Labeur

Labeur est une association d'artistes plastiques active à Bruxelles de 1898 à 1907.

Historique

L'association est fondée en 1898 par quelques artistes issus du groupe La Patte de Dindon. Leur principal objectif était d'organiser une exposition annuelle où les membres peuvent exposer leurs travaux. Ils disposaient, à l'instar d'autres associations d'artistes bruxelloises, de locaux au Musée Moderne (Musée d'art moderne) à Bruxelles. Le style artistique des membres du groupe démontre que Labeur n'avait pas de programme vraiment défini. Outre la peinture, la sculpture et la musique étaient également pratiquées dans le cercle. Des concerts et des conférences y étaient régulièrement organisés.

Les œuvres réalisées et exposées étaient d'abord de facture plutôt traditionnelle, mais ont ensuite évolué vers un style plus progressiste. Quelques Fauves brabançons ont par après intégré le groupe et, conjointement avec le cercle L’Effort, Labeur sera un des principaux vecteurs de fauvisme brabançon tardif.

Dans les années 1904-1907, Labeur invite aussi d’autres artistes, parmi lesquels des membres de l’école de La Haye, Eugeen van Mieghem, Armand Rassenfosse, Valerius De Saedeleer, Jules De Bruycker, Victor Hageman et Walter Vaes.

Les membres

Richard Baseleer, Alfred Bastien, Joseph Baudrenghien, Ernst J. Bäumer, Henri Binard, Louis-Gustave Cambier, André Collin, Albéric Coppieters, Adhémar Cosyns, Antoine Daens, René de Baugnies, Jules De Bruycker, Alfred Delaunois, Léandre Grandmoulin, Victor Hageman, Jules Herbays, Benoni Lagye, Camille Lambert, L. Ledent, Louis Ludwig, Jacques Madyol jr., Marten Melsen, Jules Merckaert, Maurice Nykerk, Auguste Oleffe, un artiste surnommé Orpheus, Henry Ottmann, Willem Paerels, J. Potvin, Armand Rassenfosse, Alexandre Robinson, Ferdinand Schirren, A. Seghers, Paul Stievenart, Louis Thevenet, Henri Thomas, Emile Thysebaert, Médard Tytgat, Walter Vaes, Hubert Van den Bossche, Léon Vandenhouten, André Vanderstraeten, Eugeen Van Mieghem, Georges Van Zevenberghen, Carl-F. Werlemann et Adolf Wolff.

La majorité des membres proviennent de Bruxelles, le secrétaire est l'écrivain Sander Pierron et la figure de proue du groupe est le peintre Auguste Oleffe.

Bibliographie

  • E. Louis, « La Cinquième de “Labeur” », in: La Fédération Artistique, 30, 1902, nr. 2.

Liens externes

Liens internes

  • Portail de la peinture
  • Portail des associations
  • Portail du XIXe siècle
  • Portail du XXe siècle
  • Portail de Bruxelles
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.