Kenkey

Le kenkey est un plat à base de maïs fermenté consommé au Ghana[1], en particulier par les populations Ga qui l'appellent komi et les Fante qui le nomment dokono[2].

Kenkey ga accompagné de crevettes

Préparation

Le kenkey se prépare avec des grains de maïs séchés que l'on fait tremper dans l'eau pendant trois jours pour les ramollir et les faire fermenter. Lavés, ils sont envoyés à la minoterie pour être moulus et transformés en pâte. La pâte fermentée est ensuite pétrie, puis séparée en deux parts. L'une est cuite, puis mélangée à l'autre moitié, crue[1].

Chez les Ga, ce mélange est enroulé dans des enveloppes de maïs qu’on fait bouillir longuement[1]. Les Fante l'enveloppent dans des feuilles de bananier plantain[3].

L'eau du bouillon constitue un breuvage nourrissant, le otinshi nu[1].

Consommation

Il peut accompagner des soupes et des ragoûts ou être servi nappé d'une sauce noire, le shito[1].

Notes et références

  1. « Le kenkey : nourriture de base du peuple Ga au Ghana », The Prem Rawat Foundation
  2. (en) Mary Halm and Wisdom Kofi Amoa-Awu, « Kenkey: an African fermented maize product », in Y. H. Hui, Lisbeth Meunier-Goddik, Jytte Josephsen, Wai-Kit Nip, Peggy S. Stanfield, Handbook of Food and Beverage Fermentation Technology, CRC Press, 2004, p. 919-938 (ISBN 9780824751227)
  3. (en) « The Kenkey Chronicles » (Kofilarbi)

Annexes

Bibliographie

  • (en) Emmanuel Seth Aidoo, Studies on kenkey : a food product made from corn in Ghana, Kansas State University, 1967, 74 p. [lire en ligne]
  • (en) Mary Halm and Wisdom Kofi Amoa-Awu, « Kenkey: an African fermented maize product », in Y. H. Hui, Lisbeth Meunier-Goddik, Jytte Josephsen, Wai-Kit Nip, Peggy S. Stanfield, Handbook of Food and Beverage Fermentation Technology, CRC Press, 2004, p. 919-938 (ISBN 9780824751227)

Articles connexes

Liens externes

  • Alimentation et gastronomie
  • Portail du Ghana
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.