Kurt Schütte

Kurt Georg Schütte (, Salzwedel - , Munich) est un mathématicien allemand qui a travaillé dans les domaines de la théorie de la démonstration et de l'analyse ordinale.

Pour les articles homonymes, voir Schütte.
Kurt Schütte
Biographie
Naissance
Décès
(à 88 ans)
Munich
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Membre de
Directeur de thèse
Archives conservées par
Archives de l'École polytechnique fédérale de Zurich (en) (CH-001807-7:Hs 995)

Formation, travaux

Kurt Schütte étudier les mathématiques, la physique, la chimie et la philosophie à Berlin et à l'Université de Göttingen, où il obtient son doctorat en 1933 sous la direction de David Hilbert. Il est le dernier étudiant doctorant d'Hilbert, et il a poursuivi son travail auprès de Paul Bernays. Sa thèse est intitulée Untersuchungen zum Entscheidungsproblem der mathematischen Logik.

Il passe ensuite l'examen d'état et devient enseignant en lycée. Durant la Seconde Guerre mondiale, il est météorologue. Après la guerre, il redevient enseignant et entreprend une carrière de chercheur en tant qu'assistant à Göttingen et à Marburg.

En 1953 il résout avec Bartel Leendert van der Waerden le problème (en) du « Kissing number » en trois dimensions : il est possible de disposer 12 sphères unités autour d'une sphère centrale de même rayon[1].

L'Ordinal de Feferman-Schütte, dont il a montré qu'il est l'ordinal précis utilisé pour la prédicativité, porte son nom. Il est le directeur de thèse de 16 étudiants, dont Wolfgang Bibel (en), Wolfgang Maaß, Wolfram Pohlers, et Martin Wirsing.

En 1966 il est conférencier invité au congrès international des mathématiciens à Moscou, avec une conférence intitulée Neuere Ergebnisse der Beweistheorie.

Publications

  • Kurt Schütte, Proof theory, vol. 225, Springer-Verlag, coll. « Grundlehren der Mathematischen Wissenschaften », , xii+299 p. (ISBN 3-540-07911-4, Math Reviews 0505313)[2]
    • Beweistheorie, Springer, Grundlehren der mathematischen Wissenschaften, 1960; nouvelle édition trad. en anglais comme Proof Theory, Springer-Verlag, 1977
  • Vollständige Systeme modaler und intuitionistischer Logik, Springer 1968
  • avec Wilfried Buchholz: Proof Theory of Impredicative Subsystems of Analysis, Bibliopolis, Naples, 1988
  • avec Helmut Schwichtenberg (de) : Mathematische Logik, Fischer, Hirzebruch et coll. (eds.) Ein Jahrhundert Mathematik 1890-1990, Vieweg 1990

Références

  1. Brian Hayes, « Les grappes de sphères collantes », Pour la Science, no 427, mai 2013, p. 64-71.
  2. Feferman, Solomon, « Review: Proof theory, by Kurt Schütte », Bull. Amer. Math. Soc. (N.S.), vol. 1, no 1, , p. 224–228 (DOI 10.1090/s0273-0979-1979-14562-2, lire en ligne)
(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Kurt Schütte » (voir la liste des auteurs).

Liens externes

  • Portail des mathématiques
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.