Lambert Lombard

Lambert Lombard, né à Liège en 1505 ou en 1506 et mort dans la même ville en août 1566, est un artiste de la Renaissance, à la fois peintre, architecte, graveur, archéologue, collectionneur, numismate, mythographe, homme de lettres, historien de l'art et maître d'une académie de grande réputation.

Pour les articles homonymes, voir Lombard.
Lambert Lombard
Lambert Lombard, autoportrait.
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Architecte, peintre, graveur, Greffier de la Cour d'Avroy
Maître
Élève
Lieux de travail
Mécènes

Biographie

Il effectue quelques voyages en Allemagne, en France et à Middelbourg aux Pays-Bas. En 1537, il est envoyé à Rome par le prince-évêque de Liège Érard de La Marck pour y acheter des œuvres d'art et parfaire ses connaissances. Il y découvre les grands maîtres de la renaissance.

À son retour, il fonde la première académie d'art à voir le jour en Europe du Nord.

Il participe aux chantiers de reconstruction de la ville de Liège et contribue à introduire dans la principauté de Liège l'architecture de la « Renaissance classique ».

L'œuvre de Lambert Lombard

Architecture

Peinture

Les Femmes vertueuses, Stokrooie

Une trentaine de tableaux sont connus:

Dessin

  • Plus de 800 dessins ; dont l'album dit "d'Arenberg" qui rassemble 738 dessins[1].

Vitraux

Galerie

Hommages

Autoportrait de Lambert Lombart sur un billet de 100 francs belges.

On trouve son effigie dans Les effigies des peintres célèbres des Pays-Bas de Dominique Lampson.

Le nom de Lambert Lombard avait été donné à l'Institut supérieur d'architecture intercommunal de Liège, fusionné à partir de 2010 avec l'Institut supérieur d'architecture Saint-Luc de Wallonie, pour constituer la faculté d'Architecture de l'université de Liège[2].

L'autoportrait de Lambert Lombard figure sur l'antépénultième série des billets-monnaie de 100 francs belge.

La rue Lambert Lombard située au centre de Liège lui rend hommage.

Notes et références

  1. Oger et Allart 2006, p. 249-251
  2. Anne-Catherine De Bast, « 900 étudiants en archi : Liège Saint-Luc et Lambert Lombard fusionnent », Le Soir, , p. 13 (lire en ligne).

Voir aussi

Bibliographie

Monographies

  • Lambert Lombard et son temps, catalogue d'exposition, Liège, Musée de l'Art wallon, -
  • Godelieve Denhaene, Lambert Lombard, album de Clerembault 1505-1565/6, Fondation Roi Baudouin, , 40 p. (ISBN 2872123563 et 9782872123568, OCLC 738688742)
  • Godelieve Denhaene (dir.) et al., Lambert Lombard. Peintre de la Renaissance. Liège 1505/06-1566. Essais interdisciplinaires et catalogue de l'exposition, Bruxelles, Institut royal du patrimoine artistique, coll. « Scientia Artis » (no 3), , 534 p. (OCLC 74142947)

Articles

  • Marylène Laffineur-Crepin, « Le « Repas chez Simon » de Lambert Lombard », Bulletin de l'institut archéologique liégeois, Liège, t. XCVIII, , p. 351-357 (ISSN 0776-1260)
  • Cécile Oger et Dominique Allart, « La copie chez Lambert Lombard : procédés et fonctions », dans La peinture ancienne et ses procédés: copies, répliques, pastiches, Peeters Publishers, , 326 p. (ISBN 9042917768 et 9789042917767, lire en ligne), p. 249-257
  • Joseph Philippe, « Lambert Lombard et son école. À propos d'une pièce d'argenterie inédite de 1564 », Chronique archéologique du pays de Liège, t. LVII, no [1], , p. 22 (lire en ligne)

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de la peinture
  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme
  • Portail de la Renaissance
  • Portail de Liège
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.