Keylor Navas

Keylor Navas , né le à San Isidro de El General, est un footballeur international costaricien évoluant au poste de gardien de but au Paris Saint-Germain.

Pour les articles homonymes, voir Navas.

Keylor Navas
Situation actuelle
Équipe Paris Saint-Germain
Numéro 1
Biographie
Nom Keilor Antonio Navas Gamboa
Nationalité Costaricien
Espagnol
Nat. sportive Costaricien
Naissance
Lieu San Isidro de El General (Costa Rica)
Taille 1,85 m (6 1)
Période pro. 2005 -
Poste Gardien de but
Pied fort Droit
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2005-2010 Deportivo Saprissa 090 0(0)
2010-2012 Albacete Balompié 036 0(0)
2011-2012 Levante UD 006 0(0)
2012-2014 Levante UD 064 0(0)
2014-2019 Real Madrid162 0(0)
2019- Paris SG 031 0(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2003 Costa Rica -17 ans 003 0(0)
2008- Costa Rica 091 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 5 mars 2020

Il fait ses débuts professionnels en 2005 avec le club costaricain du Deportivo Saprissa où il reste jusqu'en 2010, remportant cinq championnats costaricain et une Ligue des champions de la CONCACAF en 2005. Il rejoint ensuite le club espagnol de deuxième division Albacete Balompié, qui termine relégué au terme de la saison 2010-2011. Il rejoint ensuite le Levante Unión Deportiva, d'abord sous forme de prêt en juillet 2011 puis de manière définitive un an plus tard. Il y remporte notamment le prix de joueur du mois du championnat d'Espagne de janvier 2014 ainsi que le prix LFP de meilleur gardien pour la saison 2013-2014. Ses performances en championnat couplées à une Coupe du monde 2014 très remarquée lui permettent d'obtenir un transfert au Real Madrid en , où il a été le gardien titulaire depuis le départ d'Iker Casillas en . Il remporte trois Ligues des champions avec le Real. Début , il est transféré au Paris Saint-Germain, alors qu'Alphonse Areola fait le chemin inverse en rejoignant le Real.

Il a actuellement 84 sélections avec le Costa Rica. Sa première sélection date d'. Il prend par la suite part aux Gold Cup 2009, dont il finit meilleur gardien, et 2013. Il participe également à la Coupe du monde 2014, où ses performances, permettant notamment à sa sélection d'atteindre les quarts de finale, lui valent d'être élu deuxième meilleur gardien de la compétition derrière l'Allemand Manuel Neuer. Il est qualifié avec son équipe nationale pour la Coupe du monde 2018 en Russie.

Carrière en club

Débuts au Deportivo Saprissa (2005-2010)

Né à San Isidro de El General, Keylor Navas fait ses débuts dans le football dans son pays natal et choisit le poste de gardien de but en voyant évoluer Lester Morgan, gardien de la sélection nationale durant sa jeunesse[1]. Il fait ses débuts professionnels au Deportivo Saprissa le , à l'occasion d'un match de championnat contre l'Asociación Deportiva Carmelita. À ses débuts, son jeu des deux pieds et ses réflexes sont considérés comme ses points forts, mais sa taille insuffisante l'empêche d'être recruté par des clubs plus importants[1]. Il reste finalement au Deportivo jusqu'en , s'imposant comme titulaire en championnat lors de sa dernière saison. Il y remporte notamment six championnats costaricains ainsi que la Coupe des champions de la CONCACAF en 2005.

Découverte de l'Europe avec Albacete Balompié (2010-2012)

En , il signe en faveur de l'Albacete Balompié évoluant en deuxième division espagnole. Il trouve une place de titulaire indiscutable dès son arrivée dans le club espagnol et prend part à trente-six des quarante-deux matchs de son nouveau club lors de sa première saison, ne pouvant cependant empêcher la relégation du club en terminant à la dernière place du championnat.

La saison suivante, il intéresse de nombreux clubs et ne voulant pas évoluer au troisième division, il demande à être prêté.

Poursuite au Levante UD (2011-2014)

Navas sous les couleurs de Levante en 2013.

Lors de la saison 2011-2012, Navas découvre la Liga en étant prêté avec option d'achat au Levante UD pour un an[2]. Il fait ses débuts au club à l'occasion d'un match de Coupe d'Espagne face au Deportivo La Corogne le . Il joue son premier match de championnat le lors de la dernière journée de la saison remportée trois buts à zéro par les siens face à l'Athletic Bilbao, offrant au club la première qualification en Ligue Europa de son histoire. Son transfert est rendu définitif dans la foulée, Navas s'engageant pour trois années supplémentaires en [3].

Pour la saison 2012-2013, Navas reste la doublure de Gustavo Munúa en championnat, mais également le gardien privilégié en Coupe d'Espagne et en Ligue Europa[4]. Il prend ainsi part à l'intégralité de la campagne européenne de Levante, qui parvient à se hisser jusqu'en huitièmes de finale avant d'être éliminé par le Rubin Kazan, le portier costaricain encaissant sept buts sur douze matchs disputés.

Il s'impose finalement comme titulaire à partir de la fin de saison 2012-2013 et durant l'intégralité de la saison 2013-2014, remportant cette saison-là le prix LFP de meilleur gardien du championnat devant Thibaut Courtois de l'Atlético Madrid et Willy Caballero de Málaga, il est également nommé joueur du mois de , devenant le premier gardien de but remporter ce prix[5]. Son équipe termine la saison à la dixième place du championnat et est cinquième meilleure défense avec 43 buts encaissés[6].

Real Madrid (2014-2019)

Navas avec le Real Madrid en finale de Ligue des champions en 2018 à Kiev.

Le , le Real Madrid active la clause libératoire de Navas fixée à 10 millions d'euros, celui-ci s'engageant pour six années. il devient alors le deuxième gardien du club merengue derrière Iker Casillas et ambitionne de devenir le gardien titulaire du club[1]. Il fait ses débuts pour le club le suivant à l'occasion d'une victoire cinq buts à un contre Elche. Il obtient la nationalité espagnole en , libérant ainsi une place d'extracommunautaire au sein de l'effectif madrilène[7].

Avec le départ d'Iker Casillas lors de l'intersaison 2015, Navas se voit confier le numéro 1 pour la saison 2015-2016[8]. Il passe cependant très proche d'un départ vers Manchester United dans le cadre d'un échange avec David de Gea le , l'accord avorté finalement, les documents nécessaires n'ayant pu être envoyés à la FIFA à temps[9]. Il dispute donc la saison 2015-2016 en tant que titulaire. Il établit ainsi un nouveau record pour le club en Ligue des champions en ne concédant aucun but lors de ses huit premières apparitions dans la compétition, dont six lors de la saison 2015-2016. Vainqueur de la compétition sous les ordres de Carlo Ancelotti, il ne concède que trois buts lors de ses onze apparitions, gardant ses cages inviolées à neuf reprises[10].

Il manque le début de saison suivante à la suite d'une blessure au tendon d'Achille, ce qui offre du temps de jeu à Kiko Casilla. À son retour de blessure, le nouvel entraîneur Zinédine Zidane le titularise à nouveau. En , il remportent ensemble une nouvelle victoire en finale de Ligue des Champions.

Indéboulonnable de son poste de dernier rempart, Navas réalise encore une saison pleine en 2017-2018, à l'issue de laquelle, il gagne une troisième Ligue des champions de rang.

Après le départ de Zidane, la saison 2018-2019 voit l'arrivée de Julen Lopetegui qui met Navas en concurrence avec le gardien belge Thibaut Courtois.

Paris Saint-Germain (depuis 2019)

Le , suite au prêt de Alphonse Areola au Real Madrid, le gardien costaricain fait le chemin inverse et signe en faveur du club parisien. Le concernant, il s'agit d'un transfert sec d'un montant de 15 millions d'euros[11]. Il récupère le N°1 laissé par Gianluigi Buffon.

Lors de son premier match de Ligue des champions sous ses nouvelles couleurs, il affronte le Real Madrid et il déclare avoir quitté son ancien club car il a pensé, avec sa famille, qu'il s'agissait de la meilleure option[12].

Lors du match retour à Bernabéu, il réalise une prestation de haut rang, avec dix arrêts décisifs (un record pour un gardien parisien en Ligue des champions[13]). Malgré les deux buts encaissés, il permet ainsi au Paris Saint-Germain de ne pas sombrer et d'accrocher le match nul 2-2.

Titularisé en coupe d'Europe et en championnat par Thomas Tuchel, il a Sergio Rico comme doublure pour les matchs de coupes nationales.

Ses débuts dans la capitale sont unanimement saluées grâce à ses nombreuses interventions décisives[14].

Carrière internationale

Débuts internationaux

Navas fait notamment partie de l'équipe costaricaine qui dispute le Championnat du monde des moins de 17 ans 2003 en Finlande.

Il est appelé en équipe nationale pour la première fois en août 2006 dans le cadre d'un tournoi amical en Europe contre l'Autriche et la Suisse. Il fait finalement ses débuts internationaux le lors d'un déplacement au Suriname à l'occasion d'une victoire quatre buts à un dans le cadre du troisième tour de qualification pour la Coupe du monde 2010[15]. L'équipe atteint finalement le barrage intercontinental face à l'Uruguay, s'inclinant sur le score cumulé de deux buts à un[16].

Navas apparaît par ailleurs lors deux Gold Cup : en 2009 où il est notamment élu meilleur gardien alors que le Costa Rica atteint les demi-finales de la compétition, et en 2011 où il atteint cette fois les quarts de finale. Il rate cependant les deux éditions suivantes pour cause de blessure[17].

Révélation lors de la Coupe du monde 2014

Navas avec le Costa Rica lors de la Coupe du monde 2014.

Navas fait ses débuts en Coupe du monde le à l'occasion de la victoire 3-1 des siens contre l'Uruguay lors de la phase de groupes, durant laquelle il ne concède qu'un seul but durant les trois matchs, aidant le Costa Rica à terminer premier d'un groupe contenant également l'Angleterre et l'Italie.

En huitièmes de finale contre la Grèce, il est nommé homme du match, ayant notamment réalisé plusieurs arrêts décisifs et stoppé un tir de Gekas lors de la séance de tirs au but, permettant la qualification en quarts de finale.

Le Costa Rica est cependant éliminé au tour suivant par les Pays-Bas, après une nouvelle séance de tirs au but, ce qui n'empêche pas Navas d'être élu homme du match une nouvelle fois. Il est également l'un des trois nominés pour le « Gant d'or » de la compétition, terminant deuxième derrière l'Allemand Manuel Neuer[18].

Suite de sa carrière internationale

Invité par le CONMEBOL, Navas et le Costa Rica disputent la Copa América Centenario en 2016 où ils terminent troisièmes de leur groupe derrière les États-Unis et la Colombie.

Lors du mondial en Russie, le Costa Rica échoue à la dernière place du groupe E, derrière le Brésil, la Suisse et la Serbie.

Style de jeu

Pour Santiago Cañizares, ancien gardien du Real Madrid, « C'est un gardien très rapide, doté d'une très grande vitesse de réaction. Il est très agile sur la ligne, excellent sur les frappes à bout portant et dans les un contre un. Et surtout il est extrêmement intuitif et arrive à deviner avec un temps d'avance comment va se finaliser une action. Toutes ses qualités couplées à sa grande expérience et au fait de ne pas commettre d'erreurs dans les très grands matchs font de lui, sans le moindre doute possible, un des meilleurs gardiens au monde. À l'inverse, le jeu aérien n'est pas un de ses points forts mais c'est surtout une question d'envergure, de taille (1,85 m). Il n'a pas non plus une grande maîtrise dans le jeu au pied. Mais avec ses mains il est bien plus sûr et ne commet pas d'erreurs. »[19]

Mentalité

D'après Santiago Cañizares, toujours « Le très, très haut niveau ne lui fait pas peur, au contraire, il arrive à se sublimer dans les grandes compétitions. C'est un professionnel exemplaire, un très gros bosseur, qui a cette capacité à toujours rester très concentré tout au long du match et cette faculté à s'extirper de la pression. Il a eu une influence énorme dans les trois Ligue des champions remportées par le Real en étant décisif dans les moments et matchs clés. Plus le niveau s'élève, meilleur il est. Ses prestations n'ont pas servi à remporter des championnats mais en Ligue des champions, que ce soit à domicile ou à l'extérieur, dans les matchs importants, dans les moments décisifs il a toujours répondu présent et a maintenu en vie le Real. Il faut mettre en avant sa capacité à s'imposer malgré des circonstances initiales qui lui étaient défavorables. Il est arrivé en Espagne en seconde division à Albacete dans la peau du no 2 et il est parvenu à devenir titulaire très rapidement pour finalement être élu meilleur gardien de deuxième division. Ensuite il est parti à Levante en première division et là encore il ne devait être que remplaçant. Et grâce à sa ténacité à son travail, il est à nouveau devenu titulaire et a fini meilleur gardien de la Liga. Au Real Madrid, il s'est passé exactement la même chose. La première saison, c'était la doublure d'Iker Casillas et au bout d'un an, il lui a pris sa place de no 1. Ça, ça résume parfaitement la personnalité et la manière de travailler de Keylor. Il ne se rend jamais face à l'adversité, travaille sans arrêt et réussi toujours à atteindre les objectifs qu'il se fixe. »[19]

Statistiques

Statistiques de Keylor Navas au 4 mars 2020[20],[21],[22]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s)SupercoupeCompétition(s)
continentale(s)
Supercoupe UEFACoupe du monde des clubsTotal
Division MB MBMBCMBMBMBMB
2005-2006 Deportivo Saprissa Primera División 2 0 --CI..---- 20
2006-2007 Deportivo Saprissa Primera División 3 0 --CI..---- 30
2007-2008 Deportivo Saprissa Primera División 12 0 --CI+CCC1+60+0---- 190
2008-2009 Deportivo Saprissa Primera División 20 0 --LCC50---- 250
2009-2010 Deportivo Saprissa Primera División 27 0 --LCC40---- 310
Sous-total 74000---160---- 900
2010-2011 Albacete Balompié Liga Adelante 36 0 - ---------- 360
Sous-total 36000--------- 360
2011-2012 Levante UD (prêt) Liga 1 0 5 0--------- 60
2012-2013 Levante UD Liga 9 0 4 0--C3120---- 250
2013-2014 Levante UD Liga 37 0 2 0--------- 390
Sous-total 470110---120---- 700
2014-2015 Real Madrid Liga 6 0 3 0--C120---- 110
2015-2016 Real Madrid Liga 34 0 - ---C1110---- 450
2016-2017 Real Madrid Liga 27 0 - ---C1120--20 410
2017-2018 Real Madrid Liga 27 0 1 020C11101020 440
2018-2019 Real Madrid Liga 10 0 7 000C1301000 210
Sous-total 104011020-3902040 1620
2019-2020 Paris Saint-Germain Ligue 1 21 0 3 0--C160---- 300
Sous-total 21030---60---- 300
Total sur la carrière 282025020-7302040 3880

Palmarès

Keylor Navas est formé dans son pays natal au Deportivo Saprissa avec qui il est champion du Costa Rica 2006, 2007, 2007 (ouverture), 2008 (clôture), 2008 (ouverture), 2010 (clôture) et remporte la Ligue des champions de la CONCACAF en 2005.

Parti rejoindre l'Espagne puis le Real Madrid, il remporte la Ligue des champions en 2016, 2017 et 2018 ainsi que le championnat d'Espagne en 2017. Il remporte également la Supercoupe d'Europe 2016 et 2017 ainsi que la Coupe du monde des clubs en 2014, 2016, 2017 et 2018. Il soulève la Supercoupe d'Espagne 2017, sa première dans sa carrière.

Distinctions personnelles

Vie privée et personnalité

Keylor Navas est chrétien[26]. Il épouse Andrea Salas lors d'un mariage civil le , puis lors d'un mariage religieux le . Ils ont un enfant, Mateo, né le .

Santiago Cañizares décrit un joueur très humble, volontaire, respectueux, non conflictuel, posé et profondément attaché à sa famille : « Il vient du Costa Rica et se considère comme un privilégié d'avoir pu percer dans le football. C'est pour ça qu'il a réussi à s'adapter à des équipes avec des environnements et des objectifs extrêmement différents. Ses entraîneurs et ses coéquipiers ont toujours été enchantés avec lui. [...] Malgré le fait qu'il ait déjà remporté trois Ligue des champions, il dégage toujours la sensation qu'il vient juste d'arriver et qu'il veut prouver son niveau. Chaque jour, c'est comme s'il repartait de zéro. Pour bien le connaître c'est une personne très croyante, très humaine, très digne et très respectueuse. Personne ne peut se fâcher avec lui. Il est très famille et très casanier. Il a très peu de vie sociale. Vous ne le verrez jamais dans une discothèque. »[19]

Références

  1. Alexandre Juillard, « Keylor Navas, Galactique malgré lui », sur eurosport.fr,
  2. (es) « Keylor Navas, cedido al Levante », sur fichajes.net, (consulté le 18 janvier 2017)
  3. (en) « Keylor Navas ficha por el Levante », sur marca.com, (consulté le 18 janvier 2017)
  4. (es) « Keylor Navas ante su oportunidad en el Levante si Gustavo Munúa deja el equipo », sur aldia.cr, (consulté le 18 janvier 2017)
  5. (es) « Premios BBVA a los mejores de marzo », sur laliga.es, (consulté le 18 janvier 2017)
  6. (en) « Keylor Navas, once Levante’s No 2, enters Champions League final as Real Madrid’s undisputed No 1 », sur thenational.ae, (consulté le 19 janvier 2017)
  7. Real : Navas obtient la nationalité espagnole, lequipe.fr, 3 décembre 2014.
  8. (en) « Navas takes Casillas' No.1 jersey at Madrid », sur goal.com, (consulté le 18 janvier 2017)
  9. (en) « David De Gea: Man Utd deny blame for failed Real Madrid deal », sur bbc.co.uk, (consulté le 18 janvier 2017)
  10. (en) « Spot-on Real Madrid defeat Atlético in final again », sur uefa.com, (consulté le 18 janvier 2017)
  11. « Keylor Navas - Historique de transferts », sur www.transfermarkt.fr (consulté le 2 septembre 2019)
  12. Par B. M. Le 19 septembre 2019 à 09h22, « Keylor Navas : «C’est très clair pour moi, je suis un joueur du PSG» », sur leparisien.fr, (consulté le 19 septembre 2019)
  13. Real Madrid - PSG : le record impressionnant de Keylor Navas !
  14. « PSG : Navas, le gardien qui fait gagner des points », sur leparisien.fr
  15. (es) « Con el primer boleto », sur espn.cl, (consulté le 18 janvier 2017)
  16. (en) « Uruguay 1 Costa Rica 1, agg 2-1: match report », sur telegraph.co.uk, (consulté le 18 janvier 2017)
  17. (en) « Portero Navas se pierde Copa de Oro con Costa Rica por lesión », sur reuters.com, (consulté le 18 janvier 2017)
  18. (en) « World Cup Golden Glove: Manuel Neuer, Sergio Romero and Keylor Navas nominated for award », sur mirror.co.uk, (consulté le 18 janvier 2017)
  19. Par Antoine Simonneau et correspondant à MadridLe 1 septembre 2019 à 19h46, « «Navas ? C’est un excellent recrutement pour Paris», certifie Santiago Cañizares », sur leparisien.fr, (consulté le 4 septembre 2019)
  20. « Fiche de Keylor Navas », sur transfermarkt.fr
  21. (en) « Fiche de Keylor Navas », sur national-football-teams.com
  22. « Fiche de Keylor Navas », sur footballdatabase.eu
  23. Thibaut Courtois battu par Keylor Navas en tant que meilleur gardien de la Liga 2013-2014, www.sudinfo.be, 27 octobre 2014.
  24. (en) Keylor Navas wins the EFE Trophy as the best Ibero-American player of 2016, www.realmadrid.com, 9 janvier 2017.
  25. Keylor Navas élu Gardien de la saison en Champions League, www.uefa.com, 30 août 2018.
  26. Sébastien Nieto, PSG : Keylor Navas, «les mains de Dieu» à Paris, Le Parisien, 28 novembre 2019

Liens externes

  • Portail du football
  • Portail du Costa Rica
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.