La Malbaie

La Malbaie est une ville située dans la municipalité régionale de comté (MRC) de Charlevoix-Est, dans la région administrative de la Capitale-Nationale, au Québec, au Canada.

Pour les articles homonymes, voir Malbaie.

La Malbaie

In Fide Plantati et Radicati
Administration
Pays Canada
Province  Québec
Région Capitale-Nationale
Subdivision régionale Charlevoix-Est
Statut municipal Ville
Maire
Mandat
Michel Couturier
2017-2021
Constitution
Démographie
Gentilé Malbéen, enne
Population 8 271 hab. ()
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 39′ nord, 70° 09′ ouest
Superficie 46 166 ha = 461,66 km2
Divers
Code géographique 2415013
Devise In Fide Plantati et Radicati
Plantés et Enracinés dans la Foi
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Canada
La Malbaie
Géolocalisation sur la carte : Québec
La Malbaie
Géolocalisation sur la carte : Capitale-Nationale
La Malbaie
Géolocalisation sur la carte : Capitale-Nationale
La Malbaie
Liens
Site web Site officiel

    Bien que l'agglomération principale se situe à l'embouchure de la rivière Malbaie, la ville s'étend sur un vaste territoire de chaque côté de la rivière et le long du fleuve Saint-Laurent. Les villages de Pointe-au-Pic, Rivière-Malbaie, Sainte-Agnès, Cap-à-l'Aigle et Saint-Fidèle font partie de la ville de La Malbaie. La ville compte près de 9000 habitants. La Malbaie est voisine de Clermont.

    Attraits

    Passerelle du quai de Pointe-au-Pic

    L'hôtel Le Manoir Richelieu[1], témoin de l'époque des fameux bateaux blancs (début du XXe siècle), surplombe le fleuve du haut de sa falaise. C'est sans conteste le bâtiment le plus connu de la Malbaie, et probablement de toute la région de Charlevoix. Le Casino de Charlevoix est situé juste à côté. On trouve également à la Malbaie des terrains de golf, de nombreuses auberges et restaurants ainsi que la Station de sports d'hiver du Mont Grand-Fonds[2] située à Rivière-Malbaie. Le parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie est situé au nord-ouest de La Malbaie. Le Musée de Charlevoix, situé au havre de Pointe-au-Pic, est réputé.

    Cap-à-l'Aigle et Saint-Fidèle, voisines l'une de l'autre, sont toutes deux situées au bord du Saint-Laurent et offrent des points de vue imprenables sur celui-ci. Cap-à-l'Aigle, en plus d'être un village pittoresque ayant une vocation de villégiature avec ses nombreuses auberges et gîtes, possède aussi un port de refuge (marina)[3] qui représente une étape importante pour les marins du fleuve Saint-Laurent naviguant dans l'estuaire du fleuve. C'est d'ailleurs l'une des régions les plus difficiles, mais aussi des plus belles pour la navigation: courants, brouillards fréquents en plus de nombreux récifs et îles. Une course de voiliers appelée la Régate du triangle s'y tient aussi la première fin de semaine de septembre.

    Pour sa part, Sainte-Agnès et son joli village sont situés dans une région vallonnée d'une altitude moyenne de 450 mètres, aux portes de l'arrière-pays de Charlevoix.

    Les curieux et les amateurs de science voudront certainement explorer et comprendre le cratère de Charlevoix dans lequel se trouve la ville de La Malbaie. Le cratère de Charlevoix est un cratère météoritique de 56 km créé il y a 350 millions d'années par l'impact d'un météorite de km de diamètre. En juillet et en août, à partir de Baie Saint-Paul, il est possible de participer quotidiennement à des visites commentées du cratère organisées par un organisme scientifique à but non lucratif. Ces visites permettent de découvrir la géologie de la région, l'origine du cratère, les aménagements humains qui sont rendus possibles grâce au cratère ainsi que la flore diversifiée de la région qui est aussi la conséquence de la présence du cratère. Durant le reste de l'année, les mêmes visites sont organisées sur demande.

    Géographie

    Municipalités limitrophes

    Histoire

    Quai de La Malbaie, 1912
    Baigneurs, vers 1870, par Livernois
    Four à pain, 1898

    En 1608, le fondateur de Québec, Samuel de Champlain, donne le nom de l'endroit qui deviendra La Malbaie. En pénétrant dans les eaux, il remarque que cette baie est vaseuse et il la surnomme malle baye.

    La seigneurie de La Malbaie était une seigneurie qui s'étendait des Éboulements jusqu'à Saint-Siméon. Le elle est divisée en deux, seigneurie de Murray Bay et seigneurie de Mount Murray, et respectivement concédées à John Nairne (en) et Malcolm Fraser par le gouverneur James Murray[4],[5],[6]. En 1845 la municipalité de Saint-Étienne de la Malbaie est fondée. Le village de La Malbaie (noyau plus urbanisé) s'en détache en 1896, puis plus tard Rivière-Malbaie, Clermont et Pointe-au-Pic se détachent aussi. Saint-Fidèle, incluant Cap-à-l'Aigle, formait déjà une municipalité distincte.

    Le , La Malbaie obtient officiellement le statut de ville. Dans les années 1990 un processus de fusion s'est amorcé et La Malbaie reprend un peu la taille qu'elle avait autrefois. Pointe-au-Pic en 1995, puis Sainte-Agnès, Cap-à-l'Aigle, Saint-Fidèle et Rivière-Malbaie en 1999 ont été fusionnées à La Malbaie.

    Depuis le XIXe siècle, La Malbaie, et en particulier Pointe-au-Pic, est un lieu de villégiature fréquenté par la grande bourgeoisie canadienne et américaine. Situé sur le bord du fleuve, Pointe-au-Pic est en fait le berceau de la villégiature au Canada.

    La ville et le Fairmont Le Manoir Richelieu accueillent le sommet du G7 de 2018.

    Héraldique

    In Fide Plantati et Radicati

    L'écu de La Malbaie se blasonne ainsi :

    D'azur à l'aigle essorante d'or membrée de gueules, empiétant une montagne à deux coupeaux de sable balayée d'une mer mouvantée en pointe de sinople ombrée d'argent; chef de gueules chargé de trois fleurs de lys d'or[7].

    Activités économiques

    Bien que l'agriculture ait été très prospère au fil des années, c'est maintenant le Casino de Charlevoix qui représente certainement l'activité la plus importante. Situé près du Manoir Richelieu, il reçoit de nombreux visiteurs à chaque année. Les industries de pâtes et papiers environnantes et le tourisme sont aussi des secteurs majeurs de l'endroit. D'ailleurs, les produits des pâtes et papiers sont embarqués par bateau au quai de Pointe-Au-Pic pour être acheminés pour la plupart vers l'Europe.

    Les environs de la ville ont servi de décors naturels pour le film Compagnon d'aventure (1962) de Walt Disney Productions[8]. L'équipe du studio composée de 80-90 personnes a résidé au Manoir Richelieu durant le tournage[8].

    Démographie

    Évolution démographique
    1996 2001 2006 2011 2016
    9 2749 1438 9598 8628 271

    Administration

    Les élections municipales se font en bloc et suivant un découpage de six districts[9].

    La Malbaie
    Maires depuis 2002
    Élection Maire Qualité Résultat
    2002 Jean-Luc Simard Voir
    2005 Voir
    2009 Lise Lapointe Voir
    2013 Michel Couturier Voir
    2017 Voir
    Élection partielle en italique
    Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises


    Galerie

    Notes et références

    1. Site web du Manoir Richelieu
    2. Demande d'appui contre la fermeture du centre de ski.
    3. Site web du port de refuge
    4. « Seigneurie de Murray Bay », sur Commission de toponymie du Québec (consulté le 3 janvier 2019)
    5. « Seigneurie de Mount Murray », sur Commission de toponymie du Québec (consulté le 3 janvier 2019)
    6. « Malcolm Fraser, de soldat écossais à seigneur canadien 1733-1815 » (consulté le 3 janvier 2019)
    7. « Emblème de la ville », sur Ville de La Malbaie (consulté le 18 mai 2017)
    8. (en) John G. West, The Disney Live-Action Productions, p. 99.
    9. « Liste des municipalités divisées en districts électoraux », sur DGEQ (consulté en janvier 2018)
    10. Anciens conseils, site de la municipalité.

    Annexes

    Articles connexes

    Liens externes

    • Portail de la Capitale-Nationale
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.