Kirkwall

Kirkwall est la ville principale et la capitale, depuis l'époque des Vikings, de l'archipel des Orcades, au nord de l'Écosse.

Kirkwall
en scots :
Kirkwaa ou Kirkwal
en écossais : Baile na h-Eaglais

Rue de Kirkwall
Administration
Pays Royaume-Uni
Nation Écosse
Council area Orcades
Région de lieutenance Orcades
Force de police Police Scotland (en)
Incendie Scottish Fire and Rescue Service (en)
Ambulance Scottish Ambulance Service
Code postal KW15
Démographie
Population 8 686 hab.
Géographie
Coordonnées 58° 58′ 52″ nord, 2° 57′ 36″ ouest
Divers
Site(s) touristique(s) Cathédrale Saint-Magnus
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Orcades
Kirkwall
Géolocalisation sur la carte : Écosse
Kirkwall
Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni
Kirkwall
Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni
Kirkwall
Liens
Site web www.orkneyjar.com/orkney/kirkwall

    Le nom Kirkwall vient du norvégien Kirkjuvagr (« baie de l'église »), déformé en Kirkvoe et Kirkwaa.

    Géographie

    Kirkwall est située sur la côte nord de l'île principale de l'archipel. Son port est relié par ferry à Aberdeen et Lerwick ainsi qu'aux principales îles de l'archipel. La ville est également desservie par un aéroport. La population de Kirkwall est d'environ 8 500 habitants.

    Histoire

    La ville obtient le statut royal de Royal Burgh du Roi James III d'Écosse le [1].

    Alison Balfour y est exécutée comme sorcière en 1594.

    Culture

    La ville possède des magasins dynamiques et une vie nocturne animée qui vient en parallèle de ses nombreux bars[2].

    Gastronomie

    On retrouve des boulangeries artisanales et de la charcuterie à Kirkwall[2].

    Transport

    La géographie de la ville permet une diversité des transports. Ainsi on retrouve à Kirkwall :

    • des liens continentaux par autobus,
    • des liens portuaires vers Aberdeen, Shetland et les îles du Nord,
    • l’aéroport qui a des liens avec l'Écosse, Shetland et, en été, la Norvège[2].

    Attraits touristiques

    • Le musée de Tankerness House conserve des collections d'objets préhistoriques pictes et vikings d'importance internationale.
    • La ville accueille aussi Highland Park, la plus septentrionale des distilleries écossaises.

    Voir aussi

    Bibliographie

    Articles connexes

    Liens externes

    Notes et références

    Notes

      Références

      1. (en) Ian Peter Grohse, chap. 3 « Loyalty, Leadership and Administration », dans Frontiers for Peace in the Medieval North: The Norwegian-Scottish Frontier c. 1260-1470, BRILL, (lire en ligne).
      2. http://www.orkney.com/
      • Portail de l’Écosse
      Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.