La Nuit du Jabberwock

La Nuit du JabberwockNight of the Jabberwock dans l'édition originale américain — est un roman policier publié par Fredric Brown en 1950.

La Nuit du Jabberwock
Auteur Fredric Brown
Pays États-Unis
Genre Roman policier
Version originale
Langue Anglais américain
Titre Night of the Jabberwock
Éditeur E.P. Dutton & Co. Publishers
Lieu de parution New York
Date de parution 1950
Version française
Traducteur René Guyonnet
Éditeur Ditis
Collection Détective-club (Suisse) no 72[1]
Lieu de parution Genève
Date de parution 1951
Nombre de pages 222

Résumé

À Carmel City, Al Grainger et Doc Stoeger, deux admirateurs de Lewis Carroll, aiment se retrouver pour jouer aux échecs. Stoeger, qui a fait paraître une monographie sur son auteur favori, rêve de publier un jour de vraies nouvelles. En attendant, il se console dans l'alcool.

Vivant dans un monde où l'imaginaire à une grande part, Doc ne s'étonne pas un jour qu'un nouveau venu, Yehudi Smith, lui propose d'assister aux séances de la société secrète des Sabres verzibafres, baptisée d'après un vers du poème Jabberwocky dans De l'autre côté du miroir. Sa curiosité piquée au vif, il accompagne Smith dans une maison abandonnée où, sur une table, se trouve un flacon où est indiqué : « Buvez-moi ! », comme dans Alice au Pays des Merveilles. Smith boit et meurt. Affolé, Doc sort et aperçoit sa propre voiture, alors qu'il est venu dans celle de Smith. Dans le coffre, il découvre les cadavres de Ralph Bonney, un industriel du pays, et du shérif-adjoint Miles Harrison. C'est le début d'une folle machination criminelle dont Doc Stroeger est la victime terrifiée.

Particularités du roman

« L'implacable destin qui entraîne les personnages du roman noir est ici remplacé par l'histoire d'Alice au Pays des Merveilles et De l'autre côté du miroir. Là est la grande originalité de ce roman de Fredric Brown : les références à Lewis Carroll ne sont pas extérieures au récit. Elles y sont essentielles. La découverte de la vérité, l'identification du coupable et la reconstitution de la machination ne peuvent être réalisées que grâce à une autre logique, [...] celle des mondes de Lewis Carroll »[2].

Éditions

Édition originale en anglais
  • (en) Fredric Brown, Night of the Jabberwock, New York, E.P. Dutton & Co. Publishers, (OCLC 2279584) - édition américain
Éditions françaises

Notes et références

  1. D'abord publié dans une version tronquée sous le titre Drôle de sabbat !, le roman de Brown est réédité depuis 1975 dans une nouvelle traduction intégrale de France-Marie Watkins sous le titre La Nuit du Jabberwock
  2. Jacques Baudou, Les Métamorphoses de la chouette, p. 43.

Sources

  • Portail du polar
  • Portail de la littérature américaine
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.