Lakshadweep

Le Lakshadweep (en malayalam ലക്ഷദ്വീപ്, Lakṣadvīp) est un territoire de l'Inde. Situé dans les mers d'Arabie et des Laquedives, il est composé des îles Laquedives, Amindivi et de Minicoy. Constitué en 1956, le territoire prend son nom actuel en 1973. Le nom de l'archipel signifie littéralement « 100 000 îles » (de laksha ou lakh : cent mille et dweep : îles). La forme anglicisée de Laccadives est à rapprocher de Maldives, en sanskrit Maladweepa.

Ne doit pas être confondu avec Îles Laquedives.

Lakshadweep
ലക്ഷദ്വീപ് (ml)

Emblème

Localisation du territoire en Inde.
Administration
Pays Inde
Capitale Kavaratti
Création
Langue officielle Malayalam
Administrateur H. Rajesh Prasad
Démographie
Population 64 473 hab. (2011[1])
Densité 2 015 hab./km2
Rang 35e
Géographie
Superficie 32 km2
Rang 34e

    Géographie

    Carte du territoire de Lakshadweep.

    Le territoire se trouve entre 8° et 12° 13″ de latitude nord et 71° et 74° de longitude est. Il est composé de 27 îles dont 10 – Kavaratti, Agatti, Amini, Kadmat, Kiltan, Chetlat, Bitra, Andrott, Kalpeni et Minicoy – sont habitées. Kavaratti, la capitale, est située à 322 km de la ville d'Ettikulam au Kerala et à 350 km de Kozhikode, dans ce même État. Quant à Minicoy, 382 kilomètres la séparent d'Alappuzha, sur la côte indienne. Les eaux territoriales du Lakshadweep s'étendent sur 20 000 km2.

    Démographie

    La population du territoire du Lakshadweep était de 64 473 habitants en 2011[1].

    Sur la plupart des îles, les habitants parlent un dialecte issu du Malayalam parlé sur le littoral de l'État du Kerala et descendraient, selon la légende locale, de commerçants naufragés sur ces îles durant une tempête particulièrement violente. Cependant, les habitants de Minicoy, l'atoll le plus méridional, parlent le mahi, un dialecte du divehi, la langue des Maldives. Ils s'appellent eux-mêmes les « Div-i » ou les « Aminidivi ».

    Avant le XVe siècle, ils étaient majoritairement animistes et hindouistes, avec une minorité bouddhiste, mais, pour échapper à la traite arabe à laquelle leur insularité les rendait très vulnérables, ils sont devenus musulmans [réf. nécessaire] et, depuis le règne de Tipû Sâhib, ils le sont presque tous.

    En 1947, l'archipel manquera d'être intégré au Pakistan, vu que sa population était Musulmane à plus de 90 %. Lors des négociations pour la partition de l'Inde, l'archipel est quelque peu oublié par le Pakistan. Nehru, alors premier ministre de l'Inde fera occuper l'archipel par l'armée Indienne. L'archipel, stratégique, forme depuis 1949 un territoire de l'union Indienne, confirmé par la création du territoire en 1956. De nos jours, de nombreux habitants de l'archipel demandent toujours un rattachement au Pakistan, l'archipel étant Musulman à 98 %.

    Lien externe

    Références

    1. (en) « Lakshadweep Population Census data 2011 », Gouvernement de l'Inde (consulté le 15 août 2013).
    • Portail du monde insulaire
    • Portail de l’océan Indien
    • Portail de l’Inde
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.