Léonard Aurousseau

Léonard Eugène Aurousseau, né le à Cannes, et mort le , à Yerres, est un orientaliste français, directeur de l'École française d'extrême-orient (EFEO), de 1926 à 1929[1].

Léonard Aurousseau
Fonctions
Directeur
École française d'Extrême-Orient
-
Précepteur (d)
Duy Tân
depuis
Biographie
Naissance
Décès
(à 40 ans)
Yerres
Nom de naissance
Léonard Eugène Aurousseau
Formation
École nationale des langues orientales vivantes (d)
École pratique des hautes études
Activité
Autres informations
Maîtres

Biographie

Il né le à Bar-sur-Aube. Il commence sa scolarité au collèges de Saintes de Montluçon et de Montbéliard, puis poursuit au lycée Henri-IV, à Paris[2].

Il est diplômé de l'École des langues orientales, en chinois, où Arnold Vissière lui enseigne et de l'École des hautes études sous l'enseignement de Édouard Chavannes[1],[2].

En 1913, il est temporairement précepteur de l'empereur du protectorat français d'Annam, Duy Tân en remplacement de Philippe Albert Eberhardt[1].

En 1915, il est nommé professeur d'histoire et d'archéologie à l'EFEO[1].

Il se suicide en 1929[1].

Œuvres

Annexes

Notes et références

  1. « Léonard Aurousseau », sur École française d'extrême-orient
  2. Goloubew 1929.

Bibliographie

  • Victor Goloubew, « Léonard Eugène Aurousseau (1888-1929) », Bulletin de l'École française d'Extrême-Orient, , p. 535-541 (lire en ligne)
  • Chūjō Shinobu, Jacques Houriez et Maryse Bazaud, « Correspondance Léonard-Eugène Aurousseau — Paul Claudel (1922-1926) », Ebisu, no 30, , p. 179-215 (lire en ligne)
  • Philippe Le Failler, L'École française d'Extrême-Orient à Hanoï (1900-2000) / Viện Viễn Đông Bác Cổ Pháp tại Hà Nội 1900-2000 : Regards croisés sur un siècle de recherches / Nhìn lại một thê̕ ký nghiên cứu khoa học, Hanoi, EFEO, coll. « Histoire de l'EFEO », (présentation en ligne), p. 41

Liens externes

  • Portail des civilisations asiatiques
  • Portail de la France
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.