Lac Boucher (Mékinac)

Le Lac Boucher est une étendue d'eau douce située dans la municipalité de Trois-Rives, dans la municipalité régionale de comté de Mékinac, dans la région administrative de la Mauricie, au Québec, au Canada.

Lac Boucher
Administration
Pays Canada
Province  Québec
Région Mauricie
MRC Mékinac
Municipalité Trois-Rives
Géographie
Coordonnées 47° 03′ 09″ nord, 72° 47′ 35″ ouest
Altitude 307 m
Géolocalisation sur la carte : Canada
Géolocalisation sur la carte : Québec
Géolocalisation sur la carte : Mauricie

Géographie

Le lac Boucher (long de 4,5 km et orienté dans l'axe est-ouest) est le plus important plan d'eau du canton Boucher. Il reçoit les eaux de petits lacs environnant : Blain, Émard, Marchand, Vic et Simone. La décharge du lac Boucher se situe à son extrémité est. Les eaux communiquent du côté sud dans le lac Saint-Michel (long de 3,9 km et très étroit (max. 300 m.)). À l'extrémité sud, le lac Saint-Michel bifurque vers l'est ; et 250 m. plus loin, une branche du lac d'environ 200 m. se dirige vers le sud jusqu'au barrage érigé à l'émissaire, soit sur la ligne des cantons canton Boucher (au nord) et Mékinac au sud.

La rivière Boucher est l'émissaire du lac Boucher. Elle coule droit vers le sud sur 18,4, entièrement en territoire forestier et montagneux, pour aller se déverser dans la rivière Mékinac.

À partir du barrage du lac Saint-Michel, les eaux descendent vers le sud sur 14,3 km jusqu'à l'embouchure.

Toponymie

Initialement, l'arpenteur-géomètre J. Barnard a désigné ce l ac sous le nom de « Lac à la Truite », dans son rapport du du canton de Boucher, lequel sera proclamé en 1875. Il n'est pas déraisonnable de croire que l'appellatif comportant le terme "truite" s'avérait trop commun ; ce qui a incité les autorités à adopter un nouveau toponyme correllé à celui du canton. Le toponyme "Boucher" évoque Pierre Boucher (explorateur), sieur de Grosbois (1622-1717), lieutenant civil et criminel, juge royal, gouverneur de Trois-Rivières (1653-1659 et 1663-1667), fondateur et seigneur de Boucherville. Ce bâtisseur a été l'auteur d'une Histoire de la Nouvelle-France. Il a été anobli par Louis XIV, qui lui avait demandé de composer un livre sur les ressources naturelles de la colonie (Nouvelle-France), lors de leur rencontre en 1662. Il publia "Histoire naturelle" à Paris en 1664.

Le toponyme "Lac Boucher" a été officialisé le à la Banque des noms de lieux de la Commission de toponymie du Québec[1].

Articles connexes

Notes et références

  • Portail des lacs et cours d’eau
  • Portail de la Mauricie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.