La Somme athéologique

La Somme athéologique est le nom d'un projet de Georges Bataille qui ne fut pas, à proprement parler, mené à son terme. Le titre fait référence à la Somme théologique de Thomas d'Aquin. Bataille entend faire concurrence à la démarche mystique. Il entend mettre en œuvre les conditions d'une expérience de prière sans Dieu, de « supplication » sans objet.

À partir de textes tardifs présentant des ébauches de plans, on a constaté que Bataille avait visé à structurer son œuvre et à composer des ensembles. On a donc communément l'habitude de parler de La Somme athéologique pour évoquer le triptyque écrit durant la Seconde Guerre mondiale : L'Expérience intérieure, Le Coupable et Sur Nietzsche - bien qu'il faille y adjoindre L'Alleluiah ou catéchisme de Dianus et Méthode de méditation, moins connus. Si ce corpus est considéré comme appartenant au versant théorique de l'œuvre de Bataille, il faut voir que la littérature et la poésie y occupent une place importante. Quant au court récit érotique Madame Edwarda, il détiendrait, selon l'auteur, la « clef lubrique » de L'Expérience intérieure tandis que Le Petit détiendrait celle du Coupable.

L'ensemble des textes relatifs à cette « somme » sont compilés dans les tomes V & VI des Œuvres complètes dans la collection blanche de Gallimard[1].

Références

  1. Georges Bataille (1897-1962), Somme athéologique - Georges Bataille (1897-1962) - Œuvre - Ressources de la Bibliothèque nationale de France, (lire en ligne)

Liens externes

    • Portail de la littérature
    • Portail de la mystique
    • Portail de la philosophie
    • Portail des religions et croyances
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.