Lac Calhoun

Le lac Calhoun aussi appelé depuis fin 2015 Bde Maka Ska[2] est le plus grand lac de Minneapolis, dans le Minnesota, et fait partie du chapelet de lacs de cette métropole. Ce plan d'eau, entouré par un vaste jardin public sillonné de pistes cyclables et de sentiers, est apprécié pour toutes les activités de plein air.

Lac Calhoun

Bateaux sur le lac en 2017
Administration
Pays États-Unis
Etat , Minnesota
Minneapolis
Géographie
Coordonnées 44° 56′ 30″ nord, 93° 18′ 45″ ouest
Superficie 1,620 km2
Altitude 260 m
Profondeur
 · Maximale

27 m
Divers
Commentaire Bde Maka Ska[1]
Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Le lac et ses environs

Vue aérienne du lac de Bde Maka Ska.

Ce lac fait partie d'un circuit de promenade, le Grand Rounds Scenic Byway, qui relie le Lake of the Isles au nord-est, Cedar Lake au nord-ouest, et le Lac Harriet au sud. Deux circuits touristiques font le tour du lac : le premier, destiné aux cyclistes et patineurs, le Minneapolis Park and Recreation Board trail system, est long de 5,5 km ; le second est un sentier de km destiné aux randonneurs. Ces deux circuits sont reliés à d'autres chemins menant vers le Lake of the Isles et le lac Harriet. Un autre sentier, le Midtown Greenway Trail, s'embranche juste au nord du lac et de Lake Street. Le lac proprement dit est réputé pour le canoë, le kayak et la planche à voile, et l'on y a aménagé trois plages pour la natation.

Baigneurs au bord du lac vers 1917.

Les trois plages du lac sont North Beach, 32nd Beach (littoral est) et Thomas Beach au sud. Il y a, à travers le parc, des parkings, des aires de pique-nique, des terrains de volleyball et des installations d’athlétisme. Divers clubs proposent des activités de voile : le Calhoun Yacht Club, le Minneapolis Sailing Center, ainsi que les associations sportives de l'Université St. Thomas.

Une plaque sur la rive orientale du lac commémore la mission évangélique de Samuel et Gideon Pond, qui a transcrit sous forme alphabétique la langue des Sioux[3],[4],[5], à Cloudman's Village[6]. Sur le littoral ouest, The Bakken est une maison coloniale possédant un jardin de simples, une bibliothèque et un musée consacré aux usages médicaux de l'électricité et à l'histoire de l'électromagnétisme[7]. Une ligne de tramway, le Como-Harriet Streetcar, dessert le lac Calhoun et le lac Harriet.

Histoire et polémique

Le « lac Mendoza » (comme on l'appelait alors) en 1908.

Les Sioux appelaient eux-mêmes ce lac Mde Maka Ska (orthographe modernisée Bdé Makhá Ská[1],[8] qui signifie « lac des blancs-sables[9],[10] », appellation qui remonte certainement aux Iowas qui habitaient la région au XVIe siècle. Le nom sioux du lac était Mde Med'oza, que les colons européens déformèrent en « Lac Medoza », qui signifie « lac des plongeons[11]. »

John C. Calhoun, Secrétaire à la Guerre des États-Unis, avait chargé l'Armée de reconnaître les terres pour y établir le camp de Fort Snelling (1817), l'une des premières colonies de l’État. Les géomètres de l'armée baptisèrent spontanément le plan d'eau naturel "Lac Calhoun" en honneur au ministre[12] et l'on retrouve ce nom sur la carte d'état-major de Fort Snelling du lieutenant James L. Thompson[13] (1839).

Reflet du panorama urbain de Minneapolis sur la surface du lac (2017).

Mais la réputation de Calhoun, homme politique esclavagiste, a déchaîné de plus en plus de protestations à propos du nom du lac. La commission des espaces verts de Minneapolis s'est chargée de la question en 2011. Ses avocats ont conclu que la Commission ne pouvait pas légalement changer le nom du lac, les lois de l’État conférant ce pouvoir au Commissaire aux Ressources Naturelles, et encore, uniquement 40 ans après l'attribution du nom actuel. Mais après la fusillade de l'église de Charleston au mois de , une nouvelle pétition contraignit les autorités à reconsidérer la question[14],[15] et depuis l'automne 2015, le nom sioux figure au côté du nom officiel[1].

Notes

  1. Britta Greene, « How to say Lake Calhoun's Dakota name: 'Bde Maka Ska' », MPR News, Minnesota Public Radio, (lire en ligne[archive du ], consulté le 4 décembre 2015) :
    « "The Minneapolis Park and Recreation Board added "Bde Maka Ska" to signs around Lake Calhoun" »
  2. Tim Harlow, « Feds now recognize Lake Calhoun as Bde Maka Ska », Minneapolis Star Tribune, (lire en ligne, consulté le 24 août 2018)
  3. D'après « History of the Dakota Mission », sur Pond Dakota Historical Society,
  4. D'après M. Charles, « The Lac Qui Parle Indian Mission Gates », Minnesota History, 16e série, no 2, , p. 133-51.
  5. D'après Samuel William, Jr., Two Volunteer Missionaries Among the Dakotas; or, The Story of the Labors of Samuel W. And Gideon H. Pond Pond, Boston, Massachusetts, Congregational Sunday-School and Publishing Society, .
  6. Katherine Beane, Gwen Westerman et Bruce White, Mni Sota Makoce: The Land of the Dakota, Saint Paul, MN, Minnesota Historical Society Press, (ISBN 978-0-87351-869-7)
  7. Michael Sanders, « ABOUT THE BAKKEN », sur The Bakken Museum,
  8. D’après Sheila Eldred, « Renaming Lake Calhoun: Native American activist Syd Beane explains the Minneapolis lake's name change », Minnesota Monthly, (lire en ligne) :
    « You learn how to pronounce it: Be-DAY Mah-KAH-Ska. »
  9. D’après Rich Cairn et Susan Cairn, « History of Minnehaha Creek Watershed » [PDF], sur Minnehaha Creek Watershed District, (consulté le 6 août 2009), p. 19
  10. D’après « Lake Maka Ska has a nice historical ring to it », Star Tribune, Minneapolis, (lire en ligne)
  11. D’après Steve Brandt, « Dakota name for Calhoun probably originated with predecessor tribe », Star Tribune, (lire en ligne)
  12. D’aprèsWilliam H. Keating, Narrative of an expedition to the source of St. Peter's River, Lake Winnepeek, Lake of the Woods, &c., &c. : performed in the year 1823, by order of the Hon. J.C. Calhoun, secretary of war, under the command of Stephen H. Long, major U.S.T.E., Philadelphie, H.C. Carey & I. Lea, (OCLC 77170807, lire en ligne), p. 303
  13. D'après Frederick L. Johnson, Richfield: Minnesota's Oldest Suburb, Richfield (Minnesota), Richfield Historical Society Press, (ISBN 9781605856360), p. 2
  14. D'après Steve Brandt, « Lake Calhoun name change gets another look in Minneapolis », Star Tribune, (lire en ligne)
  15. D’après Steve Brandt, « Minneapolis Park Board gives fresh look at renaming Lake Calhoun after South Carolina shootings », Star Tribune, (lire en ligne)
  • Portail des sports nautiques
  • Portail des lacs et cours d’eau
  • Portail du Minnesota
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.