Kwame Dawes

Kwame Dawes (Kwame Senu Neville Dawes) , né le au Ghana, est un poète, romancier, dramaturge, essayiste, nouvelliste, anthologiste et universitaire américain. Il est professeur de littérature anglaise à l'université du Nebraska[1]. En 2018, il est élu chancelier de l'Academy of American Poets[2].

Kwame Dawes
Fonctions
Chancelier de l'Academy of American Poets Régent de l'université du Nebraska
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Kwame Senu Neville Dawes
Nationalité
Formation

1983 ː Bachelor of Arts, Université des Indes occidentales du campus de Mona

1992 ː doctorat (Ph.D) en littérature comparée de l'université du Nouveau-Brunswick
Activité
Père
Neville Dawes
Mère
Sophia Dawes
Autres informations
Université du Nebraska à Lincoln
Membre de
Site web
Distinctions

2001 : le Hollis Summers Poetry Prize pour Midland 2001 : le Pushcart Prize – Winner pour le poème Inheritance 2004 : récipiendaire de la Silver Musgrave Medal for Literature 2008 : prix Hurston/Wright Legacy Award – Best Debut Fiction 2009 : prix de la South Carolina Academy of Authors

2009 ː Emmy Award – New Approaches to News and Documentary,
Œuvres principales

Duppy Conqueror: New and Selected Poems, Jacko Jacobus, Bivouac, Bob Marley: Lyrical Genius,

Natural Mysticism: Towards a Reggae Aesthetic

Il est notamment connu pour ses études sur les textes de l'auteur-compositeur-interprète Bob Marley[3].

Biographie

Kwame Senu Neville Dawes, né au Ghana, est le fils de Sophia et Neville Dawes[4]. Sa mère Sophia, ghanéenne, travaillait comme assistante sociale et sculpteur. Son père Neville, était un enseignant, poète et romancier d'origine jamaïcaine, était un militant marxiste qui a joué un rôle dans la réforme de la nation ghanéenne après son indépendance.

En 1971, la famille Dawes décide de s'installer à Kingston (Jamaïque). Neville Dawes occupe le poste de directeur adjoint de l'Institut jamaïcain[5].

En 1983, après ses études secondaires, Kwame Dawes s'inscrit à l'université des Indes occidentales sur le campus de Mona où il obtient son Bachelor of Arts.

En 1992, il soutient avec succès sa thèse de doctorat (Ph.D) en littérature comparée à l'université du Nouveau-Brunswick.

De 1992 à 2012, il est professeur d'anglais auprès de l'université de Caroline du Sud.

Il devient ensuite professeur à l'université du Nebraska à Lincoln, où il est élu chancelier en 2017[6].

Œuvre

Poésie

  • Progeny of Air, Peepal Tree Press Ltd, 1994
  • Prophets, Peepal Tree Press, 1995
  • Resisting the Anomie, Fredericton, 1995
  • Requiem, Peepal Tree Press, 1996
  • Jacko Jacobus, Peepal Tree Press, 1996
  • Shook Foil, Peepal Tree Press, 1997
  • Map-Maker, Smith/Doorstop Books, 2000
  • MidlandOhio University Press, 2001
  • New and Selected Poems, 1994–2002, Peepal Tree Press, 2003
  • Bruised Totems, Parallel Press Madison, 2004
  • I Saw Your Face, (coécrit avec Tom Feelings), Dial Books, 2005
  • Impossible Flying, Peepal Tree Press, 2006
  • Wisteria: Twilight Songs from the Swamp Country, Red Hen Press, 2006
  • Gomer’s Song, Akashic Books, 2007
  • Back of Mount Peace, Peepal Tree Press, 2009
  • Hope’s Hospice, Peepal Tree Press, 2009
  • Wheels, Peepal Tree Press, 2010
  • Duppy Conqueror: New and Selected Poems, Copper Canyon Press, 2013
  • Speak from Here to There (coécrit avecJohn Kinsella), Peepal Tree Press, 2016
  • City of Bones: A Testament, Northwestern University Press, 2017

Romans

  • She's Gone, Akashic Books, 2007
  • Bivouac, Peepal Tree Press Ltd, 2010

Recueils de nouvelles

  • A Place to Hide and Other Stories, Peepal Tree Press, 2003

Essais

  • Natural Mysticism: Towards a Reggae Aesthetic, Peepal Tree Press, 1999
  • Bob Marley: Lyrical Genius, Sanctuary, 2002
  • A Far Cry from Plymouth Rock: A Personal Narrative, Peepal Tree Press, 2007

Théâtre

  • One Love, Methuen, 2001

Anthologies

  • Wheel and Come Again: An Anthology of Reggae Poems, Peepal Tree Press, 1998
  • Talk Yuh Talk: Interviews with Anglophone Caribbean Poets, University of Virginia Press, 2000
  • Twenty: South Carolina Poetry Fellows, Hub City Press, 2005
  • Red: An Anthology of Contemporary Black British Poetry, Peepal Tree Press, 2010
  • So Much Things to Say: 100 Poets from the First Ten Years of the Calabash International Literary Festival, (coédité avec Colin Channer), Akashic Books, 2010
  • Home Is Where: An Anthology of African American Poetry from the Carolinas, Hub City Press, 2011
  • Jubilation: An Anthology of Poetry Celebrating Fifty Years of Jamaican Independence, Peepal Tree Press, 2012
  • Hold Me to an Island: Caribbean Place: An Anthology of Writing, (coédité avec Jeremy Poynting), Peepal Tree Press, 2012
  • Seven Strong: A South Carolina Poetry Book Prize Reader 2006-2012, University of South Carolina Press, 2012
  • Seeking: South Carolina Poets Responding to the Art of Jonathan Green, (coédité avec Marjory Wentworth), University of South Carolina Press, 2013
  • Eight New-Generation African Poets: A Chapbook Box Set, (coédité avec Chris Albani), Akashic Books, 2015
  • When the Rewards Can Be So Great: Essays on Writing and the Writing Life, 1849 Editions, 2016
  • A Bloom of Stones: A Multilingual Anthology of Haitian Poetry Written After the Quake, Peepal Tree Press, 2016
  • New-Generation African Poets: A Chapbook Box Set (Tatu), (coédité avec Chris Albani), Akashic Books, 2016
  • Bearden's Odyssey: Poets Respond to the Art of Romare Bearden, (coédité avec Matthew Shenoda), Northwestern University Press, 2017

Prix et distinctions

  • 2001 : Lauréat du Pushcart Prize pour le poème Inheritance
  • 2001 : Lauréat du Hollis Summers Poetry Prize pour Midland
  • 2004 : Récipiendaire de la Silver Musgrave Medal for Literature
  • 2008 : Lauréat du prix Hurston/Wright Legacy Award – Best Debut Fiction
  • 2009 : Emmy Award – New Approaches to News and Documentary
  • 2009 : Lauréat du prix de la South Carolina Academy of Authors

Bibliographie

  • Kwame Dawes: The Harmonizer, interview pour le magazine Guernica, 2011[7]
  • Kwame Dawes, article de Mischa Andriessen pour Poetry International Web, 2012[8]
  • 'Duppy Conqueror', by Kwame Dawes, and More, article de Major Jackson pour le New York Times, 2013[9]
  • Poet of the Month : Kwame Dawes, interview menée par Jamie Osborn pour The Missing Slate, 2014[10]
  • Charleston’s Psychic Landscape: A Conversation with Kwame Dawes, interview menée par DéLana R.A. Dameron pour le Los Angeles Review of Books (LARB), 2015[11]
  • Duppy Conqueror by Kwame Dawes (review), article d'Amanda Williams pour la revue Pleiades: Literature in Context, 2016[12]
  • A Review of New-Generation African Poets, article de Nathan Suhr-Sytsma pour la revue Jacket2, 2017[13]
  • The Electric Poetry of Kwame Dawes, article de Diriye Osman pour le Huffington Post, 2017[14]

Références

  1. (en) University of Nebraska-Lincoln | Web Developer Network, « Kwame Dawes | Department of English | University of Nebraska–Lincoln », sur www.unl.edu (consulté le 6 janvier 2018)
  2. (en) aapone, « chancellors », sur chancellors, (consulté le 6 janvier 2018)
  3. (en-US) « Kwame Dawes », sur Poetry Foundation, (consulté le 6 janvier 2018)
  4. « Neville Dawes | Peepal Tree Press », sur www.peepaltreepress.com (consulté le 6 janvier 2018)
  5. (en) Eugene Benson, University Professor Emeritus of English Eugene Benson et L. W. Conolly, Encyclopedia of Post-Colonial Literatures in English, Routledge, (ISBN 9781134468485, lire en ligne)
  6. (en) « Board of Regents »
  7. (en-US) « Kwame Dawes: The Harmonizer », Guernica, (lire en ligne, consulté le 6 janvier 2018)
  8. (en) « Kwame Dawes (poet) - Jamaica - Poetry International », sur www.poetryinternationalweb.net (consulté le 6 janvier 2018)
  9. (en-US) Major Jackson, « ‘Duppy Conqueror,’ by Kwame Dawes, and More », The New York Times, (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 6 janvier 2018)
  10. Jamie Osborn et Kwame Dawes, « Poet of the Month: Kwame Dawes », sur The Missing Slate, (consulté le 6 janvier 2018)
  11. (en-US) « Charleston’s Psychic Landscape: A Conversation with Kwame Dawes - Los Angeles Review of Books », Los Angeles Review of Books, (lire en ligne, consulté le 6 janvier 2018)
  12. Amanda Williams, « Duppy Conqueror by Kwame Dawes (review) », Pleiades: Literature in Context, vol. 36, no 1, , p. 46–47 (ISSN 2470-1971, DOI 10.1353/plc.2016.0015, lire en ligne, consulté le 6 janvier 2018)
  13. (en) « A quiver of chapbooks | Jacket2 », sur jacket2.org (consulté le 6 janvier 2018)
  14. (en-US) Diriye Osman, « The Electric Poetry of Kwame Dawes », sur Huffington Post, (consulté le 6 janvier 2018)

Liens externes

  • Portail de la littérature américaine
  • Portail de la littérature africaine
  • Portail de la Caraïbe
  • Portail de la Jamaïque
  • Portail de la poésie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.