Léopold de Saxe-Cobourg-Gotha (1878-1916)

Le prince Léopold de Saxe-Cobourg-Gotha (en allemand, Leopold Clement Philipp August Maria Prinz von Sachsen-Coburg und Gotha), né le à Svätý Anton[1], et mort le à Vienne [1] est l'aîné des deux enfants de Philippe de Saxe-Cobourg-Gotha et de Louise de Belgique. Il est un membre de la Maison de Saxe-Cobourg et Gotha.

Léopold de Saxe-Cobourg-Gotha
Biographie
Titulature Prince de Saxe-Cobourg-Gotha
Dynastie Maison de Saxe-Cobourg et Gotha
Nom de naissance Leopold Clement Philipp August Maria von Sachsen-Coburg-Gotha
Naissance
Svätý Anton, Hongrie
Décès
Vienne
Sépulture église Saint-Augustin, à Cobourg
Père Philippe de Saxe-Cobourg-Kohary
Mère Louise de Belgique
Conjoint sans
Enfants sans
Religion catholicisme romain

Biographie

Louise de Belgique et ses enfants Dorothée et Léopold

Léopold naît au sein d'un couple vite désuni[2]. Ses parents finiront par divorcer en 1906. Léopold a une sœur cadette : Dorothée née en 1881. Le prince est un petit-fils de Léopold II roi des Belges, dont il porte le prénom.

Une liaison fatale

Léopold est l'héritier des vastes domaines de sa famille paternelle laquelle les tient par héritage de la princesse Antoinette de Kohàry. Capitaine des hussards dans l'armée austro-hongroise, il rencontre durant l'été 1907[3] Camilla (dite aussi Mila) Rybiczka, bientôt 21 ans, fille d'un fonctionnaire de l'État et conseiller de la cour. Ils débutent une liaison. Camilla se produit dans des théâtres. Afin de mettre un terme à cette relation, Philippe de Saxe-Cobourg, père de Léopold, propose une somme de 500 000 couronnes afin qu'elle s'éloigne à jamais de son fils[4]. La transaction est refusée par la jeune femme et l'idylle se poursuit. Ils voyagent beaucoup ensemble et Camilla espère que Léopold l'épousera en dépit du caractère morganatique d'une éventuelle union, et de la perte pour le jeune homme du fidéicommis familial.

Après l'attentat de Sarajevo (le ), Léopold doit se rendre aux funérailles de l'archiduc assassiné. Avant son départ, il rédige une lettre dans laquelle il s'engage à épouser Camilla dans les six mois. Au cours des trois premiers mois de 1915, Léopold est officier d'ordonnance dans un poste de secours de la Croix-Rouge à Vienne. Il prend ensuite un congé sans solde. Il s'aperçoit aussi que ses sentiments pour sa maîtresse ont diminué. Selon plusieurs témoins[5] les amants auraient eu une explication houleuse au début . Camilla invite Léopold à se rendre chez elle pour une ultime explication le . Là, Camilla aurait attaqué son amant en le vitriolant au visage avant de tirer à quatre reprises sur le prince, le blessant à l'œil, à la poitrine et à l'épaule. Ensuite, elle se donne la mort d'une balle en plein cœur. Léopold souffrira durant six mois avant que des injections de narcotiques au cours d'une opération cardiaque lui soient fatales[6]. Le prince meurt le .

Notes et références

  1. Michel Huberty, Alain Giraud, L'Allemagne dynastique, tome I Hesse-Reuss-Saxe, p.541
  2. Olivier Defrance, Joseph van Loon, La fortune de Dora, une petite-fille de Léopold II chez les nazis, Bruxelles, 2013, pp 17-24
  3. Olivier Defrance et Joseph van Loon, La fortune de Dora : Une petite-fille de Léopold II chez les nazis, Bruxelles, Racine, 2013, p.120
  4. Olivier Defrance et Joseph van Loon, La fortune de Dora : Une petite-fille de Léopold II chez les nazis, Bruxelles, Racine, 2013, p.121
  5. Olivier Defrance et Joseph van Loon, La fortune de Dora : Une petite-fille de Léopold II chez les nazis, Bruxelles, Racine, 2013, pp. 122
  6. Olivier Defrance et Joseph van Loon, La fortune de Dora : Une petite-fille de Léopold II chez les nazis, Bruxelles, Racine, 2013, pp. 123

Bibliographie

  • Olivier Defrance et Joseph van Loon, La fortune de Dora : Une petite-fille de Léopold II chez les nazis, Bruxelles, Racine, 2013 (ISBN 2873868171)
  • Portail de l'Empire allemand
  • Portail de la monarchie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.