La Spezia

La Spezia [2] est une ville italienne d'environ 92 000 habitants, chef-lieu de la province du même nom en Ligurie. La ville abrite un port important qui borde la mer Tyrrhénienne.

Pour les articles homonymes, voir Spezia.

La Spezia

La Spezia, panorama depuis la colline occidentale.
Noms
Nom italien La Spezia
Administration
Pays Italie
Région Ligurie 
Province La Spezia 
Maire Pierluigi Peracchini
2017-2022
Code postal 19100, de 19121 à 19126, de 19131 à 19139
Code ISTAT 011015
Code cadastral E463
Préfixe tel. 0187
Démographie
Gentilé Spezzini
Population 92 477 hab. (31-08-2013[1])
Densité 1 813 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 06′ 00″ nord, 9° 49′ 00″ est
Altitude Min. 0 m
Max. 0 m
Superficie 5 100 ha = 51 km2
Divers
Saint patron saint Joseph
Fête patronale 19 mars
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Ligurie
La Spezia
Géolocalisation sur la carte : Italie
La Spezia
Géolocalisation sur la carte : Italie
La Spezia
Liens
Site web http://www.comune.sp.it

    Géographie

    Situation

    La ville se trouve entre Gênes et Pise, au bord d'un petit golfe à l'extrémité sud de la côte montagneuse de Ligurie, elle regarde vers le sud et la Toscane. Elle est un important port marchand, qui comprend aussi l'Arsenal de la Marine Militaire dans une importante base de la marine italienne, un musée naval et de nombreux chantiers navals.

    Le golfe de La Spezia, appelé aussi golfe des Poètes, et la zone littorale proche sont d'un grand attrait touristique avec les Cinque Terre, cinq villages classés au patrimoine de l'humanité par l'UNESCO. La côte sud dispose de plages de sable qui lui ont permis un développement touristique important.

    Hameaux

    Biassa, Campiglia, La Foce, Pitelli, San Venerio, Sarbia, Tramonti

    Communes limitrophes

    Arcola, Follo, Lerici, Porto Venere, Riccò del Golfo di Spezia, Riomaggiore, Vezzano Ligure, Sarzana

    Histoire

    La Spezia a accueilli en 1865 le Congrès international d'anthropologie et d'archéologie préhistoriques. C'est à cette occasion que le terme "paléoethnologie" apparaît afin de désigner l'archéologie préhistorique, estimé trop long. Les italiens, selon Gabriel de Mortillet, l'auront même abrégé en "palethnologie"[3].

    Le port de La Spezia fut au cours de la Seconde Guerre mondiale la grande base navale de la péninsule. Partant de La Spezia, à l'ouest, la Ligne gothique — dernière grande position défensive allemande en Italie — d'une importance vitale pour la Wehrmacht, s'étendait sur la bordure nord des Apennins jusqu'à Pesaro sur l'Adriatique.

    La ville de La Spezia a obtenu la médaille d'Or du Service civil pour le rôle qu'elle a joué au cours de l'exode pendant la Seconde Guerre mondiale.

    Percy Bysshe Shelley, poète britannique (mari de Mary Shelley, l'auteur de Frankenstein et amie de Lord Byron), habita dans la région et périt en mer, lors d'une traversée du golfe, en 1822.

    Caractéristiques du port

    Historique du port

    La ville de La Spezia doit son développement économique à la construction de l'Arsenal militaire au cours du XIXe siècle. La base navale, qui est encore aujourd'hui une des plus importantes d'Italie, a transformé la ville de bourg de pêche en chef-lieu de province, siège de diverses industries parmi lesquelles OTO Melara, Fincantieri et les Chantiers navals du Muggiano.

    Les transferts progressifs d'activités de la Marina militare vers la base de Tarente, initiés pendant les années 1980, ont généré une période critique pour l'économie spezzine.

    Depuis, de nombreuses initiatives ont vu le jour afin de favoriser une nouvelle croissance économique. Les zones qui n'étaient plus consacrées aux activités militaires ont été progressivement converties en zones d'activités civiles, en particulier dans le domaine du commerce maritime.

    Caractéristiques physiques

    Le port de La Spezia se situe au centre d'un arc côtier qui va de Gênes à Livourne et dessert les marchés de la plaine du , de la Suisse, de l'Autriche et de la Bavière.

    Au fond d'une rade de 150 hectares, protégé par une digue extérieure d'environ 2 210 m, le port de La Spezia dispose de plus de km de quai, de 575 000 m2 de superficie de stockage, ainsi que d'un réseau ferré de 3 500 m.

    Le tirant d'eau maximal est de 14 m, ce qui permet l'accostage de porte-conteneurs de dernière génération. Les opérations de dragage en cours amèneront le tirant d'eau à 15 m.

    Les terminaux sont dotés de grues d'une capacité de levage de 100 t et d'entrepôts couverts de 1 300 m2. Le port comprend des équipements spécialisés : deux terminaux porte-conteneurs, un terminal de cargaison générique, un terminal de charbon en vrac, deux terminaux pour produits pétroliers, un terminal pour le gaz de pétrole liquéfié et deux terminaux de ciment en vrac.

    Au niveau européen, le port de La Spezia se situe parmi les premiers au point de vue du transport intermodal et est le premier en ce qui concerne le transport ferroviaire. Plusieurs dessertes hebdomadaires assurent la connexion de La Spezia aux terminaux multimodaux du nord et du centre de l'Italie. Environ 50 lignes maritimes y transitent régulièrement et le relient à plus de 200 ports dans le monde.

    Relié au réseau autoroutier et ferroviaire, le port de La Spezia se trouve au croisement de la route reliant la mer Tyrrhénienne et le Brenner et de celle qui longe la côte tyrrhénienne, ce qui lui confère une position centrale par rapport aux zones de production et de consommation du nord de l'Italie.

    L'aéroport international Galileo Galilei de Pise se trouve à 80 km du port.

    Caractéristiques géographiques

    Sa position particulière à l'extrémité d'un golfe profond, riche de nombreuses anses, et orienté selon un axe nord-ouest/sud-est lui confère un caractère de port naturel. Le port de La Spezia marque l'extrémité nord de la mer Tyrrhénienne.

    Protégé par une chaîne de montagne en périphérie, exposé uniquement au sirocco et à la tramontane, le port est naturellement protégé des vents violents du Libeccio par le promontoire de Porto Venere ainsi que par les îles Palmaria et Tino.

    L'embouchure du golfe est protégée par une digue extérieure qui confère à la rade une tranquillité permettant le déroulement des manœuvres d'accostage, d'amarrage, de chargement et de déchargement en parfaite sécurité en toute saison.

    La digue, d'une longueur de 2 210 m, va de la pointe Santa Maria, à l'ouest, à la pointe Santa Teresa, à l'est, laissant aux deux extrémités des ouvertures de 400 m (à l'ouest) et 200 m (à l'est) pour permettre le passage des navires marchands et militaires.

    D'une profondeur de 4,6 km et pour une largeur moyenne de 3,2 km, la rade est une surface d'eau calme de 14,7 km2 pour l'ancrage sécurisé des navires.

    Politique et administration

    Les maires successifs
    Période Identité Étiquette Qualité
    1860 1862 Giovanni Battista De Nobili   Député-maire, marquis
    1863 1865 Francesco Castagnola    
    1865 1865 Sebastiano Questa    
    1865 1865 Gaspare Bolla    
    1865 1866 Filippo Bersolese    
    1866 1868 Giovanni Battista Cozzani-Massa    
    1869 1871 Giovanni Battista De Nobili   Député-maire, marquis
    1872 1872 Lorenzo Chiappetti    
    1872 1873 Paolo Boracchia    
    1873 1880 Filippo Bruschi    
    1880 1882 Ambrogio D'Oria    
    1882 1884 Filippo Bruschi    
    1884 1884 Raffaele De Nobili    
    1884 1889 Bartolomeo Ricco    
        Giulio Fecia Di Cossato    
        Erminio Pontremoli    
        Ruggero Colombo    
        Giulio Della Torre    
        Giovan-Battista Paita    
        Mario Rebucci    
        Giovan-Battista Paita    
        Enrico Ruffini    
        Giulio Beverini    
        Giulio Castagnola    
    1902 1902 Vittorio Menziger    
    1902 1904 Giulio Della Torre    
    1904 1906 Luigi De Nobili    
    1906 1908 Giuseppe Falconi    
    1908 1908 Italo Bragiani    
    1908 1909 Giuseppe Falconi    
    1909 1909 Gerolamo Baiardi    
    1909 1910 Andrea Di Negro    
    1910 1911 Arturo Paci    
        Domenico Giachino    
        Luigi Sindico    
        Luigi Piola    
        Ernesto Vergara    
        Eugenio Violardi    
        Giuseppe Lanconi    
        Ezio Pontremoli    
        Umberto Albini    
        Giovan-Battista Fronteri    
        Ottavio Dinale    
        Emilio Merani    
        Rocca Saverio Massali    
        Stefano Scozzarella    
        Giulio Bertagna    
        Vincenzo Toracca    
        Tullio Dallara    
        Mario Arillo    
        Guido Corbia    
        Giovanni Appiani    
        Mario Cecchi    
        Agostino Bronzi    
        Osvaldo Prosperi    
        Varese Antoni    
        Carlo Alberto Federici    
        Ezio Musiani    
        Ettore Spora    
        Oreste Goffredi    
        Bruno Ferdeghini    
        Walter Corsini    
        Varese Antoni    
        Giuseppe Foti    
        Varese Antoni    
        Aldo Giacché    
        Sandro Bertagna    
        Bruno Montefiori    
        Gianluigi Burrafato    
        Flavio Luigi Bertone    
        Vittorio Norelli    
    1993 1997 Lucio Roberto Rosaia    
    1997 2007 Giorgio Pagano Démocrates de gauche  
    2007 2017 Massimo Federici Parti démocrate  
    2017 En cours Pierluigi Peracchini Indépendant  
    Affiche célébrant la « médaille d'Or du Service civil » obtenue par la ville de La Spezia pour son rôle au cours de l'exode pendant la Seconde Guerre mondiale.
    Le golfe de La Spezia en 1885.

    Évolution démographique

    Habitants recensés

    Lieux et monuments

    Personnalités liées à La Spezia

    Jumelages

    Voir aussi

    Articles connexes

    Notes et références

    1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
    2. en ligurien : A Spèza; en français : L’Épice
    3. Gabriel de Mortillet, Le Préhistorique, antiquité de l'homme, Paris, C. Reinwald, , 642 p. (lire en ligne), p. 1,2

    Liens externes

    • Portail de la Ligurie
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.