l'Université Saint-Thomas en 1995 et un diplôme en droit de l'Université du Nouveau-Brunswick en 1997[1]. Il a été président de la fédération des étudiants des deux universités, président national de la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants et président fondateur de l'Alliance étudiante du Nouveau-Brunswick[1]. Il devient directeur des politiques et des communications pour l’Association des soins de santé du Nouveau-Brunswick en 1998. Il a ensuite été directeur des affaires étudiantes à l'Université Saint-Thomas et il a enseigné des cours de sciences politiques à l'Université Saint-Thomas et à l'Université du Nouveau-Brunswick à Saint-Jean[1]. Il est membre du Barreau du Nouveau-Brunswick et de l'Association du Barreau canadien[1].

Kelly Lamrock est membre de l'Association libérale du Nouveau-Brunswick. Il est élu à la 55e législature pour représenter la circonscription de Fredericton-Fort Nashwaak à l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick le , lors de la 55e élection générale[1]. Il est nommé leader parlementaire de l'Opposition officielle et porte-parole de l'Opposition en matière d’apprentissage, d’emploi, d’innovation, de réforme démocratique, des droits de la personne et de la Commission de la capitale provinciale. Il est aussi membre du Comité permanent des prévisions budgétaires, du Comité permanent de la procédure et du Comité d'administration de l'Assemblée législative[1].

Kelly Lamrock est réélu à la 56e législature le , lors de la 56e élection générale[1]. Il est assermenté au Conseil exécutif le dans le gouvernement de Shawn Graham et nommé ministre de l'Éducation et ministre responsable de la Commission de la capitale provinciale[1]. Durant son mandat, il est également président du Conseil des ministres de l’Éducation (CMEC), et de la Conférence des ministres de l’Éducation ayant le français en partage (CONFEMEN)[1]. Lors du remaniement ministériel du , il est nommé ministre du Développement social et ministre responsable de l’habitation par Shawn Graham mais conserve son ancien poste de ministre responsable de la Commission de la capitale provinciale[1]. Il est aussi nommé procureur général en janvier 2010[1].

Il est candidat à sa succession lors de la 57e élection générale, qui se tient le [2], mais n'est pas réélu.

Le jeudi , il décide de se joindre au Nouveau Parti démocratique du Nouveau-Brunswick[3].

Kelly Lamrock est impliqué dans les troupes de théâtre communautaires et a été bénévoles lors de collectes de fonds. Il est membre d'Amnesty International[1]. Son épouse se nomme Karen et le couple a deux enfants, Kennedy et Kayleigh[1].

Notes et références

  1. « L'hon. Kelly Lamrock », sur Assemblée législative du Nouveau-Brunswick, (consulté le 27 janvier 2010)
  2. « Candidats libéraux provinciaux », sur Association libérale du Nouveau-Brunswick (consulté le 1er septembre 2010)
  3. Kelly Lamrock se joint au NPD

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail du Nouveau-Brunswick
  • Portail de la politique canadienne
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.