Kevin Großkreutz

Kevin Grosskreutz (en allemand : Kevin Großkreutz), né le à Dortmund, est un footballeur international allemand qui évolue au poste de milieu latéral ou de défenseur latéral. Il est sélectionné par l'équipe d'Allemagne de football avec laquelle il remporte la Coupe du monde de football de 2014.

Kevin Grosskreutz
(de) Kevin Großkreutz

Grosskreutz avec Dortmund en 2014.
Situation actuelle
Équipe KFC Uerdingen
Numéro 6
Biographie
Nationalité Allemand
Naissance
Lieu Dortmund (Allemagne)
Taille 1,86 m (6 1)
Période pro. 2006
Poste Milieu latéral / défenseur latéral
Pied fort droit
Parcours junior
Années Club
0000-2002 Borussia Dortmund
2003-2006 Rot-Weiß Ahlen
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2006-2009 Rot-Weiß Ahlen097 (24)
2009-2015 Borussia Dortmund236 (27)
2015 Galatasaray SK000 0(0)
2016-2017 VfB Stuttgart028 0(1)
2017-2018 SV Darmstadt 98028 0(3)
2018- KFC Uerdingen 05030 0(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2010 Allemagne espoirs001 0(1)
2010-2014 Allemagne006 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 14 avril 2019

Biographie

Rot-Weiss Ahlen

Formé au Borussia Dortmund jusqu'à l'âge de 14 ans, Kevin Grosskreutz rejoint le centre de formation du Rot-Weiss Ahlen. À 18 ans, en 2006, il fait ses débuts au sein du club, en Regionalliga Ouest. Évoluant au poste de milieu offensif, il dispute 27 rencontres et inscrit 5 buts dans cette 3e division semi-professionnelle. Durant la saison 2007-2008, il est repositionné comme avant-centre. Inscrivant 12 buts en 35 matchs, et principal artisan de la promotion d'Ahlen en 2. Bundesliga, ses prestations sont telles qu'il est nommé en fin de saison dans le 11 type du magazine Kicker, référence sportive allemande.

En seconde division, le club stagne en milieu de tableau à la trêve hivernale. Grosskreutz n'ayant inscrit que deux buts et délivré 5 passes décisives, le jeune milieu offensif reste néanmoins bien coté par la presse[1].

Borussia Dortmund

Pisté par de nombreux clubs tel le Bayer Leverkusen, le Werder Brême ou le TSG Hoffenheim[2], il opte pour le choix du cœur en retournant à Dortmund. Il signe un contrat de 3 ans durant la trêve hivernale, pour un montant nul (fin de contrat), qui ne prendra effet qu'à partir de la saison 2009-2010[3].

Il se révèle véritablement lors de la saison 2010-2011, où ses performances, ainsi que celle du BVB dans son ensemble, permettent aux noirs et jaunes de s'emparer du titre de champion de la Bundesliga. C'est également à cette période que Kevin prolonge de deux ans son contrat au Borussia Dortmund, augmentant considérablement son salaire au passage, qui passe de 500 000 euros à 1,2 million d'euros par saison.

Lors de la saison 2011-2012, Grosskreutz fait les frais du début de saison mitigé de son club, et doit faire face à la concurrence de la nouvelle recrue du club, Ivan Perišić, que Jürgen Klopp lui préfère régulièrement. Pendant deux saisons, Grosskreutz doit partager son temps de jeu avec d'autres milieux de terrain. Lors de la saison 2013-2014, à la suite de la longue indisponibilité du défenseur polonais Łukasz Piszczek, il dispute de nombreux matchs au poste d'arrière latéral droit, qu'il avait déjà occupé par le passé. Ses prestations en défense lui valurent un retour en sélection allemande face au Chili en [4].

Au retour de la Coupe du monde, Grosskreutz doit faire face au retour de blessure de Łukasz Piszczek au poste de latéral droit et devient remplaçant. Il doit son retour sur le terrain, en septembre, comme titulaire après la blessure de Marco Reus, au poste d’ailier gauche. La polyvalence tactique et les blessures permettent à Kevin Grosskreutz d'enchaîner les titularisations en se substituant à Erik Durm et Marcel Schmelzer au poste de latéral. Cependant, ses performances sur le terrain déclinent tandis que le Borussia Dortmund connaît une crise de résultat en côtoyant la zone de relégation[5]. Le joueur finit par subir une déchirure musculaire à la cuisse en février[6], puis ce sont des problèmes au genou qui mettent fin à sa saison.

Après cette saison ratée, lors de laquelle l'équipe termine à la 7e place au classement, l’entraîneur Jürgen Klopp quitte le club et cède sa place à Thomas Tuchel. Ce dernier ne compte pas sur Kevin Grosskreutz pour l'exercice 2015-2016, le joueur est finalement envoyé avec l'équipe réserve en Regionalliga, la quatrième division. Non satisfait de sa situation, il exprime sur les réseaux sociaux son mal-être et l'absence de reconnaissance de la part de la direction du club quant à une prolongation de contrat[7]. Pour mettre fin à cette opposition, le Borussia Dortmund propose le joueur à plusieurs clubs allemands pour un transfert avant la fin du mercato estival.

Court passage à Galatasaray

Finalement, le , il quitte Dortmund pour rejoindre la Turquie avec l'équipe de Galatasaray contre 1,5 million d'euros et un contrat de trois ans[8]. Cependant, en raison de l'envoi tardif des documents nécessaires à la validation du transfert à la FIFA, Kevin Grosskreutz ne peut pas jouer avec sa nouvelle équipe. Cette interdiction s'étend jusqu'au 1er , date de l'ouverture du mercato hivernal, pour pouvoir valider le changement de club[9].

Ne pouvant prendre part aux rencontres, l'Allemand perd sa motivation et connaît des difficultés d'acclimatation qui le poussent à rejoindre l’Allemagne régulièrement. Ainsi, l’entraîneur du club turc Mustafa Denizli révèle le désir de Grosskreutz de quitter Galatasaray pour rejoindre le championnat allemand : « Un matin, je l’ai vu assis devant le centre d’entraînement. Je lui ai demandé s’il y avait un problème, il m’a dit qu’il ne pouvait plus continuer ici »[7]. Il quitte, pendant l'hiver, le club stambouliote en n'ayant disputé aucun match avec l'équipe.

VfB Stuttgart

C'est le que Kevin Grosskreutz est transféré pour une somme avoisinant 2,2 millions d'euros au VfB Stuttgart[10]. L'équipe est alors dans une situation délicate en étant 15e avec un seul point d'avance sur la zone de relégation. Positionné comme arrière droit, il fait ses débuts avec Stuttgart lors de la 18e journée avec une victoire face au 1. FC Cologne (1-3). Les victoires s'enchaînent permettant au club de remonter au classement et d'atteindre la 11e place après un match nul contre Ingolstadt. Lors de cette opposition, l'allemand se blesse aux ischio-jambiers, ce qui entraîne une indisponibilité de plusieurs mois[11]. L'équipe de Stuttgart retombe dans ses travers en ne parvenant pas à remporter un seul match et, malgré le retour de Grosskreutz lors de l'avant-dernière journée, va terminer 17e et descendre en seconde division.

Le , VfB Stuttgart se sépare de Grosskreutz par résiliation à l’amiable. Cette décision est prise suite au comportement du latéral qui s'est blessé et a été amené à l'hôpital en état d'ivresse après s'être bagarré dans une discothèque. Stuttgart reproche au joueur d'avoir emmené avec lui trois jeunes de l’équipe des moins de 17 ans, alors que le club est attaché au devoir d’image des professionnels[12],[13]. Kevin Grosskreutz décide de prendre sa retraite[14].

SV Darmstadt 98

Toutefois, le , soit près d'un mois après son licenciement du club de Stuttgart, Kevin Grosskreutz renonce à sa retraite et signe au SV Darmstadt 98. Au terme d'échanges, Darmstadt, qui à ce moment-là est le dernier du championnat allemand, parvient à convaincre le joueur de signer un contrat pour une durée de deux ans qui débute à partir de la saison prochaine[15],[16].

KFC Uerdingen 05

Le Kevin Grosskreutz signe pour trois ans au KFC Uerdingen 05, club évoluant en 3.Liga, la troisième division allemande[17].

En sélection

Tout comme son coéquipier Mats Hummels, Grosskreutz obtient sa première sélection avec l'équipe d'Allemagne de football contre Malte, le .

Il est titularisé pour la 1re fois contre la Suède en amical le . Néanmoins, il peine à s'intégrer durablement dans l'équipe par la suite : après une troisième sélection le contre l'Italie, il n'est plus appelé pendant 3 ans. Son repositionnement au poste d'arrière latéral et ses prestations convaincantes lors de la saison 2013-2014 lui permettent de retrouver la sélection au début de l'année 2014.

Il est retenu dans l'équipe d'Allemagne appelé à disputer la Coupe du monde de football de 2014. Bien que l'Allemagne remporte le trophée, il ne dispute aucun match du tournoi.

Statistiques détaillées

Statistiques de Kevin Großkreutz au 2 mars 2017[18]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s)Compétition(s)
continentale(s)
Supercoupe AllemagneTotal
Division MB MBCMBMBMBMB
2006-2007 Rot-Weiß Ahlen Regionalliga 27 6 - -------- 276
2007-2008 Rot-Weiß Ahlen Regionalliga 35 12 1 0------- 3612
2008-2009 Rot-Weiß Ahlen 2. Bundesliga 33 6 1 0------- 346
Sous-total 952420------- 9724
2009-2010 Borussia Dortmund Bundesliga 32 5 1 0-----10 345
2010-2011 Borussia Dortmund Bundesliga 34 8 2 1C370--20 459
2011-2012 Borussia Dortmund Bundesliga 31 7 6 0C15110-- 438
2012-2013 Borussia Dortmund Bundesliga 29 2 4 0C110010-- 442
2013-2014 Borussia Dortmund Bundesliga 33 1 6 1C11011020 523
2014-2015 Borussia Dortmund Bundesliga 17 0 2 0C140--10 240
Sous-total 17623212-3623060 24227
2015-2016 Galatasaray SK Süper Lig 0 0 - -C1------ 00
2015-2016 VfB Stuttgart Bundesliga 10 0 1 0------- 110
2016-2017 VfB Stuttgart 2. Bundesliga 16 1 1 0------- 171
Sous-total 26120------- 281
Total sur la carrière 29748252-3623060 36752

Palmarès

Borussia Dortmund

Allemagne

Références

  1. (de) « Stats et côtes de Grosskreutz », sur Kicker, (consulté le 7 février 2009)
  2. (de) « Grosskreutz pisté par la D1 », sur BILD, (consulté le 7 février 2009)
  3. (de) « Grosskreutz retourne à Dortmund », sur site officiel du BVB, (consulté le 7 février 2009)
  4. (de) Composition de l'équipe d'Allemagne face au Chili, sur dfb.de. Consulté le 22/04/2014.
  5. « Comment le Borussia Dortmund en est arrivé là ? », Footmercato.net, 5 février 2015.
  6. « Six semaines d'arrêt pour Grosskreutz, victime d'une déchirure », L'Équipe.fr, 5 février 2015.
  7. « Le chemin de Grosskreutz », Sofoot.com, 8 décembre 2015.
  8. « Transfert : Kevin Grosskreutz (Dortmund) à Galatasaray », L'Équipe.fr, 1er septembre 2015.
  9. « Galatasaray : Großkreutz ne peut pas jouer ! », Maxifoot.fr, 2 septembre 2015.
  10. (tr) « Kevin Grosskreutz VfB Stuttgart’a Transfer Oldu », Galatasaray.org, 6 janvier 2016.
  11. « Stuttgart: Grosskreutz absent jusqu'à la fin de la saison », Eurosport.fr, 13 mars 2016.
  12. RMC SPORT, « Kevin Grosskreutz se fait agresser et licencier dans la foulée », sur RMC SPORT (consulté le 4 mars 2017)
  13. « Allemagne : viré par son club après une bagarre, Großkreutz arrête le football », OnzeMondial.com, (lire en ligne, consulté le 4 mars 2017)
  14. avec AFP, « Stuttgart : Le champion du monde Kevin Grosskreutz, licencié après une bagarre, prend sa retraite à 28 ans », L'Equipe.fr, (lire en ligne, consulté le 4 mars 2017)
  15. « Un mois après son licenciement de Stuttgart, Grosskreutz rebondit à Darmstadt », Eurosport, (lire en ligne, consulté le 11 avril 2017)
  16. AFP, « Kevin Grosskreutz renonce à prendre sa retraite et signe à Darmstadt », L'Equipe.fr, (lire en ligne, consulté le 11 avril 2017)
  17. (de)grosskreutz-schliesst-sich-uerdingen-an
  18. (de) « Fiche de Kevin Großkreutz », sur fussballdaten.de

Liens externes

  • Portail du football
  • Portail de l’Allemagne
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.