La Légende de Marche-Mort

La Légende de Marche-Mort (titre original : The Legend of Deathwalker) est un roman de fantasy de David Gemmell paru en 1996 en anglais et en 2005 en français (traduction d’Alain Névant pour Bragelonne). Ce livre appartient au Cycle Drenaï et constitue le dernier roman consacré à Druss.

La Légende de Marche-Mort
Auteur David Gemmell
Pays Royaume-Uni
Genre Fantasy
Version originale
Langue Anglais britannique
Titre The Legend of Deathwalker
Lieu de parution Londres
Date de parution
Version française
Traducteur Alain Névant
Date de parution
Couverture Didier Graffet
ISBN 2915549389
Série Cycle Drenaï
Chronologie

Le prologue et l’épilogue se déroulent durant le siège de Dros Delnoch par Ulric, Druss racontant au coin du feu une de ses aventures antérieures pour motiver les soldats drenaï. Les aventures de Druss à Gulgothir ont lieu chronologiquement entre les troisième et quatrième partie du livre Druss la Légende.

Publication française

Résumé

À la suite d'un concours de circonstances Druss et Sieben participent aux Jeux de Gulgothir. Mais le Roi-Dieu gothir est fou, et son 1er Ministre chiatze éprouve les plus grandes difficultés à maintenir l’ordre établi. Dans le même temps les feux de la révolte couvent dans les steppes nadires : les rumeurs parlent du retour de l’Unificateur. Alors que les troupes impériales font route vers le Tombeau d’Oshikaï pour s’emparer des légendaires Yeux d’Alchazzar, le Capitaine à la Hache en quête d’un remède pour un ami doit s'allier avec le jeune révolutionnaire nadir Talisman.

Personnages[1]

Druss

Sieben

Okaï / Talisman, jeune révolutionnaire nadir

Zhusaï, beauté chiatze promise à l'Unificateur

Nosta Khan, puissant chaman nadir

Garen-Tsen, 1er Ministre de Gulgothir

Gargan, général gothir hanté par l'assassinat de son fils

Marlham, officier gothir raciste

Premian, officier gothir progressiste

Klay, lutteur gothir d'exception

Commentaires

  • La folie du Roi-Dieu gothir s’inspire de histoire de l’empereur romain Néron et plus encore de celle de Caligula.
  • Si dans Légende Ulric s’inspire de la figure de Genghis Khan[2], dans ce tome Talisman s’inspire de la figure d’Attila.
  • La jeunesse difficile d’Okaï fait écho aux problèmes rencontrés par l’auteur dans sa propre jeunesse[3].
  • Les relations entre cavalerie gothir et nomades nadirs fait écho à celles entre tuniques bleues et Amérindiens.
  • La figure du lutteur Klay atteint de paralysie rend hommage au boxeur Mohamed Ali / Cassius Clay atteint de la maladie de Parkinson (1996).

Notes et références

  1. http://david-gemmell.frbb.net/
  2. //www.fantasybookreview.co.uk/David-Gemmell/biography.html
  3. http://gemmellaward.com/profiles/blogs/david-gemmell-a-fans


  • Portail de la littérature
  • Portail de la fantasy et du fantastique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.